Awa-Odori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Groupe de musiciens

Awa-odori (阿波踊り?, littéralement « danse d'Awa ») est un festival japonais célébrée à Tokushima, du 12 au 15 août durant la période du O-Bon. Elle est la célébration de ce type la plus animée du Japon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la danse vient du nom de la province d'Awa. Surnommée « danse des fous » en raison du refrain qui dit : « Ceux qui dansent sont fous, ceux qui regardent sont fous, tous sont fous, alors pourquoi ne pas danser ? », l'awa-odori pourrait être né lors de l'achèvement du château de Tokushima, où l'alcool de riz fut distribué aux citadins, en 1586, par Hachisuka Iemasa[1]. Il pourrait aussi trouver son origine à du mouvement nommé Ee ja nai ka.

En 1957, un Awa-Odori jumeau a été lancé à Kōenji, un quartier de la banlieue de Tokyo dans l'arrondissement de Suginami[1].

Description[modifier | modifier le code]

Danseuse

Les danseurs marchent et dansent dans les rues de la ville en scandant «  Yattosa ! Yattosa ! », accompagnés par le son des shamisens, tambours, cuivres et flûtes. Ils portent des costumes courts et légers, aux couleurs propres à chaque troupe. Les troupes professionnelles se nomment ren (?).

Ce qui rend particulierement impressionnant Awa Odori est qu'il mobilise des milliers de participants toute l'année pour qu'ils produisent, gracieusement, un spectacle d'une qualité hors du commun. Les danseurs exécutent leur danse dans la ferveur, mais aussi en observant une discipline extraordinairement stricte, presque militaire.

En 2013, le festival a attiré à Tokushima 1,5 million de personnes.

Awa Odori en France[modifier | modifier le code]

En mai 2015, la ville de Paris accueillera des centaines de danseurs Awa Odori pour Awa Odori Paris 2015, une reproduction aussi fidele que possible des conditions de ce festival lorsqu'il est célébré au Japon[2]. La parade mobilisera des danseurs et des musiciens pour l'essentiel venus du Japon pour l'occasion, et s'achevera dans un village japonais aux abords de l'Hotel de ville.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Yann Rousseau, « Awa-Odori, le plus grand festival du Japon », Les Echos, le 12 août 2014
  2. Awa Odori Paris 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]