Bélier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bélier (mammifère))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bélier (homonymie).
Bélier
Masque baoulé

Le bélier est le mâle non châtré de l'espèce Ovis aries réservé pour la reproduction (production d'agneaux). On désigne le mâle et la femelle, sans faire de distinction de sexe, sous le terme générique de mouton. L'espèce des moutons appartient à la famille des ovidés. Le bélier bêle.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot bélier vient de l'ancien français belin (avec changement de suffixe). L'origine du mot belin est elle moins certaine. Soit un emprunt au mot néerlandais bel « cloche », bel « testicules » ou encore bal « boule », avec un suffixe -in. Soit une adaptation du néerlandais belhamel composé de bel « cloche » et de hamel « mouton », littéralement le « mouton à sonnaille », en référence à la cloche que portait le bélier marchant en tête du troupeau[1]. Une dernière hypothèse possible : belin dériverait du celte Belénos ou Bel, dieu dont il est le symbole[2]. Le mot "belin" est utilisé dans le sud-est de la France pour parler des parties génitales, plus particulièrement du pénis. Il semble qu'il y a eu un glissement de sens à partir du néerlandais.

Mythologie et religions[modifier | modifier le code]

Tableau de Francisco de Zurbarán représentant un bélier.

Dans la majorité des civilisations antiques ayant côtoyé le bélier, cet animal a pris une grande force symbolique. Bien que les symboles qui lui sont associés varient d'une mythologie à l'autre, il existe, malgré tout, certaines similitudes comme l'incarnation de la force de la nature. Il peut paraître surprenant qu'un herbivore de taille modeste ait une si grande prérogative, mais c'est peut-être justement le fort contraste qui existe entre cet animal si paisible en temps normal et parfois capable de se lancer dans des joutes d'une extrême violence, qui fascinait tant les hommes.

Ses cornes, en forme de spirale, sont également un élément symbolique très fort que l'on retrouve sur les casques, les armes de butoir (bélier de siège), à la proue de certains bateaux et dans l'architecture.

Dans l'Ancien Testament et le Coran, le bélier est cité comme animal sacrificiel. Il est associé au sacrifice d'Abraham/Ibrahim.

Dans la mythologie celte, le bélier symbolise la force de la nature ainsi que la fertilité.

Dans la mythologie grecque, le bélier est également un symbole important dont le mythe de la toison d'or n'est que l'un des nombreux aspects. Le bélier est un des animaux favoris d'Hermès.

Le dieu Khnoum dans le temple d'Abou Simbel
« Allée de béliers », Temple de Karnak à Louxor (Égypte)

Mythologie égyptienne[modifier | modifier le code]

Dans l'Égypte antique, le bélier est associé à de nombreux dieux, dont le plus prestigieux est le dieu dynastique Amon. Il est également le symbole des eaux bondissantes des cataractes du Nil et de son inondation annuelle (Khnoum).

Dieux égyptiens associés au bélier :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Le bélier est également le nom d'une race de lapins : lapin bélier ou bélier français. Ces lapins de forte taille ont la particularité d'avoir des oreilles tombantes.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Bélier » du TLFi, sur le site du CNRTL.
  2. Des Mégalithes, des Légendes et des Dieux, Jean-François Kister