Avortement par naissance partielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'avortement par naissance partielle est une procédure d'extraction utilisée pour un fœtus où la dilatation est faite de sorte qu'il soit retiré intact.

Aussi connue sous le nom d'Avortement par Dilatation et Extraction Intacte (D&X), cette technique abortive est interdite aux États-Unis depuis 2003 (l'avortement y étant légale jusqu'à la fin de la grossesse en fonction des états, tout comme au Canada[1]) suite à une loi promulguée sous l'initiative du président de l'époque, George W. Bush[2].

La procédure se fait sur trois jours. Les deux premiers jours servent à la dilation du col de l'utérus. Au jour numéro trois, il est donné à la femme des médicaments afin de déclencher le travail. Suite au début du travail, à l'aide d'ultrasons, l'avorteur localisent les jambes du bébé. Quand une "extrémité" est identifiée, le médecin insère un forceps dans l'utérus par le vagin et le col puis saisie une des jambes du fœtus . Dans l'utérus, quand le bébé est retournée de manière à ce que ses pieds se présentent en premier (visage vers le bas), le praticien aggripe une de ses jambes est la tire vers l'extérieur. Puis au tour de l'autre jambe de subir le même sort, puis le torse jusqu'à ce que le cou soit à l'air libre. Sa mœlle épinière mise en évidence, tout son corps se trouvant à l'extérieur sauf sa tête, étant trop large pour passer le col. Une paire de ciseaux chirurgicaux est insérée à la base du crâne pour la perforer, puis les ciseaux sont ouverts pour élargir et ainsi pouvoir y insérer un cathéter et ainsi aspirer le contenu du crâne. Le crâne s'effondre et peut désormais passé le col utérin, le bébé est enlevé[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]