Béatrice d'Este

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Béatrice d'Este (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres des familles, voir : Maison d'Este et Sforza.
Buste de Béatrice d'Este par Gian Cristoforo Romano, c.1490 (musée du Louvre, ML10)

Béatrice d'Este était une noble italienne née le 29 juin 1475 à Ferrare et morte le 2 janvier 1497 à Milan.
Elle fut, avec sa sœur aînée Isabelle, l'une des princesses les plus belles et les plus accomplies de la Renaissance italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Portait d'une dame, huile sur bois d'Ambrogio de Predis[1], 1490.
Peut-être le portrait de Béatrice d'Este.

Elle était fille d'Hercule Ier d'Este (1431-1505), duc de Ferrare, de Modène et de Reggio d'Émilie, et d'Éléonore de Naples (1450-1493), elle-même fille de Ferdinand Ier de Naples et d'Isabel de Claremont.
Sa sœur aînée était Isabelle d'Este (1474-1539) qui épousa le marquis de Mantoue, François II.

Elle fut fiancée à l'âge de cinq ans à Ludovic Sforza dit le Maure (il Moro) (1452-1508), duc de Bari, d'abord régent puis duc de Milan, qu'elle épousa le 18 janvier 1491. Elle avait été soigneusement instruite et s'entoura d'hommes illustres, poètes et artistes, tels que Niccolo da Gorreggio, Bernardo Castiglione, Bramante, Léonard de Vinci et beaucoup d'autres, pour former une des cours les plus splendides d'Italie.

En 1492, elle fut ambassadrice pour son mari qui désirait être reconnu comme duc de Milan, en se rendant à Venise. Cependant, il leur fallut attendre le décès de Jean Galéas II, en 1494, pour que Ludovic remplace son neveu.

Elle mourut en couches le 2 janvier 1497, âgée de seulement 21 ans, au grand désespoir de son mari, au demeurant peu fidèle.

Descendance[modifier | modifier le code]

De son mariage, le 18 septembre 1491, avec Ludovic Sforza naquirent deux enfants :

Postérité[modifier | modifier le code]

  • Béatrice fonda, à Ferrare, le monastère de Sant’Antonio in Polesine pour bénédictines. Modèle de pauvreté et d'obéissance, elle fut vénérée dès sa mort comme une sainte. Son culte fut confirmé en juillet 1774 et elle est inscrite au martyrologe romain en tant que bienheureuse. Elle est fêtée le 18 janvier.
  • Le musicien français français d'origine vénézuélienne Reynaldo Hahn lui a rendu hommage en composant, en 1907, un ballet pour instruments à vent, 2 harpes et piano, intitulé Le Bal de Béatrice d'Este.
  • Un film muet, Beatrice d'Este, au sujet de sa vie, a été réalisé en 1912 par Ugo Falena et Augusto Genina (fiche IMDb).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ambrogio de Predis (ca 1455–1509) était un élève de Léonard de Vinci.
  2. À l'instar de son père Ludovic avec le roi de France Louis XII, Maximilien aura maille à partir avec son successeur François Ier qui s'emparera du duché de Milan de 1515 à 1529.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]