Aya de Yopougon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Aya de Yopougon (film).
Aya de Yopougon
Série
Image illustrative de l'article Aya de Yopougon

Scénario Marguerite Abouet
Dessin Clément Oubrerie

Lieu de l’action Yopougon, Abidjan, Côte d'Ivoire

Pays Drapeau de la France France,Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Langue originale français
Éditeur Gallimard
Collection Bayou

Aya de Yopougon est une série de bandes dessinées écrite par Marguerite Abouet, illustrée par Clément Oubrerie et éditée par Gallimard dans la collection Bayou de Joann Sfar. La série a fait l'objet d'une adaptation en long métrage d'animation par Autochenille Production, Aya de Yopougon, sortie en France le 17 juillet 2013[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Marguerite Abouet et Clément Oubrerie nous emmènent sur les traces d’Aya, une jeune fille de 19 ans, et l'héroïne de la saga, qui vit à Yopougon, quartier chaud d’Abidjan, la capitale économique ivoirienne, à la découverte de la vie de jeunes gens en 1978.

Fin des années soixante-dix, à Yopougon, quartier populaire d'Abidjan rebaptisé Yop City « pour faire comme dans film américain », vivent Aya et ses deux amies, Adjoua et Bintou. Elles ont dix-neuf ans, l'âge où tout est possible, mais si Aya souhaite devenir médecin, les deux autres sont plus versées dans les soirées au maquis et la chasse au mari. Autour de ce trio choc on croise des personnages aux destins divers, comme Ignace, le père volage d'Aya qui jongle entre plusieurs « bureaux », Moussa, le fils du puissant Bonaventure Sissoko, qui compte sur sa Toyota pour emballer les filles, Fanta et Koro, les mamans qui s'efforcent de protéger leurs filles ou Grégoire, le « Parisien », qui flambe son magot au fameux hôtel Ivoire…

Albums[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Aya et sa famille[modifier | modifier le code]

  • Aya : Jeune femme déterminée à devenir médecin. Féministe, sa beauté n'échappe à aucun homme même si elle n'est pas très chaude pour une relation amoureuse, privilégiant ses études. Sa tendance à vouloir régler les problèmes de ses connaissances lui vaut certaines brouilles et reproches de "donneuse de leçon" même si au fond elle veut bien faire.
  • Ignace : Son père. Un peu bourru, ce directeur commercial de la marque de boisson Solibra mène plusieurs vies, entre Abidjan et Yamoussoukro. Il a par ailleurs, deux autres enfants, fruits de son infidèlité, avec sa secrétaire, Jeanne.
  • Fanta : Sa mère, qui finit par découvrir l’infidélité de son mari.
  • Fofana et Akissi : Les frère et sœur d'Aya.
  • Félicité : La bonne. Elle à 23 ans et est d'une grande timidité. Elle se retrouve en égérie d'une publicité pour cosmétique après avoir gagné la troisième place du concours “Miss Yopougon”.

Bintou et sa famille[modifier | modifier le code]

Bintou: Une vraie "ambienteuse", cette amie de Aya à fort caractère multiplie les conquêtes masculines désastreuses, Moussa en fait partie.

Koffi et Alphonsine: Ses parents. Si Koffi est censé être le chef de famille, sa femme Alphonsine se montre tout aussi très imposante et ne se laisse pas faire par "l'abus de pouvoir" de Koffi.

Hervé: Le cousin de Bintou. Vendu par son père à la mort de sa mère. Après avoir eu une enfance malheureuse, ce jeune homme analphabète, timide et discret se découvre des talents de mécanicien. Il a le béguin pour Aya mais cette dernière ne le voit pas plus comme son ami, mais surtout comme un frère. La timidité d'Hervé est un point commun qu'il partage avec Felicité, grâce à Aya, ils sortent ensemble.

Famille Sissoko[modifier | modifier le code]

Bonaventure: Grand patron de la société Solibra, une bière locale. Imbu de sa personne à cause de sa fortune et sa puissance, son fils Moussa le désespère.

Simone: Méprisante envers les "pauvres" paysans, c'est une véritable mère poule pour son fils Moussa.

Moussa: Fils de riche, il ne fait pas grand chose de sa vie, ce qui vaut les foudres de son père. Il passe son temps à boire ou à chercher des filles, sans succès. Il est notamment sorti avec Bintou, et a couché en secret avec Adjoua. À la suite d'un déjeuner d'affaires en compagnie d'Ignace, il fait la connaissance d'Aya pour qui il aura un petit coup de cœur, mais qui n'est pas réciproque. Aya connait la réputation de Moussa et le trouve bien trop beau parleur.

