Azuré des cytises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Glaucopsyche alexis

L’Azuré des cytises (Glaucopsyche alexis) est un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Polyommatinae, du genre Glaucopsyche.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Glaucopsyche alexis a été nommé par Nicolaus Poda von Neuhaus en 1761.

Synonymes : Papilio alexis (Poda, 1761), Papilio cyllarus (Rottemburg, 1775)[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

L’Azuré des cytises se nomme en anglais Green-underside Blue, en allemand Alexis-Bläuling et en espagnol Manchas verdes.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Glaucopsyche alexis alexis dans le sud et le centre de l'Europe et en Sibérie.
  • Glaucopsyche alexis blachieri (Milliére, 1887) dans les Carpates
  • Glaucopsyche alexis lugens (Caradja, 1893) au Caucase
  • Glaucopsyche alexis melanoposmater Verity, 1928 en Algérie et Tunisie[1].

Génétique et évolution de l'espèce[modifier | modifier le code]

L'Azuré des cytises était présent dans toute la France métropolitaine au paléolithique[2]

Description[modifier | modifier le code]

C'est un petit papillon qui présente un dimorphisme sexuel, le dessus du mâle est bleu, celui de la femelle est marron avec une suffusion de bleu plus ou moins importante.

Le revers est gris beige pâle un suffusé de bleu vert et orné d'une ligne de gros points noirs cernés de blancs sur l'aile antérieure, et d'une ligne de petits points noirs cernés de blancs sur l'aile postérieure.

Espèce proche[modifier | modifier le code]

accouplement de Glaucopsyche alexis

L'Azuré de la badasse dans leur aire de répartition commune en Afrique du Nord, Espagne et sud de la France.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole en une génération, d'avril à juin.

Les chenilles sont soignées par les fourmis en particulier Lasius alienus, Formica cinenaria, Formica fusca, Formica nemoralis, Formica pratensis, Formica selysi, Crematogaster auberti, Tapinima erraticum et Myrmica scabridonis[3], sans toutefois que ce comportement soit obligatoire pour la survie de l'espèce.

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont diverses fabacées dont des Astragalus, des Cytisus, Melilotus, Genista[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent dans quelques ilots d'Algérie et Tunisie, toute l'Europe sauf le Royaume-Uni et le nord de la scandinavie, la Russie, l'Asie centrale, et la région du fleuve fleuve Amour[1].

L’Azuré des cytises est présent dans presque tous les départements de France métropolitaine, excepté la Bretagne (Finistère, Côtes-d'Armor),la Mayenne et le Lot-et-Garonne. Mais il n'a pas été retrouvé depuis 1980 dans d'autres département de Bretagne, Basse-Normandie et Picardie[4].

Biotope[modifier | modifier le code]

Son habitat est constitué de prairies fleuries jusqu'à 1 200 mètres.

Protection[modifier | modifier le code]

Il est protégé dans la région Ile-de-France et figure dans l'arrêté du 22 juillet 1993 sur la liste des insectes protégés en région Ile-de-France[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)