Avni Rustemi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Avni Rustemi

Avni Rustemi, né en 1895 à Libohova (Gjirokastre) et mort le 10 juin 1924, était un pédagogue albanais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avni Rustemi s'est fait connaître pour avoir assassiné, le 13 juin 1920, rue de Castiglione à Paris, le dictateur albanais Essad Pacha Toptani, accusé d'avoir trahi son peuple en pactisant avec les Serbes.

Traduit devant la cour d'Assises de la Seine, défendu par Anatole de Monzie, Avni Rustemi fut acquitté le 2 décembre 1920. Le chroniqueur Régis Messac, qui assista à son procès, le décrit comme « un petit être malingre, de teint jaune, de poil hérissé et de mine chafouine ». Puis, lors de son retour en Albanie, il ajoute : « Ce conquérant imberbe est rentré chez lui comme un César victorieux. L’acquittement des Assises de la Seine lui fait une magnifique auréole.  […] Sa carrière est faite et son avenir est certain. » [1] Une importante place de Tirana porte aujourd’hui son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Régis Messac, « Note parisienne », la Liberté, n° 22000, 8 janv. 1921, p.1.