Adjoua et sa famille[modifier | modifier le code]

Adjoua: Amie de Aya, gentille mais un peu simple d'esprit, elle se retrouve mère de Bobby qu'elle a avec Mamadou, à la suite d'une liaison. Elle fera d'abord passer Moussa pour le père de son enfant pour jouir de la richesse de ce dernier, mais son père Hyacinte va découvrir la supercherie en menant sa propre enquête.

Albert: Le frère d'Adjoua. Peu souriant, peu agréable, Albert passe son temps chez lui. À toute occasion il nargue Adjoua, lui reprochant de trop chercher les garçons. Il cache un secret : son homosexualité. Il a une liaison secrète avec Innocent, le coiffeur.

Hyacinte et Korotoumou : Les parents. Hyacinte tient un journal à tabloïd "Calamité Matin", ami de Koffi et Ignace, c'est le plus âgé des trois et s'énerve très vite pour un rien. Korotoumou, alias Koro est la mère d'Adjoua.

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

Mamadou: Un très beau jeune homme, rencontré par Adjoua et Bintou au "ça va chauffer". Il devient l'ami des filles, mais Aya se méfie de lui. Cependant il est beaucoup plus intime avec Adjoua. Cette dernière tombe enceinte par accident et lors de la naissance de Bobby, son fils, elle constate que cet enfant ressemble trait pour trait à Mamadou. Mais connaissant pertinemment le statut social de Mamadou (il est issu d'une famille dont la classe moyenne est très limité), elle veut faire croire à tous que le père de son enfant est Moussa (relation secrète que Bintou a découvert et qui lui a fortement déplu), Adjoua sait que Moussa est issu d'une famille richissime. Grâce à Hyacinte, le père d'Adjoua, on retrouve le véritable père, qui est Mamadou. Ce dernier réalise avec beaucoup de difficulté qu'il doit assumer son rôle de père. Il va par ailleurs travailler en mécanique, en équipe avec Hervé.

Yao: Le meilleur ami de Moussa, apparemment en grande difficulté quand il s'agit de sortir avec une fille. Il est un peu plus mûr que Moussa et est serveur dans un bar (ou un maquis).

Jeanne: La secrétaire et la maîtresse d'Ignace. Cette jeune femme d'environ une trentaine d'années a succombé aux charmes de ce directeur commercial, mais le regrettera très vite à ses dépens… Ils ont eu deux enfants ensemble, Pamela et Ray (ils ont presque le même âge que Fofana et Akissi) Un jour ayant marre d'être mise sur la touche, elle créera le chaos entre Fanta et Ignace en décidant d'amener ses enfants, chez eux ! Aya en sera bouleversée !

Innocent: Il apparaît à partir du tome 3. C'est le coiffeur pour femmes de "Yop City". Homosexuel caché ayant une liaison avec Albert, il veut pouvoir assumer son secret au grand jour et décide de partir pour la France.

Grégoire: Grand gaillard, beau garçon et beau parleur à la fois, Grégoire est un sacré séducteur ! Revenu de France, il s'amuse à dépenser l'argent qu'il a gagné en France, comme si c'était un riche homme d'affaire dans l'unique but de s'amuser et draguer des filles. Il fréquente Bintou, qui tombe amoureuse de lui, mais il est en réalité le petit-ami de Rita, cette dernière ignore qu'il la trompait avec sa copine d'enfance. Bien des ennuis vont s'accumuler pour ce garçon, si bien qu'il finit en prison. Il se fera passer pour un prêtre alors qu'il arnaque les gens pour s'enrichir impunément.

Philomène: La mère de Grégoire. Elle fut à l'époque la bonne de la famille Sissoko Sr quand elle travaillait pour le père de Bonaventure, et a été entre temps la maîtresse du riche fondateur de la Solibra. Comme Bonnaventure, son fils Grégoire la désespère.

Rita: Elle apparaît dans le tome 2. C'est une amie d'enfance d'Aya, Bintou et Adjoua. Revenue de France pour problèmes d'acclimatation, elle revient à Yopougon, devenue une jolie jeune fille, au même niveau que Bintou. Si au début on voit qu'elle est gentille, au fil des épisodes, son personnage évolue négativement. Elle sait qu'elle est jolie et elle en joue. D'abord en couple avec Grégoire ne se doutant pas que ce dernier sortait avec Bintou, elle finit par le quitter, et va jouer de ses charmes sur Hervé afin de le manipuler.

