Béatitudes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Béatitudes (homonymie).
Heureux les simples d'esprit, Vitrail de Trittenheim, St. Clemens

Les Béatitudes (du latin beatitudo, le bonheur) sont le nom donné à une partie du Sermon sur la montagne rapporté dans l'Évangile selon Matthieu (5, 3-12) et à une partie du Sermon dans la plaine de l'Évangile selon Luc (6, 20-23). Les Béatitudes nous indiquent comment être vraiment heureux dans notre vie quotidienne en suivant les conseils de Jésus qui nous aident à être heureux même au-delà des souffrances. L'enseignement des Béatitudes pratiqué au quotidien fait entrer dans le royaume des Cieux et fait goûter au bonheur éternel. Elles présentent un idéal chrétien tel qu'enseigné par Jésus fondé sur l'Amour, l'humilité, la clémence et la compassion.

Présentation générale des béatitudes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Royaume de Dieu.

Elles sont au nombre de huit dans l'Évangile selon Matthieu et de quatre dans l'Évangile selon Luc où elles sont suivies par quatre malheurs.

Jésus décrit la félicité de ceux qui iront au Royaume des Cieux, et montre comment chacune d’elles sera bénie. Chacune des Béatitudes présente une situation dans laquelle la personne décrite ne serait pas considérée par le monde comme « bénie », et pourtant Jésus déclare qu’elle est vraiment bénie et d’une bénédiction qui durera plus longtemps que toute bénédiction que le monde est capable de lui offrir.

Le mot traditionnellement traduit en français par « béni » ou « heureux » est dans l'original grec « μακαριος » dont une traduction pleinement littérale serait : « qui possède une joie intérieure incapable d’être affectée par les circonstances qui l’entourent. »

Ces versets sont cités de bonne heure dans la Liturgie Divine de saint Jean Chrysostome, liturgie qui continue à être la plus souvent employée dans l'Église orthodoxe. Des expressions semblables sont aussi enregistrées dans quelques manuscrits de la mer Morte et on en trouve dans des sources juives dans l'Ancien Testament.

Sources bibliques[modifier | modifier le code]

Matthieu 5[modifier | modifier le code]

Article détaillé : évangile selon Matthieu.

Version de la vulgate (latin)[modifier | modifier le code]

Psautier Beati pauperes de l'église des Béatitudes
Article détaillé : Vulgate.

1. Videns autem turbas ascendit in montem

2. Et cum sedisset accesserunt ad eum discipuli eius

3. Beati pauperes spiritu quoniam ipsorum est regnum caelorum

4. Beati mites quoniam ipsi possidebunt terram

5. Beati qui lugent quoniam ipsi consolabuntur

6. Beati qui esuriunt et sitiunt iustitiam quoniam ipsi saturabuntur

7. Beati misericordes quia ipsi misericordiam consequentur

8. Beati mundo corde quoniam ipsi Deum videbunt

9. Beati pacifici quoniam filii Dei vocabuntur

10. Beati qui persecutionem patiuntur propter iustitiam quoniam ipsorum est regnum caelorum

11. Beati estis cum maledixerint vobis et persecuti vos fuerint et dixerint omne malum adversum vos mentientes propter me

Version de la Bible de Jérusalem[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bible de Jérusalem.

1. Voyant les foules, il gravit la montagne, et quand il fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui.

2. Et prenant la parole, il les enseignait en disant :

3. Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux.

4. Heureux les affligés, car ils seront consolés.

5. Heureux les doux, car ils posséderont la terre.

6. Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés.

7. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

8. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.

9. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.

10. Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux.

11. Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement contre vous toute sorte d'infamie à cause de moi.

12. Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux : c'est bien ainsi qu'on a persécuté les prophètes, vos devanciers.

Version de la Traduction œcuménique de la Bible[modifier | modifier le code]

1. À la vue des foules, Jésus monta dans la montagne. Il s'assit et ses disciples s'approchèrent de lui.

2. Et prenant la parole, il les enseignait :

3. Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des Cieux est à eux.

4. Heureux les doux, car ils auront la terre en partage.

4. Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés.

6. Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés.

7. Heureux les miséricordieux : ils leur sera fait miséricorde.

8. Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu.

9. Heureux ceux qui font œuvre de paix : ils seront appelés fils de Dieu.

10. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des Cieux est à eux.

11. Heureux êtes-vous quand on vous insulte, que l'on vous persécutera, et que l'on dit faussement contre vous toute sorte de mal à cause de moi.

12. Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ; c'est ainsi en effet qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés

Difficulté de traduction[modifier | modifier le code]

Une traduction difficile[modifier | modifier le code]

Le troisième verset a donné lieu à plusieurs traductions différentes. Les traducteurs hésitant entre les expressions "pauvres d'esprit", "pauvres en esprit", "pauvre de cœur", "pauvre par l'esprit".

Une interprétation erronée[modifier | modifier le code]

La phrase « Bienheureux les pauvres d'esprit... », forme courante de « Heureux ceux qui ont une âme de pauvre... » a parfois été interprétée à contresens comme « Bienheureux les imbéciles », par exemple par Luigi Cascioli. En fait, l'interprétation traditionnelle est « Bienheureux ceux qui ont l'esprit de pauvreté », comme l'explique Dom Calmet dans son Commentaire littéral sur tous les livres de l'Ancien et du Nouveau Testament :

Beati pauperes spiritu, etc. Les Juifs étaient accoutumés de regarder les biens de ce monde comme un effet des bénédictions de Dieu et la pauvreté comme une malédiction. Les saintes Écritures de l'Ancien testament semblaient favoriser ces idées en promettant les richesses aux gens de bien et menaçant les méchants de la pauvreté. Le Sauveur réforme ici ces sentiments et déclare que les pauvres sont vraiment heureux, pourvu qu'ils le soient en esprit, Pauperes spiritu, c'est-à-dire que leur pauvreté ne soit ni forcée, ni plaintive, ni chagrine, ni séditieuse, ni insolente qu'elle ne soit ni une suite de leur paresse et de leur mauvaise économie, ni une punition de leur mauvaise conduite, ni un prétexte pour colorer leur fainéantise et leur mollesse. Isaïe (LXI, 1) avait déjà prévenu les Juifs sur cela ; il leur avait prédit, en parlant dans la personne du Messie : « L'esprit de Dieu s'est reposé sur moi, parce que le Seigneur m'a donné son onction ». Il m'a envoyé pour annoncer son Évangile aux pauvres et aux doux de cœur, etc. » Et Jésus-Christ, pour donner aux disciples de Jean-Baptiste une preuve qu'il était le Messie, leur dit (Matth. XI, 5) : « Les pauvres reçoivent l'Évangile, les lépreux sont guéris ; les aveugles voient etc. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]