Béatification de Jean-Paul II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Béatification de Jean-Paul II, le 1er mai 2011

La cause en béatification de Jean-Paul II est ouverte le 28 juin 2005, par le pape Benoît XVI. La béatification du pape défunt a ensuite lieu le 1er mai 2011 en présence d'un demi million de personnes.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Vox Populi, Vox Dei[modifier | modifier le code]

Le cardinal Joseph Ratzinger célébrant les funérailles du pape défunt.

Au cours des funérailles du pape Jean-Paul II, le 8 avril 2005, une partie de la foule scande « santo subito, santo subito », c’est-à-dire « Canonisez-le tout de suite ! ». L'adage médiéval « Vox populi, Vox Dei » (la voix du peuple est la voix de Dieu) et une pétition signée par 170 cardinaux ont poussé le pape Benoît XVI à autoriser, le 13 mai 2005, l'ouverture d'un procès en béatification. C'est une exception aux normes qui fixent habituellement un délai de cinq ans entre la mort et l'ouverture du procès[1],[2],[3]. C'est ainsi la première fois, depuis l'instauration en 1588 de nouvelles normes pour les procédures de canonisation, qu'une cause est ouverte aussi rapidement[3].

Enquêtes diocésaines[modifier | modifier le code]

Le 18 mai 2005, le cardinal Camillo Ruini, vicaire Général du diocèse de Rome, fait appel, dans un édit officiel, à tous les témoignages favorables et défavorables quant à la réputation de sainteté de Jean-Paul II. Pour réunir tous les écrits du défunt pape, il sollicite notamment ses correspondants[4],[5].

Le procès en béatification de Jean-Paul II commence officiellement dans le diocèse de Rome le 28 juin 2005[1],[6]. Un postulateur est nommé pour rassembler toutes les informations nécessaire à la cause : monseigneur Slawomir Oder, prélat du vicariat de Rome[7]. Une partie de l'enquête est menée dans l'Archidiocèse de Cracovie, dont Karol Wojtyla a été l'archevêque[8]. Ce travail d'investigation, à Rome et en Pologne, est nécessaire pour vérifier l'exemplarité de la vie de Jean-Paul II[1]. Il s'agit d'étudier tous les écrits publiés par Karol Wojtyla (textes officiels mais aussi lettres et notes personnelles) et d'auditionner de nombreux témoins[3].

Parallèlement, une enquête est ouverte le 17 mars 2006 dans l'Archidiocèse d'Aix-en-Provence sur un présumé miracle dû à l'intercession de Jean-Paul II. Le cas retenu est celui de sœur Marie Simon-Pierre Normand, guérie de la maladie de Parkinson le 2 juin 2005, à Puyricard, près d'Aix-en-Provence[1],[9].

L'enquête diocésaine sur la vie et les vertus de Jean-Paul II est clôturée le 2 avril 2007 avec le dépôt, à la Congrégation pour les causes des saints, des documents recueillis[10],[1]. La veille, l'archevêque d'Aix et Arles a remis à la même congrégation les actes de l'enquête sur la guérison extraordinaire de Sœur Marie Simon-Pierre Normand[1].

Reconnaissance de l'héroïcité des vertus[modifier | modifier le code]

Dès avril 2007, le procès sur la vie de Karol Wojtyla se poursuit à Rome, dans la Congrégation pour les causes des saints. Celle-ci étudie les actes du procès diocésain et rédige la positio, le dossier de béatification qui présente les résultats de cette enquête diocésaine[10],[7]. Cette positio de près de 5000 pages est entérinée par le père Daniel Ols, dominicain français, rapporteur de la cause[7]. Elle est ensuite lue par une commission de huit théologiens qui, avec Mgr Sandro Corradini, promoteur général de la foi, analyse les documents, témoignages, preuves et études présentés. Les commentaires de cette commission et la positio sont ensuite soumis à l'avis de plusieurs cardinaux[11]. Le décret sur l'héroïcité des vertus de Karol Wojtyla est finalement voté par cette commission de cardinaux, le 16 novembre 2009[7],[12]. Après avoir entendu le compte rendu de la Congrégation, le pape Benoît XVI signe, le 19 décembre 2009, le décret attestant des vertus héroïques de son prédécesseur, Jean-Paul II, le proclamant ainsi « vénérable » de l'Église[1].