Zékinan: Il apparaît à partir du tome 4. C'est le père de Félicité. Il a jadis vendue sa fille (n'ayant que 3 ans) à Ignace. Ayant découvert par un de ses amis que Félicité fut la star de la publicité Bellivoire, Zekinan le prend comme une trahison de la part de sa fille, croyant qu'elle est devenue riche grâce à cette pub, il décide alors de la récupérer, afin de profiter de la "richesse", ignorant qu'il n'en est rien en réalité.

Synopsis détaillé des albums[modifier | modifier le code]

Volume 1[modifier | modifier le code]

L'histoire commence dans un quartier de Yopougon, 3 meilleures copines : Aya, Bintou, Adjoua. Bintou, la plus coquette des trois, caractérielle, et superficielle, aime s'éclater en soirée et faire tourner la tête des garçons ; Adjoua, un peu étourdie et parfois influencée par Bintou, a des rapports de chien et chat avec son frère Albert ; Aya, l'héroïne, comparée à ses deux copines, est plus mature, se consacre à ses études et elle a une attitude plus mûre, protectrice avec les autres. Elle fait toujours attention aux autres avant elle-même, c'est une ambitieuse, elle souhaite plus tard devenir médecin, mais son père Ignace n'est pas de cet avis ; en grand macho, sa fille devrait plutôt se préoccuper à se trouver un mari fortuné. Ce qui n'échappe pas à Bintou, lors de ses nombreuses rencontres, elle fricote avec Moussa, un gosse de riche, pas très beau, mais très attirant… pour son argent bien sûr ! Adjoua n'est pas en reste, elle fait la connaissance de Mamadou, un très beau jeune homme ; s'il nous semble qu'il sympathise d'abord avec Bintou, il est bien plus intime avec Adjoua. Aya n'apprécie pas ce garçon, c'est le genre de garçon qui n'a envie d'une chose… ! Bintou se voit privée de sortie après avoir dansé avec Hyacinthe, le père d'Adjoua, Koffi le père qui fut également venu à la soirée avec une jeune fille ayant l'âge de sa fille, a surpris cette dernière avec Hyacinthe (ils sont de base les meilleurs amis avec Ignace); Ils se bagarrent, puis Koffi décide de punir Bintou, il charge Hervé, son neveu et le cousin de Bintou, de la surveiller de près et de loin.

Hervé est analphabète, nonchalant et timide. Il a un faible pour Aya et aimerait sortir avec elle. Bintou l'influence sur ce plan et en profite pour retrouver sa liberté.

Quand elle apprend que Moussa est le fils du grand patron de la Solibra, Bonaventure Sissoko, elle joue de ses charmes et couche avec ce médiocre garçon. Ignace travaille pour Bonaventure Sissoko à la Solibra en tant assistant directeur, il a souvent des voyages d'affaires, sa femme, Fanta se méfie de ces fameux voyages, soupçonnant Ignace d'admirer des petites/jeunes filles vendeuses de rue, ce qui s'avère être vrai !

On découvre par la suite que Moussa ait eu une relation intime également avec… Adjoua ! Cette dernière découvre qu'elle est enceinte, elle est allée voir la maman d'Aya, Fanta, pour en avoir le cœur net, croyant qu'elle était atteinte du palu ; Fanta a des dons de médecine, ausculte Adjoua et lui annonce la vérité, Adjoua est bel et bien enceinte ! Terrorisée par cette "accidentelle" nouvelle, elle cherche à tout prix à se faire avorter, mais en manque d'argent, elle n'a pas d'autre solution que de faire passer Moussa pour le père de son bébé. Ébranlé par la nouvelle, Moussa l'annonce avec difficulté à ses parents, le père Sissoko, Bonaventure le prend très mal, si mal qu'il bat son fils et afin d'éviter le scandale que Hyacinthe pourrait provoquer, puisqu'il est journaliste à Calamité Matin (et officiellement grand-père), le couple Sissoko organise à contre cœur (et surtout à prix très bas) le mariage forcé d'Adjoua et Moussa. Par ailleurs, Aya considérant Hervé comme un garçon perdu, le convainc à se trouver un travail où il se sentirait dans son élément, il se découvre un don pour la mécanique ! Elle incite Hervé aussi à sortir avec Felicité, dont le comportement; timide et réservée de cette dernière est un point commun. Félicité qui est un peu plus âgée qu'Aya est engagée comme bonne chez cette dernière et tisse des liens profonds avec toute la famille. À la fin de ce premier tome, Adjoua accouche d'un garçon, Simone la mère de Moussa a des doutes sur le bébé. On ignore que le véritable père du bébé d'Adjoua est…

