BIND

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
BIND
Développeur Internet Systems Consortium
Dernière version 9.10 (le 1 mai 2014,
il y a 7 mois
[1]
)
[+/-]
Environnement GNU/Linux, FreeBSD, NetBSD, OpenBSD, Mac OS X, MS Windows, UNIX
Type Serveur DNS
Licence Licence ISC
Site web (en) Site officiel

BIND (/ˈbaɪnd/, Berkeley Internet Name Daemon[2], parfois Berkeley Internet Name Domain[3]) est le serveur DNS le plus utilisé sur Internet, spécialement sur les systèmes de type UNIX et est devenu de facto un standard. La première version de BIND a été conçue par quatre étudiants diplômés de l'Université de Californie (Berkeley) sur la base du système d'exploitation BSD 4.3. En 1988 c'est Paul Vixie qui reprenait la maintenance du projet. Le logiciel est actuellement développé par l'Internet Systems Consortium.

Histoire[modifier | modifier le code]

BIND a été écrit au début des années 1980 avec l'accord de la DARPA. À partir du milieu de cette même décennie, l'entreprise américaine Digital Equipment Corporation (DEC) a poursuivi le développement de BIND. Un des employés, Paul Vixie, a continué, malgré son départ, à travailler sur le projet, et aide en 2011 l'ISC devenu responsable de la maintenance du logiciel.

Le développement de BIND 9 a été réalisé grâce à la combinaison de contrats militaires et commerciaux. Une importante partie des spécifications de BIND 9 a été apportée par les sociétés du « monde UNIX » afin qu'elles s'assurent que BIND resterait compétitif avec l'offre de Microsoft dans le domaine. Les spécifications liées aux DNSSEC sont dues aux Forces armées des États-Unis qui souhaite un niveau de sécurité important.

Cette version de BIND (BIND 9), disponible depuis 2000, a été réécrite afin de résoudre certains problèmes architecturaux du code initial et d'ajouter la prise en charge de DNSSEC (DNS Security Extensions). D'autres points importants ont été inclus dans cette version : TSIG, notification DNS, nsupdate, IPv6, support Multiprocesseur ainsi qu'une meilleure portabilité. C'est actuellement un logiciel très répandu au sein des systèmes GNU/Linux.

La version 10 de BIND qui était une nouvelle réécriture complète a été abandonnée en cours de développement[4]. La version 9.10 est sortie par la suite.

Sécurité[modifier | modifier le code]

Comme d'autres systèmes datant des débuts de l'internet, BIND4 et BIND8 avaient un nombre important de graves vulnérabilités liées à la sécurité. L'usage de ces systèmes est d'ailleurs fortement déconseillé à présent[5]. BIND9, qui est une réécriture complète, est donc mieux considéré sur le plan de la sécurité.

GeoDNS[modifier | modifier le code]

GeoDNS est un patch de BIND 9 qui permet d'envoyer des réponses DNS différentes selon l'adresse IP à l'origine de la requête. Généralement c'est la notion de proximité qui est recherchée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael McNally (01-05-2014), « BIND 9.10.0 is now available », bind-announce.
  2. History of BIND software development, ISC
  3. The Berkeley Internet Name Domain Server, mai 1984
  4. (en) « The DECLINE and Fall of BIND 10 »,‎ 14/05/2014
  5. P. Hudson, A. Hudson, B. Ball, H. Duff: Red Hat® Fedora 4 Unleashed, page 723. Sams Publishing, 2005 ISBN 0-672-32792-9

Liens externes[modifier | modifier le code]