Béatification[modifier | modifier le code]

Le cardinal Stanisław Dziwisz embrassant la châsse de Jean-Paul II.
La foule assistant à la cérémonie religieuse.

L'héroïcité des vertus étant reconnue, un miracle s'étant produit après la mort de Jean-Paul II doit être authentifié pour que la béatification puisse avoir lieu. Une commission médicale, composée de sept médecins, doit notamment déterminer si la guérison retenue est, ou n'est pas, explicable scientifiquement. De plus, si cette guérison s'avère extraordinaire, une commission théologique doit aussi se prononcer sur son caractère miraculeux et sur l'intercession de Jean-Paul II dans celle-ci. Enfin, les évêques et cardinaux de la Congrégation des causes des saints sont appelés à donner leur avis sur le dossier. Si celui-ci est favorable, la reconnaissance du miracle est alors proposée à l'approbation du pape[13],[14].

Le 14 janvier 2011, après un avis positif de la Congrégation sur le caractère miraculeux de la guérison de sœur Marie Simon-Pierre, religieuse française atteinte de la maladie de Parkinson, le Saint-Siège annonce la décision de béatifier Jean-Paul II le 1er mai 2011[15]. Le rite de béatification est célébré par le pape Benoît XVI, à Rome, lors du premier dimanche après Pâques, appelé aussi dimanche de la divine miséricorde[16]. Cette fête avait été instituée par Jean-Paul II en 2000 et c'est à la veille de sa célébration qu'il était mort en 2005[2]. Plus d'un demi-million de personnes, 90 délégations officielles et une vingtaine de chefs d'état sont présents à la cérémonie[17].

Canonisation[modifier | modifier le code]

Miracle non attribué[modifier | modifier le code]

La béatification réclame qu'on ait attribué au moins un miracle à Jean-Paul II, celui-ci devant s'être produit après sa mort. À ce titre le père Slawomir Oder proposa d'inclure la survie du pilote de formule 1 Robert Kubica à son accident du 10 juin 2007[18], car le pilote polonais avait une photo de l'ancien pape dans son casque[19]. Cependant malgré l'aspect impressionnant de l'accident, le fait que Kubica soit indemne est loin de constituer un élément surnaturel car les voitures sont conçues précisément pour sauver les pilotes de tels accidents.

Oppositions[modifier | modifier le code]

La Fraternité Saint Pie X, dont Jean-Paul II avait excommunié le fondateur, s'est élevée très tôt contre les processus de béatification et d'éventuelle canonisation. Le livre Jean-Paul II, doutes sur une béatification, écrit par l'abbé Patrick de La Roque[20], de la FSSPX, a estimé que "le Pape avait élevé de fausses religions au rang de moyen de salut".( à travers ses initiatives œcuméniques )[21]

Différents dignitaires ecclésiastiques et théologiens sont opposés à ce processus de canonisation. Dans la déposition de Carlo Maria Martini durant le procès de canonisation de Jean-Paul II, le cardinal reproche au pape polonais d'avoir mal choisi ses collaborateurs, d'avoir privilégié certaines congrégations comme l'Opus Dei ou les Légionnaires du Christ, d'avoir favorisé la papolâtrie, de ne pas avoir démissionné alors qu'il ne pouvait plus assumer ses fonctions[22]. En octobre 2007, onze théologiens parmi lesquels le jésuite espagnol Jose Maria Castillo et l'italien Giovanni Franzoni, ont relevé sept points d'opposition qui incluent les dernières considérations de Jean-Paul II sur la contraception et le rôle des femmes au sein de l'Église catholique[23]. On relève également les délais dans la prise en compte des scandales sexuels, les négociations financières opaques avec la banque Ambrosiano et les sanctions à l'encontre d'une centaine de théologiens catholiques[24].