Volume 2[modifier | modifier le code]

On connaît maintenant l’identité du père de Bobby et c’est… Mamadou ! Hyacinthe, sous la pression de Bonaventure Sissoko, le père de Moussa, mène l’enquête et repère par hasard Mamadou alors qu’il discutait au maquis avec Koffi et Ignace. Il le prend en photo et compare celle avec Bobby. Adjoua est effondrée car elle sait qu’elle ne peut pas faire confiance à ce même Mamadou qui n’assume pas ses responsabilités.

Bien évidemment, son « mariage » avec Moussa a été immédiatement annulé.

Sous la pression de son père et de Hyacinthe, Mamadou fait face à ses responsabilités et rejoint Hervé pour un job dans le garage. Hervé, malgré le fait qu’il soit devenu très bon dans son travail, doit désormais apprendre à lire et à écrire, il demande à Aya de l’aider. Bintou a un nouveau copain, Grégoire, un jeune homme de 25 ans, fraichement débarqué de Paris. Elle en tombe amoureuse mais ignore que Grégoire n’est pas digne de confiance, pour cause il dépense tout l’argent gagné en France dans un hôtel 4 étoiles, qu’il finira par quitter pour retourner chez sa mère. On découvre par la suite qu’il fréquente une autre fille…

Chez les Sissoko, l’ambiance est peu joyeuse : Moussa travaille désormais, bien entendu de force par son père à la Solibra, et se fait rabaisser à longueur de journée par son père. On découvre un nouveau personnage, Gervais, le bras droit de Bonaventure. On s’intéresse également à Albert, le frère aîné d’Adjoua ; depuis quelque temps il sort le soir pour retrouver sa compagne, on ignore de qui il s’agit. Adjoua nargue Albert à ce sujet, ce qui évidemment le braque de plus bel.

L’Election de Miss Youpougon approche à grand pas, si on sait qu’Adjoua et Bintou souhaitent y participer, Aya en revanche n’est pas intéressée, mais veut motiver Félicité, malgré sa timidité, Féli reste une très jolie fille. Un nouveau personnage venu de France : Rita, va également participer à ce concours.

Ça sent mauvais pour Ignace : au boulot, il est d'abord envoyé à Yamoussoukro pour une affaire, mais se voit ensuite contraint d'abandonner son poste par manque de budget. Il devra également renvoyer sa secrétaire personnelle (qui est aussi un nouveau personnage) Jeanne. Lors di voyage d'Ignace à Yamoussoukro, on la découvre pour la première fois. Elle fait la connaissance d'Aya qui accompagnait son père pendant le voyage. La relation d'Aya et Ignace (père-fille) a toujours été conflictuelle, en effet, Ignace reproche à sa fille d'avoir trop de sollicitude d'indépendance (elle souhaite être médecin, ce qui ne plaît pas à son père qui estime qu'elle n'a pas sa place dans le monde du travail, mais en tant que femme au foyer).

Un autre intrigue tombe en fin du tome 2 : Jeanne débarque de Yamoussoukro à Youpougon chez Aya, avec deux enfants, qu'elle n'est pas la surprise de la famille, (surtout Fanta) de découvrir que ces enfants sont ceux de Ignace!

Qu'en sera t-il de la famille d'Aya ? Pourquoi Jeanne a décidé de mettre le chaos et exposer l'infidélité d'Ignace publiquement ? Affaire à suivre.

Volume 3[modifier | modifier le code]

Ce nouveau tome commence par un grand chamboulement chez la famille d'Aya. Précédemment dans le tome 2, Jeanne la secrétaire et maîtresse d'Ignace débarque chez lui, accompagnée de deux enfants (Pamela & Ray) et veut qu'Ignace assume enfin ses erreurs. Aya en est bouleversée, Fanta également, et Félicité qui s'imagine qu'elle va devoir quitter la famille ! Fanta, très en colère contre son mari qui a eu une aventure à l'extérieur, et qu'en plus a des enfants en dehors d'Aya d'Akissi et de Fofana, décide de quitter temporairement le domicile conjugal.

