Bètammaribè

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Bètãmmaribè (au singulier Otãmmari) constituent un peuple d'Afrique de l'Ouest, réparti entre le nord-ouest du Bénin, dans le département d'Atacora, et le nord-est du Togo. C'est l'une des principales composantes du peuple Somba[1].

Aujourd'hui les Bètãmmaribè sont un peu partout dans les départements du Bénin ainsi qu'au Nigéria. Les préfets Bètãmmaribè organisent le Festival des Arts et de la Culture Tãmmari (FACTAM) à Natitingou, une ville du département de l'Atacora.

Langue[modifier | modifier le code]

Le otãmmari a sept noms masculins et sept noms féminins qui se donne souvent par l'alignement des naissances :[réf. nécessaire]

  • pour les garçons : 1er M'po, 2e N'tcha, 3e Kouagou, 4e N'dah, 5e Natè, 6e N'kpéi, 7e N'dimontè où Yèdéé
  • pour les filles : 1er N'ko, 2e téna, 3e Témpè, 4e N'tchéi, 5e Kanti, 6e Kouto, 7e Yédéé où Yèdontè.

Ils ont la Bible en langue ditammari.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guy-Hermann Padenou, « Bétammaribé, Somba et Tamberma, une nécessaire clarification », in Architecture, société et paysage Bétammaribé au Togo  : contribution à l'anthropologie de l'habitat, Presses universitaires du Mirail, Toulouse, 2006, p. 77-78 (ISBN 978-2-85816-872-9) (texte remanié d'une thèse de Géographie-Aménagement)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Sewane, Les Batãmmariba, le peuple voyant : carnets d'une ethnologue, Éd. de La Martinière, Paris, 2004, 189 p. (ISBN 2-7324-3209-1)
  • Dominique Sewane, Le souffle du mort : la tragédie de la mort chez les Batãmmariba du Togo, Bénin, Plon, Paris, 2007, 849 p. (ISBN 978-2-266-17579-1)

Article connexe[modifier | modifier le code]