Béquignol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Béquignol N
Aucune illustration disponible. Vous en avez une ? Importez-là!
Caractéristiques phénologiques
Débourrement À compléter
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité À compléter
Caractéristiques culturales
Port À compléter
Vigueur À compléter
Fertilité À compléter
Taille et mode
de conduite
À compléter
Productivité À compléter
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Alcoolique À compléter
Aromatique À compléter

Le béquignol est un cépage français de raisins rouges.

Origine et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Il provient du Bordelais et du Sud-Ouest. Il a été souvent confondu avec le Fer Servadou.

Il est classé recommandé dans les départements Gironde et Vienne. En 1998, il couvrait moins de 100 ha contre 223 hectares en 1958.

Des petites plantations sont connues en Argentine, Australie, Brésil, Espagne et en Italie.

Sont aussi connues les variétés béquignol blanc et béquignol gris.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Extrémité du jeune rameau épanoui, cotonneux blanc à liseré carminé.
  • Jeunes feuilles duveteuses à plages bronzées.
  • Feuilles adultes, orbiculiares à cinq lobes avec des sinus latéraux étroits ou à bords superposés, un sinus pétiolaire en lyre, des dents ogivales et étroites, un limbe légèrement aranéeux en dessous.

Aptitudes culturales[modifier | modifier le code]

Ce cépage débourre quelques jours après le Chasselas et sa maturité est de deuxième époque: 10 jours après le Chasselas.

C'est un cépage de bonne vigueur mais peu productif. Pour obtenir une récolte satisfaisante, on le taille long.

Potentiel technologique[modifier | modifier le code]

Les grappes sont de taille petites à moyennes et les baies sont moyennes. Le cépage est sensible à l'oïdium mais assez résistant au mildiou et aux gelées d'hiver.

Il donne un vin rouge bien coloré, léger, souple mais manquant d'acidité.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Le béquignol est connu sous les noms de balouzat, béquignol noir, bequinaou, béquin rouge, blanc fer, bouton blanc, breton, camerouge (près de Margaux), chalosse noire, chausset, egrenant, embalouzat, enrageat rouge, grosse hère, hère, mançais noir, mauron, maouron, micardeau, négrotte, noir de Cimrah, noir de Valin, petit fer, prunelard, prunalet, sencit gris.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Galet: Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 1. édition 2000 ISBN 2-01-236331-8


Sur les autres projets Wikimedia :