Avicennia germinans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Avicennia germinans ou palétuvier blanc [1] ou bois de mèche est un arbre de la famille des Verbenaceae, ou des Acanthaceae selon la classification phylogénétique, poussant dans la mangrove.

Synonymes nomenclaturaux :

  • Avicennia tomentosa Jacq. 1760 Enum. Syst. Pl. 25
  • Bontia germinans L.

Synonymes taxinomiques :

  • = Avicennia nitida Jacq.

Description[modifier | modifier le code]

L'Avicennia germinans est un arbuste[2] ou un petit arbre de 3 à 7 mètres (jusqu'à 15 m dans certaines régions), dont les branches et rameaux sont couverts d'une écorce grise ou brunâtre, marquée de cicatrices foliaires. Ses racines développent des ramifications qui pointent hors du sol (on les qualifie de pneumatophores). Elles sont couvertes de lenticelles qui indiquent la présence d'échange gazeux.

Les feuilles opposées, coriaces sont elliptiques-lancéolées, lisses et luisantes en dessus, blanchâtres en dessous, de 8-15 × 3-4 cm, aiguës aux deux extrémités. Elles possèdent des glandes à sels qui excrètent l'excès de sel.

Les fleurs en général opposées, de 1 à 15 paires par épis, sont sessiles. Elles comportent 5 sépales presque libres, une corolle rotacée[3], à 4 lobes, pubescent à l'extérieur, veloutés à l'intérieur et 4 étamines.

Le fruit est une capsule comprimée, oblique de 12-20 mm de long.

Écologie[modifier | modifier le code]

Ce palétuvier se rencontre sur les côtes des Antilles, du Mexique, de l'Amérique centrale, des Guyanes et sur les côtes occidentales de l'Afrique.

Pneumatophore d'Avicennia germinans

C'est un arbre caractéristique de la mangrove. Sa principale particularité est d'être pourvu de racines aériennes qui facilitent les échanges gazeux (pneumatophores).

Il se place un peu en retrait du littoral marin par rapport au palétuvier rouge (Rhizophora mangle) qui a sur lui l'avantage de disposer de racines en échasse qui lui permettent d'avancer sur la mer et d'affronter les vagues.

Il affectionne par conséquent les zones boueuses ou les eaux peu profondes.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Le bois sert à fabriquer des poteaux, du charbon de bois et du bois de chauffage. L'écorce est riche en tanin servant à tanner les peaux.

Références[modifier | modifier le code]

  1. le qualificatif de couleur est mal fixé, on trouve aussi palétuvier gris ou palétuvier noir, en créole des Antilles mang blan, man gri, bwadmèch
  2. Jacques Fournet, Flore illustrée des phanérogames de Guadeloupe et de Martinique, Gondwana editions, Cirad,‎ 2002 (ISBN 2-87614-489-1 (Cirad, Tome 1). - 2-87614-492-1 (Cirad, Tome 2).)
  3. en forme de roue


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :