Azteca (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Azteca

Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical latin rock, jazz-rock fusion
Années actives 1972 à 1976
Labels Columbia Records
InAkustik

Azteca est un groupe américain de musique latin rock en activité de 1972 à 1976, et ayant connu une reformation ponctuelle à la fin des années 2000.

Histoire[modifier | modifier le code]

Azteca est créé au début de l’année 1972 à l’initiative du percussionniste Coke Escovedo (membre du groupe Santana) à San Francisco, Californie. Cette première formation, relativement imposante (17 musiciens), compte parmi ses effectifs le frère de Coke, Pete Escovedo (chant, percussions), le percussionniste Victor Pantoja, ainsi que les chanteurs Errol Knowles, Wendy Haas et Rico Reyes. La section de cuivres est composée de Bob Ferreira (saxophone), Tom Harrell (trompette, flugelhorn), Mel Martin (saxophone, flûte) et Jules Rowell (trombone). Les claviers sont assurés par George DiQuatro, George Maribus et Flip Nunez, les guitares par Jim Vincent et un autre membre de Santana, Neal Schon. Le bassiste, Paul Jackson, est également connu pour avoir joué dans le groupe jazz-funk de Herbie Hancock, The Headhunters. Enfin, la section rythmique est complétée par le batteur de jazz Lenny White (Return To Forever).

Le groupe signe chez Columbia Records et son premier album éponyme paraît en Décembre 1972. On y retrouve un son composite, mélange de latin rock et de jazz-funk, globalement inspiré de ce que fait Santana (période Abraxas, Caravanserai) ou encore Mandrill, avec de plus, une place importante donnée aux arrangements de cuivres. L’album parvient à se positionner neuf semaines dans les charts américains, dans les dernières places.

Le second album, Pyramid of the Moon, sort à l’automne 1973. Bill Courtial y remplace Jim Vincent à la guitare, Pat O’Hara reprend le trombone de Rowell et Lenny White laisse place à John Brinck à la batterie. Dans la continuité stylistique de Azteca, ce nouvel opus ne réussit pas, cette fois, à se classer. Le départ de Coke Escovedo conduit Columbia à annuler son contrat avec le groupe. La fille de Pete Escovedo,Sheila Escovedo (future collaboratrice de Prince), alors adolescente, remplace Pantoja aux percussions. La formation continue de se produire dans le Bay Area (la région de San Francisco), jusqu’en 1976, année de la séparation.

À la fin des années 2000, le réalisateur Daniel E. Meza parvient à assembler une formation de 12 musiciens composée en partie de membres historiques (dont Pete Escovedo et Lenny White). Le concert donné au Key Club de Hollywood en Septembre 2007 sert de matériel à un film documentaire de Meza intitulé Azteca: La Piedra del Sol, ainsi qu’à l’album live From the Ruins, tous deux sortis en Janvier 2009.

Discographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]