B41

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir B41.
L'étui d'une bombe thermonucléaire B41.

La B41 était une bombe thermonucléaire développée par le Strategic Air Command des États-Unis au début des années 1960. C'était la plus puissante bombe fabriquée par les États-Unis avec une puissance maximum de 25 mégatonnes[1].

Développement[modifier | modifier le code]

Le développement de la Mk 41 a commencé en 1955 avec une exigence de l'US Air Force pour une bombe de catégorie B (à haut rendement, plus de 10 000 lbs - 4 545 kg).

Composition[modifier | modifier le code]

La Mk 41 (désignée par B41 à partir de 1968) a été l'unique bombe thermonucléaire à trois étages utilisée par les États-Unis. Deux versions ont été déployées, Y1, une version « sale » avec un étage supérieur recouvert par de l'U-238, et Y2, une version « propre » avec un étage supérieur enfermé dans du plomb. C'était l'arme avec la plus haute puissance nucléaire jamais déployée par les États-Unis, avec un rendement maximum de 25 mégatonnes (Mt), et un poids de 4 850 kg. Elle possède le meilleur rapport rendement/poids de n'importe quelle arme créée. Les États-Unis revendiquaient en 1963 de pouvoir produire une bombe à fusion de 35 Mt, et l'installer sur un Titan II (3 700 kg de charge utile), soit près du double du ratio rendement/poids de la B41.

La Mk 41 était de forme cylindrique et pesait 4 840 kg. L'ogive de fusion nucléaire était de type Teller-Ulam et utilisait une implosion 40-100 type provoquant une fission nucléaire primaire, alimentée par l'uranium hautement enrichi, pour déclencher la formation deutérure de lithium 6, combustible de fusion. Entre 500 et 1 000 kg de deutérure de lithium 6 a été utilisée et était contenu dans un cylindre d'uranium naturel avec une enveloppe interne d'U238.

La Mk 41 a été un exemple d'une arme à fission-fusion-fission thermonucléaire type, connus sous le terme « triple menace thermonucléaire ». Ces dispositifs ont été qualifiés de « bombes H sales », car ils produisent de grandes quantités de retombées intensément radioactifs.

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

L'arme faisait 3,76 mètres de long, avec un diamètre de corps de 1,32 mètre. Elle pesait 4 850 kg. Elle était emportée par un B-52 Stratofortress ou un B-47 Stratojet. Elle pouvait être déployée en chute libre ou retardé (parachute), et pouvait être réglée pour une explosion aérienne.

Durée de vie[modifier | modifier le code]

La Mk 41 est entrée en service en 1961. Environ 500 de ces armes ont été fabriquées entre septembre 1960 et juin 1962. Les Mk 41 ont été progressivement retirées du service à partir de 1963 en faveur de la bombe nucléaire B53. Les derniers B41 ont été retirés en juillet 1976.

Efficacité[modifier | modifier le code]

Au cours de son service, la Mk-41 était l'arme thermonucléaire la plus efficace connue en termes de rendement au poids réel, avec un ratio de 5,2 mégatonne / tonne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) B41, The Nuclear Weapon Archive. consulté le 12 janvier 2009

Article connexe[modifier | modifier le code]