Avi Shlaïm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Avi Shlaim (né à Bagdad en 1945) est un historien de nationalités israélienne et britannique. C'est un des « Nouveaux Historiens israéliens » qui après l'ouverture des archives israéliennes et britanniques ont apporté un regard neuf sur l'histoire du sionisme et événements de 1948 en remettant en cause le récit traditionnel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans la préface française de son livre Le mur de fer. Israël et le monde arabe, Avi Shlaim écrit :

« Puisque c'est mon premier livre publié en français il ne sera peut-être pas inutile que je donne rapidement quelques précisions sur mes antécédents. Je suis né à Bagdad en 1945, dans une famille juive irakienne. En 1950, à la suite de la première guerre israélo-arabe, nous avons participé à un exode massif des Juifs d’Irak vers Israël. Nous n’étions pas des réfugiés, nous n’étions pas maltraités et nous n’avions en aucun cas mis à la porte, mais de façon très réelle, nous n’en étions pas moins des victimes du conflit israélo-arabe. J’ai grandi en Israël, j’ai servi dans les forces de défense d’Israël, mais j’ai suivi ma formation universitaire en Grande-Bretagne. J’ai étudié l’histoire à Oxford puis les relations internationales à la London School of Economics. Depuis trente-huit ans, je suis professeur d’université en Angleterre, ayant enseigné à Reading. puis à Oxford. Au début de ma carrière universitaire, je nourrissais des idées relativement conventionnelles sur le bien-fondé de la cause israélienne et sur les origines du conflit israélo-arabe. Mais peu à peu à force d’étudier et d’observer la conduite d’Israël, ma perspective est devenue plus critique. Je reconnais toujours la légitimité du sionisme en tant que mouvement de libération nationale des Juifs, ainsi que la légitimité de l’État d’Israël à l’intérieur des frontières de 1967. Ce que je rejette, et résolument, c’est le projet colonial sioniste par-delà les frontières de 1967. »

Publications[modifier | modifier le code]

  • Israël face à son passé, avec Shlomo Sand, Derek Penslar, Les éditions arkhê, 2010.
  • Collusion Across Jordan (qui obtint en 1988 le prix de la "Political Studies Association" de WJM Mackenzie) réédité après la réécriture de plusieurs passages sous le titre The Politics of Partition (1990 and 1998)
  • War and Peace in the Middle East: A Concise History (1995)
  • The Cold War and the Middle East (coéditeur, 1997)
  • The Iron Wall: Israel and the Arab World (2001) traduit en français, par Odile Demange, avec une préface spéciale et une mise à jour (elle constitue la deuxième édition de l'ouvrage), aux éditions Buchet Chastel sous le titre Le mur de fer. Israël et le monde arabe en 2008.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]