Azé (Loir-et-Cher)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Azé.
Azé
Prieuré de Courtozé, à Azé
Prieuré de Courtozé, à Azé
Blason de Azé
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Vendôme
Canton Vendôme-1
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Vendôme
Maire
Mandat
Serge Morillon
2014-2020
Code postal 41100
Code commune 41010
Démographie
Gentilé Azéens
Population
municipale
1 122 hab. (2011)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 51′ 07″ N 0° 59′ 58″ E / 47.8519444444, 0.99944444444447° 51′ 07″ Nord 0° 59′ 58″ Est / 47.8519444444, 0.999444444444  
Altitude Min. 80 m – Max. 154 m
Superficie 31,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte administrative de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Azé

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Azé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Azé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Azé

Azé est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre. Ses habitants s'appellent les Azéennes et Azéens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Azé est située à 9 km au nord ouest de Vendôme. Elle bénéficie d'une situation privilégiée à proximité de la gare TGV et de la Route nationale 157.

L'ancienne commune de Beaulieu fait maintenant partie d'Azé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason azé41.svg

Les armoiries d'Azé se blasonnent ainsi :

D'or au lion d'azur tenant de ses pattes antérieures une croix renversée de sable ; au chef de gueules chargé de trois étoiles du champ.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 mars 2014 Christian Guellier EELV Maire
mars 1983 mars 2008 Pierre Marmion - Maire
mars 1977 mars 1983 Bernard Pigeolet   Maire

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 122 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
730 812 792 934 1 017 1 025 1 009 1 018 1 029
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 036 1 035 1 082 1 050 980 1 008 1 003 990 950
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
927 914 875 765 786 723 711 756 704
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
683 714 675 662 820 985 1 089 1 119 1 122
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,3 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,8 % contre 48,4 % au niveau national et 48,6 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,6 %, 15 à 29 ans = 14,1 %, 30 à 44 ans = 22,9 %, 45 à 59 ans = 22,4 %, plus de 60 ans = 16,9 %) ;
  • 48,2 % de femmes (0 à 14 ans = 20 %, 15 à 29 ans = 14,7 %, 30 à 44 ans = 24,5 %, 45 à 59 ans = 22,7 %, plus de 60 ans = 18,1 %).
Pyramide des âges à Azé en 2007 en pourcentage[3]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,7 
5,7 
75 à 89 ans
6,5 
10,9 
60 à 74 ans
10,9 
22,4 
45 à 59 ans
22,7 
22,9 
30 à 44 ans
24,5 
14,1 
15 à 29 ans
14,7 
23,6 
0 à 14 ans
20,0 
Pyramide des âges du département du Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Voies[modifier | modifier le code]

76 odonymes recensés à Azé (Loir-et-Cher)
au 27 janvier 2014
Allée Avenue Bld Chemin Clos Impasse Montée Passage Place Pont Route Rue Square Venelle Autres Total
0 0 0 0 0 2 [N 1] 0 0 0 0 6 17 [N 2] 0 0 51 [N 3] 76
Notes « N »
  1. Impasse du Chemin Vert et Impasse Saint Pierre .
  2. Dont Rue du 8-Mai et Rue du 11-Novembre.
  3. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & OpenStreetMap

Édifices et sites[modifier | modifier le code]

  • Prieuré de Courtozé, inscrit au titre des monuments historiques.
  • Plusieurs châteaux sis sur le territoire de la commune : les châteaux de Beaulieu, Courtozé, la Roullière, Minière, Morillon[5].
  • Église Saint-Pierre[6], qui abrite des objets classés au titre des monuments historiques : un pilier de chancel du VIIe siècle ou du VIIIe siècle[7], une cloche en bronze de 1697[8], une statue de saint Pierre en terre cuite du XVIIIe siècle[9], et un tableau de 1825 représentant l'abbé Bonneau, curé d'Azé[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]