Azharot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les azharot (hébreu : אזהרות « Avertissements ») sont des pièces liturgiques juives didactiques, établissant un comput des 613 prescriptions contenues selon la tradition rabbinique dans la Torah. Récitées lors de la fête de Chavouot dès la période des gueonim, elles visent à magnifier le don de la Torah sur le mont Sinaï célébré en ce jour.

Les azharot dans les sources juives[modifier | modifier le code]

La coutume de réciter est mentionnée pour la première fois par Natronaï Gaon mais il apparaît de ses dires qu’elle est déjà fortement répandue sinon établie. Le terme est issu de l’incipit d’un des premiers piyyoutim du genre, Azhara reshit lèamkha natata (« Tu as d’abord donné un avertissement à ton peuple »)[1].

Deux auteurs espagnols du Moyen Âge: Yts'haq bène Réouvène ElBargélona / Bartsélona Isaac ben Reuben Albargeloni et Salomon ibn Gabirol en sont les plus connus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]