Bécasseau falcinelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bécasseau falcinelle

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Bécasseau falcinelle (Limicola falcinellus)

Classification (COI)
Règne Animalia
Classe Aves
Ordre Charadriiformes
Famille Scolopacidae

Genre

Limicola
Koch, 1816

Nom binominal

Limicola falcinellus
(Pontoppidan, 1763)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC UICN3.1 : Préoccupation mineure

Le Bécasseau falcinelle (Limicola falcinellus) est une espèce de petits limicoles appartenant à la famille des Scolopacidae et à la sous-famille des Calidridinae. Il est monotypique dans son genre.

Comportement[modifier | modifier le code]

C'est un oiseau fortement migrateur, passant la saison de non-reproduction dans l'est de l'Afrique, le sud et le sud-est de l'Asie à l'Australasie. Il est très grégaire et forme des troupeaux avec d'autres échassiers comme le Bécasseau variable. En dépit de son aire de reproduction européenne, cette espèce passe rarement dans l'ouest de l'Europe, probablement à cause de la route migratoire vers le sud-est.

Il se reproduit dans les tourbières humides de la taïga du nord de l'Europe et de la Sibérie. Le mâle effectue une parade aérienne pendant la parade nuptiale. Ils nichent dans un trou dans lesol, où la femelle pond 4 œufs en moyenne.

Il fourrage dans la boue molle des marais et des côtes, principalement pour ramasser la nourriture qu'il voit. Il se nourrit surtout d'insectes et d'autres petits invertébrés.

C'est l'une des espèces pour laquelle l'Accord sur la conservation d'Afrique-Eurasie (AEWA) s'applique.

Protection[modifier | modifier le code]

Le Bécasseau falcinelle bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire[1]. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des deux sous-espèces suivantes :

  • Limicola falcinellus falcinellus (Pontoppidan) 1763 ;
  • Limicola falcinellus sibirica Dresser 1876.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le statut juridique des oiseaux sauvages en France, Ligue pour la protection des oiseaux

Source[modifier | modifier le code]

  • Taylor D. (2006) Guide des limicoles d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord. Delachaux & Niestlé, Paris, 224 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :