Béatrice Uria-Monzon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Béatrice Uria-Monzon

Naissance 28 décembre 1963 (50 ans)
Agen, Drapeau de la France France
Activité principale Artiste lyrique
mezzo-soprano
Style Opéra
Site internet beatrice-uriamonzon.com

Béatrice Uria-Monzon est une mezzo-soprano française, née le 28 décembre 1963 à Agen (Lot-et-Garonne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du peintre espagnol Antonio Uria-Monzon, elle suit ses études au collège Joseph Chaumié, au Lycée Bernard Palissy d'Agen puis à l'Université de Bordeaux. Elle entre au Conservatoire national de musique de Bordeaux, puis intègre le Centre national d'insertion professionnelle des artistes lyriques de Marseille, et l'École d'art lyrique de l'Opéra de Paris.

Elle débute sa carrière de chanteuse lyrique en 1987, en tant que mezzo-soprano. En 1989, elle est Chérubin dans Les Noces de Figaro de Mozart à l'Opéra de Nancy et de Lorraine.

Elle est connue pour avoir interprété à de nombreuses reprises le rôle-titre de Carmen de Bizet[1], qu'elle a interprété à l'Opéra Bastille en 1993 et 1994, puis à nouveau en 1997, 1998, 1999, et sur les plus importantes scènes du monde durant la même période (1994 : Grand Théâtre de Bordeaux et au Teatro Colón à Buenos Aires ; 1995 : Opéra royal de Wallonie ; 1996 : Teatro Massimo de Palerme, Teatro Regio ; 1997 : Capitole de Toulouse ; 1998 : Chorégies d'Orange, Opéra de Vienne, Metropolitan Opera de New York).

Elle a également interprété le répertoire français et italien : de Massenet Charlotte dans Werther, Hérodiade (rôle titre), Dulcinée dans Don Quichotte, Chimène dans Le Cid (aux cotés de Roberto Alagna), Anita dans La Navarraise ; de Berlioz : Cassandre et Didon dans Les Troyens, Béatrice dans Béatrice et Bénédict, Marguerite dans la Damnation de Faust ; d'Ambroise Thomas : Gertrude dans Hamlet, Mignon (rôle titre) ; Poulenc : Mère Marie dans Dialogues des carmélites ; Saint-Saëns : Dalila dans Samson et Dalila, Offenbach : Giulietta dans Les Contes d'Hoffmann ; répertoire italien : Bellini : Adalgisa dans Norma, Donizetti : Sarah dans Roberto Deveureux, Eleonore dans La favorite (version française et italienne) ; Verdi : Fenena dans Nabucco, Amnéris dans Aïda, Eboli dans Don Carlo (version française et italienne) ; Mascagni : Santuzza dans Cavalleria rusticana ; et aussi Wagner avec le rôle de Vénus dans Tannhauser ainsi que Judith dans Le Château de Barbe-Bleue, de Bartók, en langue hongroise.

En 2012, elle se produit dans Tosca de Puccini[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Intégrales d'opéra
Autres œuvres vocales
  • Hector Berlioz, Cantates, La Mort de Cléopâtre, Orchestre national de Lille, dir. Jean-Claude Casadesus, Naxos
  • Maurice Ravel, Cantates pour le prix de Rome, Alcyone, orchestre du Capitole de Toulouse, dir. Michel Plasson, EMI

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Chevalier des Arts et des Lettres et Chevalier de la Légion d'Honneur

Source[modifier | modifier le code]

  • Notice du Who's Who in France

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]