Azuré des orpins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Scolitantides orion

L’Azuré des orpins (Scolitantides orion) est un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Polyommatinae, du genre Scolitantides.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Scolitantides orion (Peter Simon Pallas, 1771)

Synonymes : Papilio orion (Pallas, 1771), Papilio battus (Schiffermüller, 1775), Papilio telephii (Esper, 1778), Papilio sedi (Fabricius, 1781), Polyommatus hecateus (Drapier, 1819), Lycaena lariana (Frühstorfer, 1910), Scolitantides ultraornata (Verity, 1937)[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

L’Azuré des orpins se nomme en anglais Chequered Blue et en espagnol Banda Naranja.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Scolitantides orion orion présent en Europe (Grèce, Macédoine et Bulgarie) et en Russie.
  • Scolitantides orion jezoensis (Matsumura, 1919)
  • Scolitantides orion johanseni (Wnukowsky, 1934) présent en Chine et dans l'Altaï
  • Scolitantides orion larina en France, dans les Alpes et en Corse, dans le nord de l'Italie et jusqu'en Grèce.
  • Scolitantides orion parvula en Espagne et France
  • Scolitantides orion ultraornata (Verity) Scandinavie

Génétique et évolution de l'espèce[modifier | modifier le code]

L'Azuré des orpins était présent dans toute la France métropolitaine depuis le paléolithique[2].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un très petit papillon qui présente un dimorphisme sexuel, le dessus du mâle est bleu plus ou moins foncé suivant les sous-espèces avec une frange blanche entrecoupée, le dessus de la femelle est marron avec la même frange entrecoupée formant un damier blanc.

Le revers est blanc orné de lignes de gros points marron et à l'aile postérieure d'une ligne submarginale de points orange.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole une génération en mai juin, parfois deux en mai puis septembre.

La chenille est soignée par les fourmis Tapinoma erraticum, Camponotus vagus, Camponotus aethiops[3].

Cet azuré hiverne à l'état nymphal.

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont Sedum album, Sedum telephium, Sedum hispanicum, Sedum maximum[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent en Europe sur la côtes de Scandinavie, en Espagne, en France dans les Alpes et en Corse, dans le nord de l'Italie et jusqu'en Grèce, en Macédoine et Bulgarie puis en Russie et jusqu'au Japon[3].

En France il est présent dans vingt-cinq départements de Corse et du pourtour méditerranéen, au sud d'un arc comprenant les Hautes-Pyrénées, l'Allier et la Savoie[4].

Biotope[modifier | modifier le code]

Son habitat est constitué de rochers chauds et secs.

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1998 (ISBN 2603011146)