Aziz Pahad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aziz Pahad (né le 25 décembre 1940) est un homme politique sud-africain, membre du Congrès national africain, vice-ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Mandela (1994-1999) et dans ceux de Thabo Mbeki et membre du parlement pour Johannesburg West Highlands.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issue de la communauté indo-pakistanaise d'Afrique du Sud, Pahad est né en 1940 à Schweizer Reneke dans l'ouest de la province du Transvaal et est diplômé en sociologie et en afrikaans de l'université du Witwatersrand (Johannesburg, 1963), en relations internationales de University College (Londres, 1966) et d'un M.A. de l'université du Sussex (1968).

Militant engagé contre l'apartheid et soumis à des mesures de restriction de ses déplacements, Pahad quitte l'Afrique du Sud en 1966 pour l'Angleterre où il poursuit ses études avant de s'établir plus tard en Angola et au Zimbabwe. En Europe, le Congrès national africain pour lequel il milite le charge de développer le mouvement anti-apartheid. En 1985, il est élu au conseil national de l'ANC.

En 1990, il revient en Afrique du Sud et est nommé en 1991 vice-directeur du département des relations internationales de l'ANC.

En 1994, il est élu au parlement et est nommé ministre délégué aux affaires étrangères dans le gouvernement de Nelson Mandela. Il occupe cette fonction sous le mandat de son successeur jusqu'à sa démission en septembre 2008. Son passage aux Affaires étrangères est marqué par son rôle déterminant pour mettre en œuvre, dans certains domaines, la nouvelle politique étrangère de l'Afrique du Sud, notamment pour s'opposer à l'invasion de l'Irak par les troupes américaines en 2003. Il représente également son pays à la Cour internationale de justice en 2004 où il plaide contre le mur de sécurité construit par Israël pour se protéger. Il mène encore des médiations entre les factions rivales en République démocratique du Congo, au Burundi et en Angola.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]