Bintou et Adjoua ne prennent pas au sérieux le désarroi d'Aya concernant son père, elles sont "habituées" à ce genre d'événements. Elles sont surtout excitées à l'idée de participer à l'élection de Miss Youpougon, Aya les entraîne, malgré le fait qu'elle soit très agacée par leur enthousiasme futile. Rita et Félicité vont y participer également.

Un nouveau personnage apparaît dans ce tome, il s'agit d'un coiffeur, assez cool mais atypique, Innocent (sa silhouette ressemble à celle de Michael Jackson) Ses manières de bcbg plaisent aux filles. À l'élection de Miss Youpougon, ni Bintou, ni Adjoua, ni Rita ne parviennent à aller jusqu'au bout du concours, seule Félicité reste parmi les 5 finalistes, et fini troisième dans le classement et reçoit un prix. Quelque temps plus tard, une production télévisuelle l'appelle pour faire de la publicité en cosmétique.

Moussa vit toujours un calvaire, son père le méprise toujours autant, et à la maison et au travail. Il décide de se venger : il vole de l'argent au coffre de la famille et quitte la maison ni vu, ni connu !

Grégoire vit maintenant chez sa mère. Cette dernière n'apprécie absolument pas le comportement de son fils, depuis qu'il a quitté la France, il ne fait rien de ses journées, sauf gaspiller n'importe comment son argent (il n'en est plus rien aujourd'hui !) avoir plusieurs copines en même temps… Il subit presque le même sort que Moussa, il se fait honteusement mépriser par sa mère, à tel point qu'à la fin du tome, elle le chasse de la maison ! Albert qui fait la fierté de Hyacinthe son père, cache un secret : il est homosexuel. Bien qu'il en soit conscient, cela lui fait peur, généralement dans la plupart des pays d'Afrique, un homme qui en aime un autre est très mal vu, or son petit ami n'en peut plus de vivre caché, il veut assumer cette relation aux yeux de tous, et ce petit ami n'est autre qu'Innocent. Par la suite, il émet le souhait de quitter la Côte d'Ivoire pour la France afin de mieux vivre son homosexualité. Félicité a découvert le couple Albert/Innocent en pleine intimité et en est terrifiée, elle va en informer Aya, cette dernière en discute avec Innocent ; si ce dernier refuse au début de le lui avouer pour le reconnaître ensuite, elle reste compréhensive et n'a même pas peur de cette découverte.

Adjoua veut ouvrir un maquis afin de mieux subvenir aux besoins de Bobby son fils. À noter que Mamadou est toujours de la partie sur ce point (il travaille toujours avec Hervé) Hervé vient aux secours d'Adjoua, comme il gagne bien son pain en tant que garagiste, il est en mesure de l'aider à ouvrir ce maquis. Ils deviennent partenaires.

Rien ne va plus du côté de Bintou : - Koffi son père veut épouser une deuxième femme, qui plus est une jeune fille du même âge que Bintou, et l'amie d'enfance de cette dernière, Rita ! Et sous la pression de Fortuné le père de la "victime", ce qui vaut les foudres d'Alphonsine la mère de Bintou et femme de Koffi. Avec l’aide de ses amies, Koro la mère d’Adjoua, Fanta, et la mère de Rita, Alphonsine empêchera que ce « mariage » se produit, au grand dam de Koffi et Fortuné qui sont contraints d’abandonner la lutte comme leurs femmes. - Elle a la très mauvaise surprise d’apprendre que son petit-ami Grégoire la trompe avec Rita. Alors qu’elle était sur le point de partir à Paris avec lui, lors d’une soirée nocturne avec Aya, cette dernière lui avoue la vérité : Hervé et elle l’ont surpris dans un maquis de quartier. Bintou le prend très mal et s’ensuit une violente dispute entre les deux copines. Le lendemain, Bintou va voir Rita pour en avoir le cœur net, Rita finit par lui dire que Grégoire est effectivement son petit ami (tout en ignorant qu’il a été celui de Bintou !) Toute confuse, Bintou vient s’excuser auprès d’Aya et se fait à l’idée désormais que tous les mecs ne sont pas parfaits, à la fin du tome, elle ouvre un cabinet et devient conseillère amoureuse, une Docteur love en quelque sorte… Une nouvelle ère commence pour Aya, l’année de la fac.

