Ayerbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ayerbe
Blason de Ayerbe
Héraldique
Drapeau de Ayerbe
Drapeau
Image illustrative de l'article Ayerbe
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Aragon Aragon
Province Province de Huesca Province de Huesca
Comarque Hoya de Huesca
District judic. (Municipio)
Maire José Antonio Sarasa Torralba (PSOE)
Code postal 22800
Démographie
Population 1 125 hab. (2009)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 16′ 26″ N 0° 41′ 16″ O / 42.273889, -0.68777842° 16′ 26″ Nord 0° 41′ 16″ Ouest / 42.273889, -0.687778  
Altitude 582 m
Superficie 6 389 ha = 63,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Huesca

Voir sur la carte administrative de Huesca
City locator 14.svg
Ayerbe

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Ayerbe

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Ayerbe
Ayerbe

Ayerbe est une commune d’Espagne, dans la province de Huesca, communauté autonome d'Aragon comarque de Hoya de Huesca.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située, à 28 km de Huesca dans la route autonome A 132 avec direction à Pampelune. Elle a une gare de chemin de fer sur la ligne de Madrid- à Jaca, et Canfranc. Elle est située dans une dépression érosive excavée dans un plateau marneux de l'ère tertiaire, sur la rive gauche de la rivière Gállego. La commune est limitrophe au nord avec Peñas de Riglos et Loarre ; à l'est avec Loarre et Loscorrales ; au sud avec Lupiñén-Ortilla, et à l'ouest avec Biscarrues et Murillo de Gállego.

Bien que située dans un espace bien adapté pour l'irrigation, la plus grande partie de la commune est implantée sur des terrains pierreux non irrigués, disposés sur plusieurs plateaux parsemés de quelques collines . Le chêne, l'amandier et à nouveau depuis peu, la vigne et l'olivier représentent la grande partie des cultures . On y trouve également du romarin, des ajoncs et autres arbustes ainsi que des herbages très utiles pour la nourriture pour le bétail mais dégradés par la chasse auxlapins, lièvres, perdrix ou autres palombes...

Histoire[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le noyau urbain tourne environnement à deux places quadrangulaires gardées somptueuses par lequel il était palais des Marqueses d'Ayerbe s.XVI (Monument historique- Artistique < 3 juin 1931 >), et en général il fait provision d'une architecture domestique annex attrayante à d'autres bâtiments distingués qui font la visite à Ayerbe d'attraction spéciale.

Le domaine partagé est fierté de de ce qui est ayerbenses, en un autre temps, dix années de la vie du prix Nobel des sciences D. Santiago Ramón y Cajal, en favorisant sa mémoire avec un musée[1] et centre d'interprétation à sa mémoire, en plus de disposer dans la Bibliothèque Publique d'Ayerbe une section « Cajal » avec plus de 250 œuvres et documents à la portée detout intéressé par le personnage.

La semaine de la mycologie, qui a lieu à Ville depuis des années au mois d'octobre, il constitue un événement social au niveau international. Le commerce flottable, aujourd'hui fané, que depuis le Moyen Âge et jusqu'à moitié de du XXe siècle il a fleuri à cette Ville il a fait à ses gens avec esprit hospitalier, vertu qu'ils orientent aujourd'hui au tourisme avec de suggestivespropositions d'hôtellerie[2] et de logement[3].

Loisirs[modifier | modifier le code]

Ayerbe.Mallos de Riglos.12.05.JPG

Ayerbe et son secteur constituent un espace ouvert avec de multiples possibilités pour un séjour reposé ou de loisir actif et sportif ; pour alterner aussi toutes les deux, en jouissant d'un lieu avec des coins singuliers ; varié patrimoine artistique et naturel. Une configuration particulière du paysage dérive dans l'émotion d'une nature vive.

Jouit Ayerbe de bibliothèque publique, casino, barres, piscine municipale et au tour de ville, un réseau de sentiers, des chemins et des routes de 2º ordre composent un paradis pour caminantes et des cyclistes ; tant de route comme de domaine.

Le parc naturel de la Fontaneta[4], parfait pour le relax, marcher et footing ; compte avec une installation à l'air libre appropriée étendue pour manger pourvu de barbacoa, idéal pour les repas champêtres.

Curieuse la Source de des Trois Caños par sa valeur architectonique et l'environnement qui se.

À moins de quinze minutes, le château de Loarre ; la forteresse romane la mieux conservée d'Europe ; la Collégiale de Bolea, Les Mallos de Riglos et d'Agüero. En moins d'une heure, un nombre interminable de villages enchanteurs et riches d'histoire : Ardisa, Biscarrués, Piedramorrera, Loscorrales, Anzánigo, Sainte María du Galet, Echo, Ansó, Sos del Rey Católico... Nous arrivons aussi au Monastère de San Juan de la Peña et au Monastère de Santa Cruz de la Serós... nous accédons aux pistes de ski Candanchú et d'Astún...Villes comme Jaca, Huesca et Saragosse. Option pour le parapente à Loarre, descendre le Gállego en petite embarcation ou en rafting, faire du « puenting », changer d'échelle en Riglos, Windsurf en Tormos...

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Garlin (France) depuis 1977[5] située en Béarn et réputée pour ses vins : Madiran et Pacherenc du Vic-Bilh

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. musée
  2. d'hôtellerie
  3. logement
  4. (Situation)
  5. Annuaire des villes jumelées

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]