Avrainville (Essonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Avrainville.
Avrainville
L’hôtel de ville.
L’hôtel de ville.
Blason de Avrainville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement Palaiseau
Canton Arpajon
Intercommunalité Communauté de communes de l’Arpajonnais
Maire
Mandat
Philippe Le Fol (DVD)
2014-2020
Code postal 91630
Code commune 91041
Démographie
Gentilé Avrainvillois
Population
municipale
845 hab. (2012)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 45″ N 2° 14′ 56″ E / 48.562561, 2.248855248° 33′ 45″ Nord 2° 14′ 56″ Est / 48.562561, 2.2488552  
Altitude Min. 81 m – Max. 154 m
Superficie 9,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte administrative de l'Essonne
City locator 14.svg
Avrainville

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte topographique de l'Essonne
City locator 14.svg
Avrainville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Avrainville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Avrainville
Liens
Site web avrainville.fr


Avrainville[1] (prononcé [avʁɛ̃vil ] Prononciation du titre dans sa version originale Écouter) est une commune française située à trente-quatre kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l'Essonne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Avrainvillois[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Position d’Avrainville en Essonne.
Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 8,1 % 75,66
Espace urbain non construit 2,0 % 19,08
Espace rural 89,8 % 837,66
Source : Iaurif[3]

Avrainville est située à trente-quatre kilomètres au sud-ouest de Paris-Notre-Dame[4], point zéro des routes de France, seize kilomètres au sud-ouest d'Évry[5], trois kilomètres au sud d'Arpajon[6], dix kilomètres au sud de Montlhéry[7], onze kilomètres au nord-ouest de La Ferté-Alais[8], seize kilomètres au nord-ouest d'Étampes[9], dix-sept kilomètres au sud de Palaiseau[10], dix-huit kilomètres au sud-ouest de Corbeil-Essonnes[11], dix-huit kilomètres au nord-est de Dourdan[12], vingt-quatre kilomètres au nord-ouest de Milly-la-Forêt[13]. Elle est aussi située à deux cent soixante-douze kilomètres au sud-ouest d'Avrainville en Meurthe-et-Moselle[14] et deux cent quatre-vingt-treize kilomètres au nord-ouest d'Avrainville dans les Vosges[15].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Le point le plus bas de la commune est située à quatre-vingt-un mètres d'altitude et le point culminant à cent cinquante-quatre mètres[16].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Égly Arpajon et La Norville Guibeville Rose des vents
Boissy-sous-Saint-Yon N Cheptainville
O    Avrainville    E
S
Boissy-sous-Saint-Yon Torfou Lardy

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat de l'Essonne.

Avrainville est située en Île-de-France et bénéficie d'un climat océanique atténué, caractérisé par des hivers frais, des étés doux et des précipitations également réparties sur l'année. Les températures moyennes relevées à la station départementale de Brétigny-sur-Orge s'élèvent à 10,8 °C avec des moyennes maximales et minimales de 15,2 °C et 6,4 °C. Les températures réelles maximales et minimales relevées sont de 24,5 °C en juillet et 0,7 °C en janvier, avec des records établis à 38,2 °C le et -19,6 °C le . La situation en grande banlieue de la commune entraîne une moindre densité urbaine et une différence négative constante de un à deux degrés Celsius avec Paris. Toutefois, située à proximité du centre urbain et sans présence de vastes espaces de culture, l'ensoleillement de la commune s'établit à 1 798 heures annuellement, comme sur l'ensemble du nord du département. Avec 598,3 millimètres de précipitations cumulées sur l'année et une répartition approximative de cinquante millimètres par mois, la commune est arrosée dans les mêmes proportions que les autres régions du nord de la Loire.

Données climatiques à Avrainville.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,7 1 2,8 4,8 8,3 11,1 13 12,8 10,4 7,2 3,5 1,7 6,4
Température moyenne (°C) 3,4 4,3 7,1 9,7 13,4 16,4 18,8 18,5 15,6 11,5 6,7 4,3 10,8
Température maximale moyenne (°C) 6,1 7,6 11,4 14,6 18,6 21,8 24,5 24,2 20,8 15,8 9,9 6,8 15,2
Ensoleillement (h) 59 89 134 176 203 221 240 228 183 133 79 53 1 798
Précipitations (mm) 47,6 42,5 44,4 45,6 53,7 51 52,2 48,5 55,6 51,6 54,1 51,5 598,3
Source : Climatologie mensuelle à la station départementale de Brétigny-sur-Orge de 1948 à 2002[17],[18].


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Ormont Transport Ligne 68.05

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Evrinivilla en 1070, Aurenvilla en XIIIe siècle, Avrainvilla en 1458, Abrenivilla, Avrinville[19].

Le toponyme de la commune tire son origine de l'appellation moyenâgeuse Aprinivilla[20] tirant origine selon le dictionnaire des noms de l'arrondissement de Corbeil, de deux mots latins à savoir "Aprinus" désignant "Sanglier" et "Villa" désignant un domaine. En 1793, la commune fut créée avec son nom actuel[21].

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis le XIème siècle, date des premiers documents récupérés désignant un petit village sur la commune, les terres et la seigneurie d’Avrainville (alors nommé Evrini-villa) étaient la possession des abbés de l’Abbaye de St Germain-des-Près. Ils bâtirent une ferme à l’intérieur d'anciens murs qui entouraient l’église dont ils avaient la jouissance et le patronage et ils cultivèrent les terres alentours leur appartenant. Ils y exerçaient indirectement la justice. Avant la Révolution Française, le village était majoritairement vigneron, et c'était les seigneurs voisins du village de Cheptainville qui usaient du droit de chasse qui leur avait été cédé. Avrainville prit son nom actuel à l'époque de la Révolution Française. A cette époque, les bénédictins ce séparent des terres et des bois, achetés par Michel Pierre Guyot, un avocat, imprimeur-éditeur, imprimeur de l'Almanach royal puis de l'Almanach impérial. L'horticulture est aujourd'hui une activité dominante sur le territoire du village les terres et le climat y étant particulièrement propice.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 845 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
300 319 332 345 327 293 282 303 302
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
281 288 279 262 275 294 320 312 301
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
274 262 265 249 234 280 273 271 268
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
252 291 359 418 556 652 675 676 737
2012 - - - - - - - -
845 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2004[22].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Avrainville en 2009 en pourcentages[23].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,3 
2,3 
75 à 89 ans
4,0 
13,0 
60 à 74 ans
10,2 
22,3 
45 à 59 ans
25,3 
22,9 
30 à 44 ans
22,7 
19,2 
15 à 29 ans
19,0 
20,3 
0 à 14 ans
18,5 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[24].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Politique locale[modifier | modifier le code]

La commune d'Avrainville est rattachée au canton d'Arpajon, représenté par le conseiller général Pascal Fournier (PS), lui-même intégré à l'arrondissement de Palaiseau et à la troisième circonscription de l'Essonne, représentée par le député Michel Pouzol (PS).

L'Insee attribue à la commune le code 91 3 01 041[25]. La commune de est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 219 100 419. Son activité est enregistrée sous le code APE 8411Z[26].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Trente-quatre maires se sont succédé à la tête de la commune d'Avrainville depuis l'élection du premier en 1792.

Liste des maires successifs[27].
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Philippe Le Fol DVD Vétérinaire[28]
Les données manquantes sont à compléter.

Tendances et résultats politiques[modifier | modifier le code]

Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours :

Élections législatives, résultats des deuxièmes tours :

Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores :

Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores :

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

Élections municipales, résultats des deuxièmes tours :

  • Élections municipales de 2001 : données manquantes.
  • Élections municipales de 2008 : 337 voix pour Michel Villemin (?) élu au premier tour, 336 voix pour Pascale Bourgeron (?), 81,33 % de participation[41].
  • Élections municipales de 2014 : 639 inscrits, 510 votants (79,81 %), 498 votes exprimés (77,93 %). Le taux d'abstention est donc de 20,19 %. Malgré un panachage possible, La liste "Tous ensemble pour Avrainville" (DVD) emmenée par le maire sortant Philippe Le Fol, a acquis la totalité des sièges disponibles au conseil municipal face à la liste "Un nouveau souffle pour Avrainville" (DVD) emmenée par Thierry Perdereau. Les 3 candidats ayant obtenus le plus de suffrages sont : Eric Janin (346 voix), Nicole Dessauge (346 voix), Michel Villemin (345 voix) appartenant tous trois à la liste "Tous ensemble pour Avrainville". Le candidat ayant obtenu le plus de voix dans la liste "Un nouveau souffle pour Avrainville" est : Isabelle Leroy (155 voix). Si l'on additionne la totalité des voix de chaque liste on obtient : 5139 voix (69,25 %) pour la liste ''Tous ensemble pour Avrainville" contre 2281 (30,75 %) pour la liste "Un nouveau souffle pour Avrainville"

Référendums :

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les établissements scolaires d'Avrainville dépendent de l'académie de Versailles. La commune dispose sur son territoire d'une école primaire publique[44], l'école Aprinivilla, regroupant cinq classes. Celle-ci a été entièrement rénovée en 2010.

Santé[modifier | modifier le code]

Services publics[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Avrainville n'a développé aucune association de jumelage.

Vie quotidienne à Avrainville[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption-de-la-Très-Sainte-Vierge.

La paroisse catholique d'Avrainville dépend du secteur pastoral des Trois-Vallées-Arpajon et du diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes. Elle dispose de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption-de-la-Très-Sainte-Vierge[45].

Médias[modifier | modifier le code]

L'hebdomadaire Le Républicain relate les informations locales. La commune est en outre dans le bassin d'émission des chaînes de télévision France 3 Paris Île-de-France Centre, IDF1 et Téléssonne intégré à Télif.

Économie[modifier | modifier le code]

Emplois, revenus et niveau de vie[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 48 916 €, ce qui plaçait Avrainville au 372e rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole[46].

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Avrainville - - - - - -
Zone d'emploi de Dourdan 0,7 % 6,0 % 18,9 % 28,5 % 26,3 % 19,6 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Avrainville - - - - - -
Zone d'emploi de Dourdan 1,7 % 10,4 % 7,5 % 11,8 % 21,6 % 6,9 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[47],[48],[49]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Les espaces boisés au sud du territoire ont été recensés au titre des espaces naturels sensibles par le conseil général de l'Essonne[50].

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption-de-la-Très-Sainte-Vierge construite au XIIème Siècle dont il ne reste que le portail d'entrée ouverte à hauteur de la deuxième travée sur la surface Sud de l'église.

Le portail est composé d'un arc de type brisé tombant de part et d'autre sur de fines colonnes encadrant la porte et étant surmontées de chapiteaux à volutes. Le chapiteau de gauche est orné de fleurs d'eau stylisées. L'archivolte de type classique est sculptée d'un motif de chevrons répétés. Le tympan lui est lisse est placé entre l'archivolte et la double porte en bois.

La quasi totalité de l'église ayant été détruite durant la Guerre de Cent Ans, une partie de la reconstruction à été faite à la fin du XVème Siècle à savoir toute la partie supérieure et la couverture de la nef, puis début XVIème Siècle, la Voute.

La voute assez proche du chœur, peinte en bleu foncé, bâtie sur une croisée d'ogives, la clef au centre comporte une étoile à huit pointes et en son centre un écusson orné de trois fleurs de lis représentant ainsi les armes de l'ïle-de-France. Les quatre culots, disposés à chaque extrémité des nervures représentent pour deux d'entres elles, une tête d'homme chaqune, et pour les deux autres, un décor de feuilles frisées.

La chaire utilisé aujourd'hui date du XIXème Siècle et est sobre et non décoré. Elle est appuyé sur le pilier de la nef et est composé de quatre panneaux, de son abat voix hexagonal et d'un escalier en bois appuyé contre le pilier.

Une dalle funéraire du XVIIème Siècle est située entre le chœur et le bas-côté. Elle mesure 1,72 m de longueur pour 1,00 m de large, celle de Dame Marguerite de La Rue morte en 1661. Le sommet de la dalle est décoré d'une urne orné d'un drap, entourée par deux têtes de mort et surmontée d'un haume. L'inscription gravée est la suivante :

"CY GIST DAME MARGUERITE DE LA RUE VIVANTE FEMME DE MESSIRE HELYE DE BUCHERE St ROY EN SES CONts ET MAITRE D'HOSTEL ORDre DE SA MAISON DECEDEE EN SA MAISON A PARIS LE XXVII JOUR DE DECEMBRE MIL Vic LXI ET INHUMEE EN CE LIEU LE XXXIXe JOUR DES MORTS ET ANS AGEE DE LI ANS"

L'église a été inscrite aux monuments historiques le [51].

Le Calvaire daterait du XIXème Siècle, situé chemin du Peuple-la-Lance à l'intersection du chemin d'Egly. Il comporte une croix en fonte noire, dont les branches sont terminées en feuille pointue sur un socle de pierre cubique, lui même placé sur un socle en pyramide circulaire à trois niveaux plus récent.

Le Colombier ou Pigeonnier daterait du XIVème Siècle. Un document de 1522 mentionne l'existence de ce Colombier dans la cour de l'ancienne ferme il appartenait donc aux abbés de Saint-Germain-des-Prés, aujourd'hui place de l'Eglise. Il est peu élevé et fabriqué en pierre de pays. Il est aujourd'hui réhabilité en bibliothèque municipale.

L'ancienne ferme seigneuriale d'Avrainville entoure en partie l'église. Durant les siècles, le bâtiment à subit plusieurs transformations et à eu plusieurs utilités à travers les siècles. Ainsi selon les documents disponibles, en 1371, le bâtiment comprenait une maison; en 1522, une grange, un grand manoir, une étable, un auditoire, des prisons, et le Colombier faisait partie du domaine. Dans sa version actuelle, elle reste en pierre de pays, mais elle à été racheté par la mairie en 1993, puis elle est restaurée, et est devenue maintenant une salle polyvalente.

L'école élémentaire d'Avrainville à subit beaucoup de changement dans le temps et en particulier dernièrement pour pallier l'augmentation de la population du village. Une école à Avrainville existait en 1640. En effet, un registre d'Etat civil du 7 juin 1640 signale un école dirigée par Nicolas GOMEL. En 1849 les bâtiments scolaires qui comprenaient uniquement l'ancienne mairie furent construits, le rez de chaussée étant affecté majoritairement à l'école et le premier étage à la mairie. En novembre 1898, le conseil municipal décide d’acquérir le terrain mitoyen de celui de la mairie-école pour agrandir les locaux scolaires par la construction d’un nouveau bâtiment en meulière. Il est terminé en 1902. Depuis, plusieurs agrandissements ont été fait et d'autres bâtiments y ont été greffés. L'ancienne mairie-école, un temps utilisé uniquement en mairie, et maintenant utilisée uniquement par l'école depuis le déménagement en 2008 de la mairie au château du Merle Blanc. Après la première guerre mondiale, le département (Seine-et-Oise à l'époque) a fait apposer sur la façade une plaque commémorative sur laquelle on peut lire :

AUX

INSTITUTEURS

DE SEINE-ET-OISE

AUX ENFANTS DE LA COMMUNE

MORTS POUR LA PATRIE

LE DEPARTEMENT

1914 1918

Le château du Merle Blanc à été construit au XVIIème Siècle dans le style Louis XVI puis régulièrement modifié depuis. Il accueille aujourd'hui la mairie, la commune en ayant fait l'acquisition en 2008. il se trouve dans un parc arboré de deux hectares. Au cours de son histoire, de nombreuses personnalités y ont séjourné comme Eugène Merle, Simenon, Joséphine Baker, Cécile Sorel.

Le lavoir communal, aux abords du Parc du Château, était alimenté par un puits et un système de manège à chevaux pour acheminer l'eau. Aucun cours d'eau ne coulant dans le village, il ne pouvait pas ce situer aux abords d'une rivière. Il fut construit à la fin du XIXème Siècle. Le terrain sur lequel il est implanté à une superficie estimée à 7 ares 18 centiares. Il fut utilisé régulièrement jusqu'en 1952 avec l'arrivée de l'eau courante. Le lavoir est fermé sur ces quatre côtés et le toit recouvert d'ardoises. Il contient deux bassins, un bassin de lavage et un autre de rincage. Un projet de rénovation à été déposé en 2008 après le rachat du terrain par la commune. Il est aujourd'hui rénové.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Le Blason complet, il comporte sur son sommet une couronne murale en accord avec les prescriptions aux armoiries urbaines faites par Napoléon 1er, cette couronne murale, comporte trois tours symbolisant les petites communes.

Blason d'Avrainville

Les armes d'Avrainville se blasonnent : Parti : au premier d'argent aux deux crosses adossées de gueules, au second de sinople à la gerbe de blé d'or liée de gueules et sommée de trois fleurettes aussi d'or.[52]

Avrainville dans les arts et la culture[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Marly, Le Hurepoix. : Arpajon Et Son Canton. Avrainville, Bruyères-Le-Chatel, Cheptainville, Egly, Guibeville, Leuville-Sur-Orge, La Norville, Ollainville, Saint-Germain-Lès-Arpajon, t. II, J.-P. Bourgeron,‎ (ISBN 978-2-903097-01-1)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche d'Avrainville dans le Code officiel géographique sur le site de l'Insee. Consulté le 31/07/2012.
  2. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 30/03/2009.
  3. Fiche d'occupation des sols en 2008 sur le site de l'Iaurif. Consulté le 07/11/2010.
  4. Orthodromie entre Avrainville et Paris sur le site lion1906.com Consulté le 30/08/2012.
  5. Orthodromie entre Avrainville et Évry sur le site lion1906.com Consulté le 30/08/2012.
  6. Orthodromie entre Avrainville et Arpajon sur le site lion1906.com Consulté le 30/08/2012.
  7. Orthodromie entre Avrainville et Montlhéry sur le site lion1906.com Consulté le 30/08/2012.
  8. Orthodromie entre Avrainville et La Ferté-Alais sur le site lion1906.com Consulté le 30/08/2012.
  9. Orthodromie entre Avrainville et Étampes sur le site lion1906.com Consulté le 30/08/2012.
  10. Orthodromie entre Avrainville et Palaiseau sur le site lion1906.com Consulté le 30/08/2012.
  11. Orthodromie entre Avrainville et Corbeil-Essonnes sur le site lion1906.com Consulté le 30/08/2012.
  12. Orthodromie entre Avrainville et Dourdan sur le site lion1906.com Consulté le 30/08/2012.
  13. Orthodromie entre Avrainville et Milly-la-Forêt sur le site lion1906.com Consulté le 30/08/2012.
  14. Orthodromie entre Avrainville et Avrainville (54) sur le site lion1906.com Consulté le 30/08/2012.
  15. Orthodromie entre Avrainville et Avrainville (88) sur le site lion1906.com Consulté le 30/08/2012.
  16. Données géographiques sur Géoportail. Consulté le 19/02/2013..
  17. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur le site de lameteo.org (consulté le 9 août 2009)
  18. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur infoclimat.fr (consulté le 18 août 2009)
  19. Hippolyte Cocheris, Conservateur de la Bibliothèque Mazarine, Conseiller général du département de Seine-et-Oise, DICTIONNAIRE DES ANCIENS NOMS DES COMMUNES DU DÉPARTEMENT DE SEINE-ET-OISE, 1874
  20. « Fiche d'Avrainville sur le site du Quid. » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) Consulté le 01/02/2010.
  21. a et b Notice communale sur la base de données en ligne Cassini. 18/02/2009.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2012.
  23. Pyramide des âges à Avrainville en 2009 sur le site de l'Insee. Consulté le 09/07/2012.
  24. Pyramide des âges de l’Essonne en 2008 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  25. Fiche communale sur le site de l'Insee. Consulté le 07/01/2010.
  26. Fiche entreprise de la commune d'Avrainville sur le site verif.com Consulté le 15/03/2011.
  27. Liste des maires successifs sur la base de données mairesgenweb.org Consulté le 25/05/2009.
  28. Fiche de la commune sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 05/05/2010.
  29. Résultats de l'élection présidentielle 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 16/06/2009.
  30. Résultats de l'élection présidentielle 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 16/06/2009.
  31. Résultats de l'élection présidentielle 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 07/05/2012.
  32. Résultats de l'élection législative 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 16/06/2009.
  33. Résultats de l'élection législative 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 16/06/2009.
  34. Résultats de l'élection législative 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 20/06/2012.
  35. Résultats de l'élection européenne 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 16/06/2009.
  36. Résultats de l'élection européenne 2009 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 16/06/2009.
  37. Résultats de l'élection régionale 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 16/06/2009.
  38. Résultats de l'élection régionale 2010 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/03/2010.
  39. Résultats de l'élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 16/06/2009.
  40. Résultats de l'élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 29/03/2011.
  41. Résultats de l'élection municipale 2008 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 22/01/2013.
  42. Résultats du référendum 2000 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 16/06/2009.
  43. Résultats du référendum 2005 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 16/06/2009.
  44. Liste des écoles du département sur le site de l'Inspection académique de l'Essonne. Consulté le 02/09/2010.
  45. Fiche de la paroisse sur le site officiel du diocèse. Consulté le 06/10/2009.
  46. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 janvier 2013).
  47. %5CCOM%5CDL_COM91041.pdf Rapport statistique communal sur le site de l'Insee. Consulté le 09/06/2010.
  48. %5CDL_ZE19901145.pdf Rapport statistique de la zone d'emploi de Dourdan sur le site de l'Insee. Consulté le 20/05/2010.
  49. Rapport statistique national sur le site de l'Insee. Consulté le 05/07/2009.
  50. Carte des ENS d'Avrainville sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 30/01/2013.
  51. « Notice no IA91000229 », base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 01/02/2010.
  52. Blasonnement sur le site de Gaso, la banque du blason. Consulté le 01/09/2009.