Volume 4[modifier | modifier le code]

Les chamboulements se perpétuent pour les héros : Innocent a quitté Yop City pour Paris, lui qui pensait qu’en France sa vie serait meilleure mais tombe de haut lorsqu'il se retrouve face à la réalité; son cousin Célestin le rejette pour ne pas s’occuper d’une « charge en plus » à cause de sa femme européenne. Innocent trouve difficilement ses marques, il trouve refuge dans un foyer pour immigrés, si au début l’accueil est plutôt sympa, le séjour prend un tournant : en voulant imposer son style auprès de ses compatriotes féminines, il engendre l’agacement de ses camarades masculins, ils décident de le faire sortir de ce foyer. Mais notez qu’entre temps, avec l’aide d’une de ses comparses, il trouve un job en tant que coiffeur, sa spécialité. Après son renvoi du foyer, son patron lui dégote une chambre de service miteuse.

Un soir, en rentrant du travail, Innocent est témoin d’une scène de violence : deux hommes cagoulés battent un jeune homme, Innocent vient à la rescousse. La victime, qui s’appelle Sébastien, l’invite chez lui pour le remercier, Innocent découvre que ce jeune homme est gay comme lui !

Revenons à Yop City : Moussa a disparu, Simone sa mère est désemparée et Bonaventure le fait rechercher par la police ; si des indices montrent que Moussa a signé son passage, il reste toujours introuvable.

Hervé et Mamadou veulent faire plus de recette, Mamadou se charge de faire du porte à porte pour faire connaître le garage, parmi ses quêtes, il tombe dans une villa où une femme d’environ une trentaine d’années accepte d’être un nouveau client pour la boite, en contrepartie d’une « proposition étonnante » (la réponse à la fin de ce résumé). C’est donc ainsi que Mamadou parvient à faire gagner beaucoup d’argent au garage et réussit à subvenir davantage aux besoins de Bobby, le fils qu’il élève avec Adjoua. Ce dernier en profitera pour se remettre avec elle, mais Adjoua reste très méfiante. Son maquis connaît cependant un franc succès.

Après une dispute, Rita et Grégoire se séparent. Parallèlement, depuis que Félicité est l’égérie de la pub Bell ivoire, Hervé estime qu’il n’a plus rien à faire avec elle, il en fait part à Aya qui le prend très mal. Piqué au vif, il se lamente, mais trouve du réconfort auprès de Rita. Cette relation Hervé/Rita est malsaine et fait du bruit autour d’eux : tout le monde sait que Rita est arrogante et prétentieuse, alors qu’Hervé est légèrement limité et influençable…

Bintou a ouvert son business en tant que « Docteur Love ».

Un énorme tournant négatif va bouleverser la vie d’Aya : à l’université où elle étudie, son professeur de biologie lui propose des cours de soutien, ce qu’elle accepte, loin de se douter que la motivation de ce professeur voulant du «bien » à son élève est bien trouble : il se sert de la couverture d’aide aux devoirs pour pouvoir coucher avec elle ! Face à cette situation, elle repousse les avances de son professeur, il s’en prend virulemment à elle et tente de la violer, Aya réussit à s’échapper, mais trop honteuse de cet incident, elle le cache à ses parents et n’informe que Félicité, Adjoua et Bintou. Bintou qui lui est redevable à cause de l’infidélité de Grégoire, décide de l’aider à se venger.

Chez les adultes, Gervais veut présenter Jeanne, sa nouvelle femme, à sa mère ; or sa mère est une femme très froide, exécrable et fait vivre un enfer à son fils.

Ignace et Fanta qui essayent de sauver leur couple doivent faire face à un autre problème : Zékinan, le père de Félicité découvre que sa fille est en affiche partout dans les coins de rues. Son cousin éloigné Papou lui faire croire de Félicité est devenue riche, Zékinan décide de récupérer sa fille. Ignace et Fanta veulent régler ce malentendu à l’amiable, mais à la fin du tome, Félicité est emmenée de force chez son père, Zékinan avait fait appel au chef du village pour obtenir gain de cause. En l’absence d’Ignace, Fanta reste impuissante et assiste tristement à la scène, Akissi la sœur d’Aya pleure sa sœur adoptive.

Le professeur de biologie harcèle verbalement et psychologiquement Aya en plein cours (à la suite de sa tentative de viol). Grâce à Bintou, Aya poursuit sa vengeance en silence contre son prof, qu’elle n’est pas sa surprise de découvrir de ses propres yeux que non seulement son prof est riche et vit dans une villa et qu’en plus la femme de dernier entretient une liaison avec Mamadou.

