Avion d'entraînement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Entraînement.

Un avion d'entraînement est un avion militaire utilisé pour former les équipages au pilotage, à la navigation et au maniement du système d'arme. Ils sont parfois appelés avions-école, bien que ce terme soit plutôt utilisé pour les avions destinés à la formation des pilotes civils.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Tiger Moth, avion d'entraînement anglais des années 1930

Les premiers aéronefs étaient la plupart du temps pilotés par les pionniers qui les avaient conçus et réalisés. Dès la Première Guerre mondiale, la construction en grandes séries d'avions de combat (chasseurs ou bombardiers) nécessita de former un grand nombre de pilotes en peu de temps.

Les premiers aviateurs furent formés sur les avions qui participaient aux combats. Bientôt le besoin se fit sentir de construire des avions spécifiquement destinés à l'initiation des aviateurs, c'est-à-dire capables de pardonner les erreurs des débutants et équipés d'une double commande pour l'instructeur.

Depuis les années 1950 et l'apparition d'avions de combat à réaction de plus en plus complexe, on distingue la formation de base des pilotes (généralement assurée sur monomoteur à hélice) de la formation complémentaire destinée à leur permettre de maitriser les caractéristiques de vol de leurs avions et de tout le système d'arme associé, sans parler de l'entraînement au tir.

Vu le coût de l'heure de vol d'un avion de combat réel, cette formation complémentaire est généralement effectuée sur des avions plus légers spécialisés (les avions d'entraînement, objets de cet article) et sur simulateur de vol. Le pilote termine ensuite sa formation sur une version biplace de l'avion sur lequel il sera affecté.

Description[modifier | modifier le code]

Un avion d'entraînement à réaction : le Fouga Magister, utilisé par plusieurs pays

Un avion d'entraînement est (généralement) biplace, de façon à accueillir à la fois l'élève pilote et son instructeur. Suivant les cas, les deux pilotes peuvent être disposés l'un derrière l'autre (en tandem) ou côte à côte. À part une vitesse nettement inférieure, les avions d'entraînement modernes ont des qualités de vol proches de celles des avions de combat réels et possèdent des systèmes électroniques simulant toutes leurs fonctionnalités, telles que radars d'acquisition et de poursuite de cibles, emport d'armement, systèmes de communication, etc.

Certains avions d'entraînement comme le Folland Gnat, le Fouga Magister ou l'Alpha Jet sont devenus renommés de par leur utilisation dans les patrouilles acrobatiques de différents pays.

Sont également utilisés des avions dérivés d'avions de transport légers, permettant par exemple d'entraîner plusieurs navigateurs en même temps. Comme ceux-ci s'entraînent principalement au maniement des instruments, ils peuvent être assis à des consoles dans la cabine de l'avion et n'ont pas besoin d'une vision directe sur le terrain au-dessus duquel l'avion est en train de voler. Les personnels qui s'occupent des armes ou des systèmes radars peuvent être entraînés de la même manière.