Avortement en Bolivie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'avortement est actuellement illégal en Bolivie, pays de forte tradition catholique. Il n'est autorisé que dans des cas très spécifiques, lorsque la santé de la mère est en jeu ou en cas de viol[1]. Cette politique est en place depuis 1973[2].

La peine risquée par une femme ayant consenti à un avortement varie de 1 à 3 ans de prison, et celle de la personne ayant effectué la procédure de 1 à 6 ans de prison. Si une femme pratique seule un avortement, elle ne sera poursuivie que pour avoir consenti à un avortement[1].

Même en cas de viol, il est très difficile pour une femme d'avorter dans de bonnes conditions[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]