Volume 5[modifier | modifier le code]

Encore plus palpitant que le tome précédent : Aya a découvert Mamadou avec une trentenaire riche, il s’agit de la femme du professeur de biologie (et violeur) d’Aya. En partant, elle est percutée accidentellement par une voiture. La personne au volant est un jeune homme, Didier, il a à peu près le même âge qu’Aya. Après que Didier ait déposé Aya chez elle, elle apprend par sa petite sœur Akissi que Félicité s’est fait « enlever » par son père Zékinan ; sans demander l'avis de personne et avec l'aide de Bintou, elle compte bien récupérer sa sœur de cœur !

Mamadou veut se racheter auprès d'Adjoua, il lui avoue qu'il l'aime, et veut entamer une vraie relation sérieuse avec elle, Adjoua admet qu'elle en a envie aussi, cependant elle ignore que Mamadou profite de la "richesse" de sa cliente cougar. Aya veut mettre en garde Mamadou sur ce détail, elle lui fait comprendre qu'Adjoua l'aime sincèrement et veut pouvoir lui faire confiance.

Aya cherche toujours à se venger de son professeur, au fil des jours elle découvre qu'une autre élève et camarade de classe s'est fait battre par ce même prof, elle voulait également remonter ses notes et ne se doutait pas non plus de la supercherie. Mais elle n'ose pas le dénoncer car il fait pression sur elle, alors elle subit ; Aya veut la solliciter et l'encourager à participer à sa vengeance.

En France, Innocent s'habitue de plus en plus à sa nouvelle vie, avec quelques aléas… Sébastien son nouvel ami l'invite à vivre avec lui en tant que colocataire. Innocent perd son emploi dans le salon de coiffure où il était, il travaillait illégalement, ce qui ne l'arrange pas pour ses papiers, il est impératif pour lui d'obtenir un visa … il fera la connaissance des parents de Sébastien, et d'une amie de ce dernier, une lesbienne assumée.

Grégoire ne s'est pas assagi, il se fait passer pour un pasteur et profite de l'argent de la quête pour la dilapider, personne ne se rend compte de la supercherie… jusqu'au jour où Bintou accompagne sa mère à cette même église, elle est stupéfaite de le voir ! Voudra t-elle se venger ?

Albert, en voulant cacher son homosexualité, fait croire à sa famille qu'il fréquente quelqu'un, une villageoise pure et dure, Isidorine. Or, cette fille ne fait pas l'unanimité, elle n'est pas jolie à regarder, et est habillée de façon trop "négligée". Si Adjoua arrive à l'accepter dans la famille, ce n'est pas le cas des parents, Koro essaie de faire bonne figure mais est visiblement déçue, et Hyacinthe est tout simplement furieux, il sent qu'Albert cache quelque chose, il décide donc de mener son enquête.

Rita qui est censée être en couple avec Hervé joue de ses charmes auprès de Mamadou, Hervé a complètement changé d'attitude grâce à cette peste de Rita, il s'habille classe, il est devenu prétentieux, agressif et snob. Aya l'a remarqué et le déplore, pour cause elle éprouve du mépris pour Rita et tente de faire changer Hervé, sans succès ! Jusqu'au jour où ce dernier surprend Rita en train de sortir de la voiture en compagnie de Grégoire. Pris de conscience, il décide de rejoindre Aya et Bintou pour libérer Félicité.

La maman de Gervais mène la vie dure à Jeanne et ses enfants.

Et on a retrouvé Moussa !!!!!! Moussa que l'on a surnommé l'américain car il a fait preuve de charité dans un village de la Côte d'Ivoire, tous les villageois ne jurent que pour lui. Moussa s'apprêtait même à épouser les deux filles du chef… Plan voué à l'échec : Simone et Bonaventure l'ont retrouvé !

Volume 6[modifier | modifier le code]

De plus en plus de surprises pour ce dernier tome : Grégoire le faux pasteur s'est démasqué par Bintou, il a dû rembourser ses clients de l'église qu'il avait volés et a été aussitôt mis en prison, au pénitencier de la M.A.C.A. Moussa qui a été retrouvé par ses parents dans un village, se retrouve également derrière les barreaux, son sort a été décidé par Bonaventure son père ; Moussa a dilapidé la moitié de l'argent de son père pour de bonnes œuvres; Simone sa mère va tout faire pour que son mari fasse preuve de clémence envers leur fils.