Sans oublier frère Bruno de Jésus de la Ligue de la contre-réforme catholique qui a adressé un mémoire au postulateur de la cause pour montrer ce qui s'oppose de fait à cette canonisation [25]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Anita S. Bourdin, « Béatification de Jean Paul II, les procédures canoniques (2005-2011) », zenit.org,‎ 30-03-2011 (consulté le 7 mai 2011)
  2. a et b Béatification de Jean-Paul II : Homélie de Benoît XVI, Benoît XVI, Libreria Editrice Vaticana, Zenit.org, 01-05-2011
  3. a, b et c Yves Pitette, « Jean-Paul II, la béatification est engagée », sur la-croix.com,‎ 28 juin 2005 (consulté le 11 mai 2011)
  4. Jean-Paul II contemple « directement » le Christ, affirme Benoît XVI, ag. Zénit, 29 mai 2005
  5. Texte de Edit du cardinal Ruini, Rome, 18 mai 2005
  6. « Santo Subito »: Rome fait un nouveau triomphe à Jean-Paul II, ag. Zénit, 28 juin 2005
  7. a, b, c et d Jean-Marie Guénois, « Vers une béatification de Jean-Paul II dès 2010 », lefigaro.fr,‎ 16 novembre 2009 (consulté le 9 mai 2011)
  8. rédaction en ligne, « Un tribunal de béatification de Jean-Paul II entame ses travaux en Pologne », la-croix.com,‎ 4 novembre 2005 (consulté le 11 mai 2011)
  9. Louis De Courcy, « Une religieuse française guérie de la maladie de Parkinson », la-croix.com,‎ 29 mars 2007 (consulté le 9 mai 2011)
  10. a et b Isabelle de Gaulmyn, « La béatification de Jean-Paul II suivra son cours normal », la-croix.com,‎ 3 avril 2007 (consulté le 9 mai 2011)
  11. La cause de béatification de Jean Paul II suit son cours, Mirko Testa, ag. Zénit, 15 août 2008
  12. Jean-Marie Guénois, « Jean-Paul II sera béatifié en octobre 2010 », Jean-Marie Guénois,‎ 18-12-2009 (consulté le 9 mai 2011)
  13. Frédéric Mounier, « Jean-Paul II ne serait béatifié qu'en 2011 », la-croix.com,‎ 7 mars 2010 (consulté le 9 mai 2011)
  14. Isabelle de Gaulmyn, « Avant de certifier un miracle, l'Eglise écoute autant les médecins que les théologiens », la-croix.com,‎ 29 mars 2007 (consulté le 9 mai 2011)
  15. Jean-Paul II sera béatifié le 1er mai 2011, lefigaro.fr, d'après une dépêche AFP
  16. Jean-Paul II, l'apôtre de la Divine Miséricorde, Jesús Colina, zenit.org, 3 mai 2011
  17. Jean-Paul II est bienheureux, Frédéric Mounier et Céline Hoyeau, lacroix.com, 1er mai 2011
  18. Miracle?
  19. Kubica avait la photo du Pape Jean-Paul II dans son casque
  20. http://laportelatine.org/vatican/crise/bienheureux100305/livrelarocque1104.php
  21. http://www.lepost.fr/article/2011/04/30/2481070_jean-paul-ii-doutes-sur-une-beatification-abbe-de-la-rocque-fsspx.html
  22. « Double canonisation : Jean-Paul II adulé, mais contesté », sur Le Point,‎ 26 avril 2014
  23. Ben Dowell, 'Trippy' video in push to canonise Pope, in guardian.co.uk, 27/10/2008, article en ligne
  24. Ted Schmidt, Papal saint-making ?, in Catholic New Times, 19/03/2006, http://findarticles.com/p/articles/mi_m0MKY/is_5_30/ai_n26804901 article en ligne]
  25. http://www.crc-resurrection.org/838-beatification-de-jean-paul-ii.html

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]