Azuré de la sauge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pseudophilotes bavius

L’Azuré de la sauge (Pseudophilotes bavius) est un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des 'Polyommatinae et du genre Pseudophilotes.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Pseudophilotes bavius (Eduard Friedrich von Eversmann, 1832)

Synonymes : Lycaena bavius (Eversmann, 1832)[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

L’Azuré de la sauge se nomme en anglais Bavius Blue.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Pseudophilotes bavius bavius présent en Russie et au Kazakhstan.
  • Pseudophilotes bavius casimiri (Hemming) présent en Grèce.
  • Pseudophilotes bavius egea (Herrich-Schäffer, 1852) présent au Caucase.
  • Pseudophilotes bavius fatma (Oberthür, 1890) l’Azuré maghrébin de la sauge présent en Afrique du Nord (Anti-Atlas marocain et algérien)
  • Pseudophilotes bavius hungaricus (Diozeghy,1913) présent en Roumanie.
  • Pseudophilotes bavius macedonicus (Schulte) présent en Grèce[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un petit papillon bleu ou grisâtre suivant les sous-espèces qui présente aux ailes postérieures une ligne de taches submarginales orange.

Le revers est beige très peu suffusé de bleu et orné de lignes de petits points noirs et d'une ligne submarginale de taches orange à l'aile postérieure[2].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole en une génération en mai-juin.

Les chenilles sont soignées par les fourmis.

Il hiverne au stade nymphal[2].

Parasitisme[modifier | modifier le code]

Le parasitisme par un hyménoptère, Apantales lycaenae peut atteindre 95 % en Roumanie.

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont diverses Salvia, Salvia argentea pour l'Azuré maghrébien de la sauge, Salvia nutans en Roumanie, Salvia officinalis et Salvia verbenaca en Grèce[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent en petites colonies isolées en Afrique du Nord et dans le sud-est de l'Europe, Roumanie, Hongrie, Macédoine, Grèce, et en Turquie[2]. Il est aussi présent en Asie Mineure, dans le sud de la Russie et le nord du Kazakhstan[1].

Biotope[modifier | modifier le code]

Son habitat est constitué de broussailles sèches.

Protection[modifier | modifier le code]

Il est inscrit sur le liste rouge des insectes en Grèce, Macédoine, Roumanie, Turquie, Ukraine et Yougoslavie[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)