Aya et Didier sont de plus en plus proches, pour la première fois Aya apprécie la compagnie d'un garçon qui lui plait. Un soir, Didier décide de présenter Aya à ses parents (Aya l'a fait de son côté dans le tome précédent) cependant la rencontre va tourner au drame: le parrain de Didier qui a été invité, n'est autre que le violent prof de biologie d'Aya, cette dernière s'enfuit de la soirée ! Le lendemain elle souffre de surmenage qui se transforme en palu, elle est emmenée à l'hôpital. Bintou et Adjoua volent aux secours de leur amie, elles réunissent des preuves contre ce professeur douteux avant d'aller vivement solliciter l'aide de Didier afin d'en finir avec cette histoire dramatique. Le professeur finira enfin par être arrêté, après avoir tenté de brutaliser Affoué de nouveau ; Affoué avait accepté d'aider la police et les amies d'Aya à le coincer.

Pris de remords à cause de l'état de santé d’Aya, Ignace souhaite faire épouser sa fille à Albert, parallèlement Hyacinthe croyant qu’Albert et Aya sont intimes après les avoir surpris en pleine dispute, ignore qu'Albert son fils qui lui fait sa fierté est homosexuel. La raison pour laquelle Aya et Albert ont été vus ensemble, est qu’Aya voulait aider Albert à faire le bon choix dans sa détresse amoureuse, Albert ayant rejeté virulemment son aide, a été plus tard pris de conscience et a décidé de rompre sans ménagement avec Isidorine.

Pour revenir à Ignace et sa prise de conscience qui se perpétue, il présente ses excuses à Gervais pour lui avoir rendue la vie dure, car à la base Gervais était amoureux de Jeanne (et l'est toujours) mais Ignace voulait prendre le contrôle, il a jadis été jaloux de Gervais ; Gervais avait le plus grand poste à la Solibra, ce qui n'avait pas plus du tout à Ignace.

Le jour arrivait quand Hyacinthe apprend la vérité concernant son fils, il est terrifié et manque de faire une crise cardiaque.

Hervé qui fait tourner son garage avec toujours autant de bénéfice est au courant de la triste besogne de Mamadou et souhaite l'aider. Mamadou est fermement décidé à mettre un terme à son "histoire" avec sa cougar de maîtresse, afin de vivre au grand jour sa relation avec Adjoua et s'occuper de leur fils Bobby. Pour ce faire, Hervé lui accorde un prêt, Mamadou est fou de joie.

En France, Innocent tombe amoureux de son ami Sébastien, mais est maladroit dans sa déclaration, Sébastien croit qu'Innocent l'aime par amitié et non par amour. Entre temps, ils vont à la préfecture pour qu'Innocent obtienne sa carte de séjour. La maman de Sébastien a été hospitalisée, Innocent accompagne Sébastien à Lille, rendre visite à la maman malade. Le père de Sébastien héberge temporairement ces deux jeunes gens. Mais un jour, Sébastien craque dans la salle de bain, Innocent l'encourage à ne pas perdre espoir, sa maman va guérir ! À ce moment-là les deux jeunes hommes sont de plus en plus proches, ils en viennent même à s'embrasser… le père de Sébastien les surprend et a un choc ! Il les chasse de chez lui, stupéfait que son fils soit gay ! Pauvre Innocent, et dire qu'il croyait que vivre pleinement son homosexualité en France était facile…

Adaptations[modifier | modifier le code]

Adaptation au théâtre[modifier | modifier le code]

Dans une interview en 2013, Marguerite Abouet mentionne l'existence d'une adaptation de la bande dessinée au théâtre faite au Mans[2].

Adaptation au cinéma[modifier | modifier le code]

Une adaptation de la bande dessinée en long métrage d'animation, Aya de Yopougon, coréalisée par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie, a été annoncée en 2008 par le studio d'animation français Autochenille Production[3]. La sortie du film, distribué par UGC, a lieu en 2013[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=194895.html
  2. Interview de Marguerite Abouet sur le site Jeune Afrique le 17 juillet 2013. Page consultée le 8 septembre 2013.
  3. Des nouvelles de Sfar, article de Tsuka sur Catsuka le 19 mars 2008. Page consultée le 14 mars 2012.
  4. Aya de Yopougon : les premières images (film de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie), article de Tsuka sur Catsuka le 11 février 2012. Page consultée le 14 mars 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]