Ayana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ayana (nouvelle))
Aller à : navigation, rechercher
Ayana
Publication
Auteur Stephen King
Titre d'origine Ayana
Langue Anglais américain
Parution Automne 2007,
The Paris Review
Recueil Juste avant le crépuscule
Traduction française
Traduction William Olivier Desmond
Parution
française
3 mars 2010
Intrigue
Genre Fantastique

Ayana est une nouvelle de Stephen King publiée pour la première fois dans le numéro automne 2007 du magazine littéraire The Paris Review, puis incluse dans le recueil de King Juste avant le crépuscule en novembre 2008.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un homme raconte la lutte de son père contre le cancer du pancréas en 1982. Après avoir été embrassé par une mystérieuse aveugle de 7 ans prénommée Ayana (dont le pouvoir est un peu comparable à celui de John Coffey dans le roman La Ligne verte), il survit miraculeusement à sa maladie. Le narrateur, que la petite fille a touché en partant, se rend compte qu'il peut désormais lui aussi faire des miracles quand un ex-Marine vient lui rendre visite quelques années plus tard. Il décrit, pendant la décennie qui suit, les visites de cet homme qui l'envoie à trois reprises voir d'autres gens qui, eux aussi, attendent leur miracle.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Jean-Marie Wynants, du Soir, évoque un « excellent » récit sur le thème de la frontière ténue entre la vie et la mort[1]. Matt Thorne, de The Independent, estime que c'est, avec Willa, l'une des « deux histoires les plus charmantes du recueil »[2]. Christian Toto, du Washington Times, évoque une histoire « banale » mais à « l'imagerie colorée »[3]. Pour Charles Taylor, du New York Times, cette nouvelle est trop mièvre[4].

Adaptation[modifier | modifier le code]

Une adaptation pour la télévision est en cours de développement par le groupe télévisuel Universal TV. Chris Sparling en assurera l'écriture, Ben Haber en sera le producteur et Jordan Kerner le producteur exécutif[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Wynants, « L’effroi est près de chez vous », Le Soir,‎ 29 avril 2010 (consulté le 30 mars 2015)
  2. (en) Matt Thorne, « These scary stories are strangely reassuring », The Independent,‎ 9 novembre 2008 (consulté le 30 mars 2015)
  3. (en) Christian Toto, « Stephen King in short, still has it », The Washington Times,‎ 16 novembre 2008 (consulté le 30 mars 2015)
  4. (en) Charles Taylor, « Little Bites of Horror », The New York Times,‎ 21 novembre 2008 (consulté le 30 mars 2015)
  5. (en) « Ayana headed for TV », sur liljas-library.com,‎ 5 février 2014 (consulté le 5 février 2014)