B53 (bombe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bombe B53 en février 2011 à Pantex pour y être démantelé.
Largage d'une B53-1 depuis un Boeing B-52.
Une B53 dans un musée.

B53 est une bombe thermonucléaire américaine de 9 mégatonnes proche de l'ogive W53 qui équipait les missiles balistiques Titan II. Il s'agit de la seconde plus puissante arme nucléaire entrée en service dans l'arsenal nucléaire des États-Unis après la B41 de 25 mégatonnes qu'elle a remplacé.

Conçu par le laboratoire national de Los Alamos entre 1958 et 1961, elle fut fabriquée de 1961 à 1965 à environ 340 exemplaires sous le nom de Mk 53 avant de recevoir la désignation B53 en 1968. Sa longueur est de 3,76 m et son diamètre est de 1,3 m. Sa masse est de 4 010 kg dont 135 kg d'uranium.

Ses vecteurs étaient les bombardiers B-47 Stratojet, B-52 Stratofortress et B-58 Hustler.

Retirées du service actif au début des années 1980, quelques dizaines de bombes étaient mise en réserve jusqu'en 1997 et la dernière unité est démantelée le 25 octobre 2011 dans l'usine Pantex au Texas[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]