Ay-o

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ay-o

Ay-o (靉嘔, Aī ō?), de son vrai nom Takao Iijima (飯島 孝雄, Iijima Takao?), est un artiste japonais né en 1931. Comme Beuys il a été associé au mouvement néo-dadaïste Fluxus depuis le début de sa carrière internationale. Ay-o fut présenté à George Maciunas en 1961 par un autre membre de Fluxus, Yoko Ono. Il devint formellement membre et rejoint Maciunas au sein de Fluxus en 1963. En France Fluxus a été popularisé par Benjamin Vautier ou Ben. Ay-o était connu pour ses Boîtes à doigts (Finger Boxes) et pour ses happenings comme membre actif de Fluxus. Il a collaboré avec d'autre artistes membres de Fluxus, comme George Maciunas, Emmett Williams, Dick Higgins et le Coréen Nam June Paik. Avant fluxus Ay-o a commencé sa carrière au Japon au sein de l'Association d'Artistes Democrato (デモクラート美術家協会, Demokurāto bijutsuka kyōkai?). Cette association japonaise, fondée par Ei-Q, a pour but de sortir du modèle confucianique maître-élève pour l'art, afin de promouvoir des valeurs d'indépendance et de liberté artistique. L'influence de ces valeurs chez Ay-o se retrouve par exemple quand Ay-o, dans un geste symbolique d'émancipation, peint une immense croix / X sur une série de tableaux dont il jugea qu'ils n'étaient pas assez originaux. Un autre mouvement indépendant est affilié à Democrato au Japan : Sōzō Biiku (創造美育?) créé par le collectionneur Kubo Sadajiro (久保 貞次郞?) dont l'objet est de promouvoir la liberté d'enseignement de l'art. Ces deux mouvement lient Ay-o à la préfecture de Fukui au Japon dont ils proviennent. Sozo Biiku va parfois naturellement promouvoir certaines formes d'art naïf. Kubo crée simultanément la Société des petits collectionneurs (小コレクターの会?) dont l'objet est de promouvoir la collection d'art dans toutes les strates de la société.

Artiste arc-en-ciel[modifier | modifier le code]

96 gradation rainbow

Ay-O a établi une réputation dans l'avant-garde au Japon, en Europe et aux États-Unis. Au Japon il est connu sous le surnom Rainbow Man / Homme de l'Arc-en-ciel, pour son utilisation de l'arc en ciel dans ses peintures. L'arc en ciel y est utilisé comme une seule couleur indissociable. Les formes les plus pure de cette technique se retrouvent dans des tableaux comme ceux de l'exposition des années 1980 dans la Fuji Television Gallery : les tableaux sont de simples gradations de l'arc en ciel avec jusque 192 gradations.

Ay-O représente le Japon à la Biennale de Venise en 1966 et celle de São Paulo en 1971. Il a construit « L'Arc en Ciel Tactile » pour l'Osaka World's Fair en 1970. In 1971 fidèle à ces débuts au sein de Democrato il adapte 10 peintures de l'art naïf américain dont il crée une version arc en ciel qu'il appelle Nashville Skyline. En 1987 il monte un série de happenings Arc en Ciel (Rainbow Happening), par exemple Rainbow Happening #17 est un projet dans lequel un ruban arc en ciel de 300m est suspendu à la Tour Eiffel à Paris.

Activités récentes[modifier | modifier le code]

Un de ses projets récents sur la scène internationale est sa participation au comité de rédaction d'un potrait collectif de George Maciuanas, avec Emmett Williams et Ann Noel. Récemment Ay-o a régulièrement exposé dans la galerie d'Emily Harvey (1996, 2001) à Gallery Itsutsuji (1996,2005,2007) et Gallery Goto (1999,2004) au Japon. Au Japon, Ay-o est dans la collection du National Museum of Modern Art de Tokyo et Kyoto. En 2001, la Fluxus Constellation au Museum of Contemporary Art in Genoa lui consacre une salle. Il est aussi représenté lors de nombreuses expositions fluxus à travers le monde comme Centraal Fluxus Festival Centraal Museum, Utrecht (2003), "Fluxus & Non Fluxus Fluxus" Randers kunstmuseum (2006). Ay-o était l'un des 12 artistes japonais autour desquels l'exposition Twelve Japanese Artists from the Venice Biennale 1952-2001 fut organisée à l'Art Tower Mito, Mito. Au Mori Art Museum, Tokyo, Ay-o fait partie de deux expositions : Tokyo-Berlin / Berlin-Tokyo en 2005 et All about laughter en 2007.

Rétrospective à Fukui[modifier | modifier le code]

L'exposition rétrospective Ay-o la plus complète fut mise en place au Fukui Art Museum en 2006. À l'occasion l'artiste écrit un livre bilingue (anglais-japonais) Over the Rainbow, Ay-O Restrospective 1950-2006, qui est probablement un livre important pour comprendre l'œuvre d'Ay-o. Les ouvrages sur le peintre sont rares.

Livres[modifier | modifier le code]

  • Mr. Fluxus, A Collective Portrait of George Maciunas 1931-1978, Thames & Hudson, 1998.
  • Niji, Ai-o hanga zen sakuhinshu, 1954-1979, Sobunsha.
  • Ouzel, Chikumasyobo Publishing, 1978.
  • Ay-o, Over the Rainbow, Ay-o Restrospective 1950-2006, Bijutsu Shuppan-Sha (美術出版社), 2006 (ISBN 4568103592).

Références[modifier | modifier le code]

  • Rainbow Rainbow prints, Catalogue raisonné, Abe Shuppan, Co, 2000
  • Japan Quarterly, Asahi Shinbunsha eds, 1973,v. 20 p. 187 and v.22-23 1975-1976 p. 286
  • Caroline Parsons, People the Japanese Know, Japan Times eds, 127 pages (ISBN 4789004538), 1989
  • Leigh Landy, Technology, Avant Garde collection (Interdisciplinary and International Series) (ISBN 9051832869), p. 23, 1992
  • Hannah Higgins, Fluxus Experience, University of California Press, 2002
  • Owen Smith, Fluxus: The History of an Attitude, San Diego State University Press, 1999
  • Midori Yoshimoto Into Performance: Japanese Women Artists In New York, p. 41 and p. 118 (ISBN 0813535212), Rutgers University Press, 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]