Bénézit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le dictionnaire Bénézit est un dictionnaire de référence des peintres, sculpteurs dessinateurs et graveurs du monde entier. Le titre complet de la 4e édition (1999) est Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays par un groupe d'écrivains spécialistes français et étrangers. Il comporte 13 440 pages pour 175 000 noms.

Édité par les éditions Gründ, il a également une édition anglaise depuis 2006. Le Benezit a été racheté en octobre 2010 par le groupe Oxford University Press, qui l'a mis en ligne en 2011.

Histoire du dictionnaire Bénézit[modifier | modifier le code]

Le premier rédacteur fut Emmanuel Bénézit (1854-1920) qui semble s'être beaucoup inspiré du dictionnaire artistique allemand Thieme et Becker. Un des collaborateurs d'Emmanuel Bénézit fut Edmond-Henri Zeiger-Viallet (1895-1994), relayé par le peintre Jacques Busse (1922-2004).

Le Bénézit est régulièrement réédité :

  • la première édition (1911-1923) compte trois volumes :
    • Volume 1 A à C, Paris, R. Roger et F. Chernoviz, 1911
    • Volume 2 D à K, Paris, R. Roger et F. Chernoviz, 1913
    • Volume 3 L à Z Paris, R. Roger et F. Chernoviz, sans date (mais mention très vraisemblable d'une date à la page 1160 : 5-5-19). De la page 1111 à la page finale 1160, un Dictionnaire des monogrammes par Marcelle Bénézit.
  • La deuxième (1948-1955), en huit volumes fit l'objet de plusieurs tirages, jusqu'en 1962.
    • Volume 1 AA - Bonnard
    • Volume 2 Bonnarde - C
    • Volume 3 D - Forain
    • Volume 4 Forand - Houdon
    • Volume 5 Houe - Matisse
    • Volume 6 Mato -Poussin
    • Volume 7 Poute -Sny
    • Volume 8 Soane - Z.
  • La troisième (1976), dix volumes ;
    • Volume 1 AA-BETTO
    • Volume 2 BETTO-CHIL
    • Volume 3 CHILL-DUG
    • Volume 4 DUG-GILL
    • Volume 5 GILL-JAC
    • Volume 6 JAC-LOY
    • Volume 7 LOY-OKA
    • Volume 8 OKE-ROBB
    • Volume 9 ROBB-STY
    • Volume 10 STY-ZYW
  • La quatrième (1999), quatorze volumes :
    • Volume 1 Aa à Beduschi
    • Volume 2 Beduschi à Burchard
    • Volume 3 Burchard à Couderc
    • Volume 4 Coudert à Dzonowski
    • Volume 5 Eadie à Gence
    • Volume 6 Genck à Herwath
    • Volume 7 Herweg à Koster
    • Volume 8 Köster à Magand
    • Volume 9 Maganza à Muller-Zschoppach
    • Volume 10 Müllert à Pinto Pereira
    • Volume 11 Pintorichio à Rottel
    • Volume 12 Rottenhamer à Solimena
    • Volume 13 Solimena à Valentin
    • Volume 14 Valentin à Zyw
  • la cinquième (2006), première version en langue anglaise, 14 volumes.

En 2008, Jean-Pierre Bénézit a reçu le prix de la Confédération internationale des négociants en œuvres d’art (CINOA) pour la contribution de sa famille au dictionnaire qui porte son nom depuis 1910[1].

Les usages du Bénézit[modifier | modifier le code]

Un des intérêts du Bénézit est la forme compacte des notices, qui peut permettre à un exposant d'œuvres d'arts de présenter facilement des textes de références sur les artistes qu'il expose.

Version actuelle[modifier | modifier le code]

Oxford University Press a racheté le Benezit et le propose en ligne sur abonnement. Selon le site, il comporte 170 000 notices d'artistes, de l'Antiquité à nos jours, avec actualisation[2].

Erreurs signalées dans le Bénézit[modifier | modifier le code]

  • Le peintre français Auger Lucas (1685–1765) (prénom Auger patronyme Lucas) est à la fois au nom Lucas et au nom Auger.
  • Le peintre français Constant-Louis-Félix Smith (1788–1873) est signalé comme ayant peint La Clémence de Louis XVI. Il s'agit en fait de La Clémence de Louis XII. Source : Constant-Louis-Félix Smith, peintre sous la Restauration, Mémoire de maîtrise d'histoire de l'Art, Université Montpellier III (1990) de Marièle Tuloup (descendante directe du peintre).
  • Le sculpteur Arthur Le Duc est signalé dans plusieurs éditions comme décédé le 29 février 1918, ce qui est une erreur manifeste, 1918 n'étant pas bissextile. La date exacte figurant sur son acte de décès est le 14 février 1918 ; cet acte de décès confirme également la graphie « Le Duc » en deux mots, et non « Leduc » utilisée par erreur.
  • Le dessinateur et lithographe Charles Vernier, est né en 1813 et non en 1831 ; il est mort en 1892 et non en 1887.
  • Le peintre français Marie-Abraham Rosalbin de Buncey n'est pas né en 1854 mais le 26 mars 1833 à Châtillon-sur-Marne dans la Marne, et n'est pas mort en 1876 mais le 19 janvier 1891 à Paris 16e (voir page du peintre pour source).
  • Le peintre français Antoine Chazal (1793–1854), bien présenté dans les 3 premières éditions voit son patronyme devenir Toussaint de Chazal, sans aucune raison valable lors de la 4e et l'édition anglophone. Cette erreur est reprise par différents ouvrages et sites documentaires de qualité comme la base Opale de la Bibliothèque nationale de France qui confond les deux frères Chazal, Antoine et André, ce dernier signant Chazal le jeune.
  • Le peintre français Paul Vigoureux, né le 8 mai 1876 ne se prénommait pas Paul Maurice, mais Paul Marie (erreur qu'on retrouve dans d'autres sources). Il est décédé le 16.12.1954 à St Pierre d'Ayraud (Dordogne).

Homologues du Bénézit[modifier | modifier le code]

Comme autres dictionnaires artistiques, on citera :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Universalis.fr
  2. Site Oxford Art Online, accès sur abonnement.