Bésor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

31° 17′ 13.28″ N 34° 29′ 07.12″ E / 31.2870222, 34.4853111 ()

Bésor
((he) נחל הבשור)
Le pont de Tzéélim inondé sur la rivière Bésor (5 septembre 2011).
Le pont de Tzéélim inondé sur la rivière Bésor (5 septembre 2011).
Caractéristiques
Longueur 80 km
Bassin 3 700 km2
Bassin collecteur Bésor
Débit moyen ?
Cours
Source Mont Mihya
Embouchure mer Méditerranée
· Localisation au sud de la ville de Gaza
· Altitude 0 m
Géographie
Pays traversés Drapeau d’Israël Israël
Drapeau de la Palestine Palestine

La rivière Bésor est une rivière du sud d'Israël, qui prend sa source au Mont Mihya (he:הר מחיה) dans le désert du Negev (à proximité d'Avdat et de Sde Boker) et se jette dans la Méditerranée après avoir traversé la bande de Gaza, au sud de la ville de Gaza.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Elle est aussi connue comme Torrent Bésor, ravin de Bésor.

  • en hébreu :נחל הבשור Nahal Ha-Besor. Le mot Besor signifie bonne nouvelle, réjouissante.
  • en arabe :Wadi Besor, Wadi Ghazzeh, Wadi Shelaleh (ou Shâllâlâh).

Géographie[modifier | modifier le code]

La Bésor passe à côté des kibboutzim de Tzéélim et Réïm.

C'est la plus longue des rivières israéliennes qui se jettent dans la Méditerranée, avec ses 80 kilomètres et son bassin hydrographique couvrant une superficie de 3 700 km2. Entre Tzéélim et Réïm, elle est classée en réserve naturelle, sous le nom de Eshkol National Park (he) (du nom de Levi Eshkol), qui est aussi appelé "HaBesor National Park" et dépend de la Direction de la Nature et des Parcs (Israël). On y trouve des tables de pique-nique, des jeux pour les enfants ainsi qu'un pont suspendu au-dessus du ravin de la Besor.

Un autre site remarquable est l'ancien pont sur la Bésor de la ligne de chemin de fer Rafah - Beer-Sheva construite par les britanniques pendant la première guerre mondiale, qui a été en partie reconstitué en 2004.

Cette rivière est notoire pour ses crues.

Archéologie[modifier | modifier le code]

  • De chaque côté de la route reliant Tzéélim à Ourim (en), l'archéologue Rudolph Cohen découvre des vestiges préhistoriques dans les années 1980. Tout proche du cimetière de Tzéélim, les vestiges d'une implantation du Xe siècle av. J.-C. sont mis au jour par l'archéologue Goufna.

Époque biblique[modifier | modifier le code]

Le torrent Bésor est cité dans la bible, au Ier livre de Samuel, chapitre 30, versets 9-10 et 21 :

David poursuit des brigands, les Amalécites, qui ont pillé Sicéleg (en) (צִקְלַג), pour leur reprendre leur butin. Il est accompagné de 600 hommes. Arrivés au ravin de Bésor, 200 de ses hommes s'arrêtent là, trop fatigués pour poursuivre la route. David continue avec les 400 hommes restants, retrouve les brigands, et récupère leur butin. Ils reviennent ensuite au torrent Bésor et partagent le butin entre eux tous.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :