Azuré de l'Atlas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Polyommatus atlantica

L’Azuré de l'Atlas (Polyommatus atlantica) est un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Polyommatinae, du genre Polyommatus.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Polyommatus atlantica Elwes en 1905.

Synonymes : Lycaena hylas var. atlantica Elwes, 1905, Plebicula atlantica[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

L’Azuré de l'Atlas se nomme en anglais Atlas Blue.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Polyommatus atlantica atlantica dans le Haut Atlas au Maroc.
  • Polyommatus atlantica barraguei Dujardin, 1977 dans les Aures en Algérie
  • Polyommatus atlantica weissi (Dujardin, 1977) dans le Haut Atlas au Maroc[1].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un petit papillon qui présente un dimorphisme sexuel, le dessus du mâle est bleu plus ou moins suffusé de gris bordé de gris aux antérieures et d'une ligne submarginale de macules noires aux postérieures, celui de la femelle est marron, orné d'une ligne submarginale de larges macules orange marquées d'un point noir aux postérieures. Les deux ont leurs ailes bordées d'une frange blanche.

Leur revers est ocre clair marqué d'une ligne blanche aux postérieures, orné de points noirs cerclés de blanc et d'une ligne submarginale de points noirs cerclés de blanc et surmontés d'orange.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il est bivoltin, vole en deux générations de fin mai à juillet et d'août à septembre[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Sa plante hôte est une Anthelis vulneraria[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent en Algérie dans les Aures et au Maroc dans le Haut-Atlas et le Moyen-Atlas[1],[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside sur les pentes pierreuses dans les lieux fleuris.

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c funet
  2. a, b et c (Tolman et Lewington 1997)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)