B²FH

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

B²FH (prononcer « B 2 F H ») est l'acronyme d'un article d'astrophysique célèbre publié en 1957 : Synthesis of Elements in Stars[1],[note 1].

Le nom est composé à partir des initiales des auteurs : Geoffrey Burbidge, Margaret Burbidge, Fred Hoyle et William Fowler. B²FH expliquait pour la première fois comment les étoiles pouvaient synthétiser les éléments chimiques.

Cet article de plus de 100 pages posait les bases théoriques de la nucléosynthèse stellaire, en détaillant les neuf processus élémentaires identifiés par les auteurs permettant de synthétiser tous les éléments chimiques au cœur des étoiles, depuis le lithium, jusqu'à l'uranium.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette manière de nommer un article par les initiales des auteurs est normale pour un article qui a exceptionnellement fait date. On peut citer de même le paradoxe EPR ou l'article αβγ. Pour un article moins célèbre, on cite en précisant les noms des auteurs, le journal, les pages et la date de publication.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Burbidge, E. M., Burbidge, G. R., Fowler, W. A. & Hoyle, F.(1957), Synthesis of Elements in Stars. Rev. Mod. Phys., 29, 547-650.

Lien externe[modifier | modifier le code]