Béhencourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Béhencourt
L'église.
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Villers-Bocage
Intercommunalité Communauté de communes du Bocage et de l'Hallue
Maire
Mandat
Philippe Plaisant
2014-2020
Code postal 80260
Code commune 80077
Démographie
Population
municipale
351 hab. (2011)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 58′ 32″ N 2° 27′ 13″ E / 49.9756, 2.4536 ()49° 58′ 32″ Nord 2° 27′ 13″ Est / 49.9756, 2.4536 ()  
Altitude Min. 43 m – Max. 122 m
Superficie 7,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Béhencourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Béhencourt

Béhencourt est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Béhencourt
Beaucourt-sur-l'Hallue Bavelincourt Baizieux
Montigny-sur-l'Hallue Béhencourt Franvillers
Fréchencourt Lahoussoye

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 2008 Gilles Wattel    
mars 2008[1] en cours
(au 6 mai 2014)
Philippe Plaisant   Réélu pour le mandat 2014-2020 [2]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 351 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
505 473 608 604 696 675 664 647 630
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
606 553 526 498 474 424 418 372 348
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
314 302 273 212 207 213 216 214 212
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
224 221 219 233 313 353 356 356 351
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église[modifier | modifier le code]

L'église saint Martin de Behencourt est un édifice flamboyant datant de la fin du XVIe siècle. Entourée de son cimetière, elle est construite en pierre du pays. Elle comporte une nef et un bas-côté du côté nord. La façade ouest, qui porte la date 1580, incorpore une tour-porche fortement contrefortée. Cette tour est surmontée d'un clocher à quatre pans, peu élevé mais de bonnes proportions. Un portail en plein cintre est ouvert dans cette façade.

Les voûtes de la nef et du chœur sont en plâtre sur lattis ; celle du chœur est en ogive et celle de la nef est arrondie. Elles reposent, à droite sur la muraille extérieure et à gauche sur des piliers à base cylindrique de 0,80 m de diamètre et d'environ 1,50 m de haut. Ces piliers supportent des ogives de même épaisseur, ne comportant qu'un simple chanfrein. La voûte de la nef est portée par cinq poinçons moulurés reposant sur cinq entraits de même facture.

La muraille du côté nord, en pierre sur soubassement en brique, est percée de quatre fenêtres rectangulaires, profondément ébrasées à l'intérieur et de deux portes. Le bas-côté gauche, rajouté à la nef au XVIIe ou au XVIIIe siècle, est couvert d'un plafond en bois.

Le mur du côté sud, en pierre sur soubassement de grès, est percé de trois baies ogivales de 2,85 m de haut et 1,60 m de large, caractéristiques du XVIe siècle, d'une porte basse et d'une autre porte permettant d'accéder au clocher. Les baies sont soulignées par un larmier qui épouse leur contour, en arc brisé pour les fenêtres et en anse de panier pour la porte latérale. Deux cadrans solaires sont gravés sur ce mur. Le plus grand, entre deux baies, a été repeint avec ses couleurs d'origine : bistre, ocre jaune et ocre rouge. Le second, plus petit, est rond ; il est gravé au-dessus de la porte latérale.

L'abside orientée à l'est, est éclairée par trois baies semblables à celles du côté sud, mais montées plus haut d'environ 25 cm.

En 1886, les deux cloches fondues en 1789, sont refondues. Bérénice, est la plus petite, celle que l'on découvre en accédant au beffroi par une petite échelle ; elle a 87 cm de diamètre et pèse 375 kg ; y-est gravé : "l'an 1886, Jean-Baptiste Marcel étant président de la Fabrique, A. Matton trésorier, j'ai été bénite par monsieur Debeauvais curé de Béhencourt, ai reçu d'Horeste Marcel et de Bérénice Dumont, le nom de Bérénice". Louise Solange est la plus grosse. Elle a 97 cm de diamètre et pèse 550 kg. Elle porte l'inscription: "Fondue en 1789, monsieur le marquis de Lameth étant seigneur de Béhencourt, j'ai été refondue en 1886, monsieur de la Haye étant maire de Béhencourt, messieurs Delucheux curé, Dumont président du Conseil de Fabrique et A. Leclercq trésorier. J'ai été bénite le dimanche des Rameaux par monsieur Douillet curé doyen de Corbie, mon parrain est monsieur Louis de la Haye, ma marraine Solange de la Haye ; j'ai reçu le nom de Louise-Solange"[5].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • François Cagnard, né en 1812 à Béhencourt et décédé en 1881 à Amiens, médecin bienfaiteur du quartier Saint-Maurice d'Amiens.
    Issu d'une famille de petits cultivateurs, il fait des études de médecine et reçoit son diplôme de médecin en 1836. Il fera construire le pont qui porte son nom en 1848 pour désenclaver le quartier.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Ansart Histoire des églises de la vallée de l'Hallue Bibliothèque municipale d'Amiens Louis Aragon, cote 18568 Pic 6318.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ 9 juin 2008 (consulté le 15 juillet 2008)
  2. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ 6 mai 2014 (consulté le 9 juin 2014)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  5. Archives départementales de la Somme. Série 99 O

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :