Avraham Stern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stern.
Photo non datée d'Avraham Stern

Avraham Stern (Hébreu: אברהם שטרן Avraham Shtern), alias Yair (Hebreu: יאיר)D (23 décembre 1907 - 12 février 1942) est un écrivain et poète, ainsi que le fondateur du groupe de lutte armée Lehi, encore appelé Bande Stern ou Groupe Stern (Stern Gang en Anglais).

Jeunesse et étude[modifier | modifier le code]

Né en Pologne en 1907, il immigre en Palestine en 1924 et devient actif au sein de la Haganah. Il intègre l'Université Hébraïque de Jérusalem et y étudie les lettres classiques. Stern est un étudiant brillant que ses professeurs et le Doyen qualifieront d'« âme unique » qu'ils étaient honorés de former. On lui offrira même une bourse afin d'étudier en Italie, fait exceptionnel dans une faculté aux fonds très limités à l'époque. Stern accepta mais fut rappelé en Palestine par le chef de l'Irgoun, David Raziel.

L'engagement politique[modifier | modifier le code]

Il est proche au début des années 1930 de la faction « Brit Ha'birionim » au sein du parti révisionniste, qui regroupe la droite nationaliste sous l'autorité de Vladimir Jabotinsky. Cette faction est la plus à droite du parti, proche du fascisme italien.

Il s'oppose dans les années 1930 à la politique de la « retenue » ("Havlaga") de la Haganah, qui refuse les représailles contre les civils arabes. De cette opposition naîtra l'Irgoun entre 1931 (création de la haganah Beth puis Haganah nationale, future Irgoun) et 1937 (alignement de l'Irgoun sur la droite révisionniste), à laquelle il adhère, et dont il devient membre actif. À compter de 1937, l'Irgoun se spécialise dans les attentats contre les civils arabes (environ 250 morts entre 1937 et 1939).

Le Groupe Stern[modifier | modifier le code]

Après la déclaration de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939, l'Irgoun, convient d'un cessez-le-feu avec les Britanniques au nom de la lutte contre les nazis. Stern refuse ce cessez-le-feu et quitte alors les rangs de l'Irgoun. Avec ses partisans, il crée le Lehi (Lohamei Herut LeIsrael, Combattants pour la liberté d'Israël), connu aussi sous le nom de « Groupe Stern ». Le Lehi cesse[réf. nécessaire] les attentats anti-arabes, et engage la lutte armée contre les Britanniques. Totalement rejeté par le reste du Yishouv, très isolé, le Lehi tente un rapprochement avec l'Allemagne nazie, au nom de la différence entre l'ennemi (les Anglais qui veulent créer un état à majorité arabe en Palestine) et le persécuteur (l'Allemagne, qui voudrait chasser les Juifs d'Europe - Stern ne croit pas à un génocide). Dans l'optique de Stern, le persécuteur peut aider au regroupement des juifs en terre sainte, quand l'ennemi s'y oppose. Dans cette perspective, fin 1940, Naftali Lubinczik rencontre à Beyrouth Otto Werner von Hentig afin d'établir une coopération dans les domaines militaires, politiques et du renseignement avec l'Allemagne nazie. Mais ce rapprochement n'aura pas de suite, Berlin ne se montrant pas intéressé[1].

Après plusieurs attentats meurtriers anti-anglais, la police et les services spéciaux britanniques offrent un prix de 1000 livres pour la capture de Stern. Le 12 février 1942, les Britanniques découvrent sa cachette dans les quartiers sud de Tel Aviv. Un officier britannique le tue d'une balle après sa capture.

Pérennité[modifier | modifier le code]

Son chef mort, ses cadres en prison, le Lehi entre en sommeil jusqu'en 1943, date à laquelle il est réorganisé et reprend ses actions armées contre les Britanniques. Le nouveau Lehi s'organisa autour du triangle : Nathan Yellin-Mor, Yitzhak Shamir et Israël Eldad.

Bien que son souvenir soit toujours très controversé en Israël, un timbre sera édité en 1978 (pour le trentième anniversaire de l'indépendance) à la mémoire d'Avraham Stern, sous le gouvernement de Menahem Begin.

Ses descendants sont Ja'ir Stern, directeur du Jersusalem Symphonic Orchestra et Amira Stern, archiviste au Jabotinsky Institute.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Benny Morris,1948. The first Arab-Israeli war, Yale University Press, 2008

Sur les autres projets Wikimedia :