Avertisseur sonore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Klaxon » redirige ici. Pour la marque originale, voir Klaxon (marque).

Un avertisseur sonore est un appareil émettant un son principalement destiné à donner un signal ou à prévenir d’un danger. Les avertisseurs sonores équipent principalement les automobiles, trains, tramways et bateaux.

Avertisseur sonore ou Klaxon ?[modifier | modifier le code]

Par abus de langage, un avertisseur sonore est communément dénommé « Klaxon ». Or il s’agit d’une antonomase : en effet, le terme Klaxon est à l'origine (1911) un nom propre (d’où la majuscule) inventé par la société ayant produit les premiers avertisseurs sonores pour automobiles à partir de 1908.

Aujourd’hui, la société Klaxon ne produit plus que des sirènes anti-incendies. Une grande partie des produits Klaxon est aujourd'hui commercialisée en France par la société KM Europ.

Raymond Queneau a proposé l’orthographe claqueson (Zazie dans le métro).

Types d’avertisseur sonore[modifier | modifier le code]

Sous les optiques, une double paire d'avertisseur sonore à air (en forme de trompette)
  • Avertisseur mécanique
  • Avertisseur électromagnétique.
  • Avertisseur électromagnétique à disque.
  • Avertisseur électronique.
  • Avertisseurs pneumatiques (à air) : le plus célèbre est la sirène, inventée par Cagniard de Latour (1777-1859). Il s'agit d'un système d'alerte aux populations fonctionnant grâce à de l'air "haché" à l'aide d'un compresseur à air. Les cornets offrent un type plus simple d'avertisseurs pneumatiques. La forme de ces avertisseurs sonores ressemble fortement à une trompette. Il y a possibilité de jouer une mélodie simple s'il existe une série de plusieurs cornes alternées sur le véhicule (5 ou 6 cornes de tailles différentes suffisent).
  • Avertisseurs d’urgence (appelés sirènes par antonomase de l'invention originale de Cagniard de la Tour) : il s'agit des avertisseurs sonores pour véhicule d'urgence (ambulance, pompier, police…). Pour plus d'informations sur ce type d'avertisseur sonore, voir l'article Avertisseur spécial de véhicule.
  • Corne de brume
  • Sifflet

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Schéma d'un avertisseur électromagnétique.

Le fonctionnement des avertisseurs sonores diffère selon leur type (électromagnétiques, à air…).

  • Les avertisseurs électromagnétiques utilisent un électroaimant avec rupteur pour faire vibrer une membrane, qui transmet sa vibration à l'air ambiant.
  • Les avertisseurs électroniques, identiques aux avertisseurs électromagnétiques, sont constitués d'une carte électronique (fixée sur l'avertisseur) composée d'un microcontrôleur générant un signal PWM, permettant ainsi de simuler l'action mécanique du rupteur.
  • Sirène d'alerte mécanique : la sirène de Cagniard de Latour fonctionne grâce à un compresseur à air. Ce compresseur est un rotor à pales enchâssé dans une caisse percée de petits orifices régulièrement espacés. Le rotor peut être mû à la main grâce à une manivelle et éventuellement un pignon réducteur, ou même motorisé.
  • Avertisseurs pneumatiques : dans les cornets, une poire (anciennement) ou un compresseur (actuellement) expulse l'air sur le tranchant d'une lame métallique qui est mise en vibration, l'air ressort par un pavillon d'où la forme de trompette.

Utilisation des avertisseurs sonores sur la route[modifier | modifier le code]

Le Klaxon est couramment utilisé pour donner des avertissements aux autres usagers de la route. Cependant, le Klaxon est aussi considéré comme une source de nuisances sonores. En France, le code de la route réglemente l'utilisation de l'avertisseur. En agglomération, elle est interdite sauf en cas de danger immédiat. La nuit, l'utilisation du Klaxon n'est autorisée qu'en cas d'absolue nécessité. Enfin, l'usage de sirènes ou de trompes à sons multiples est interdit.

Toute infraction à ces règles peut entraîner l'immobilisation du véhicule et une contravention de deuxième classe.

Dans d'autres pays, les nuisances sonores liées à l'utilisation du Klaxon peuvent amener les autorités à imposer des restrictions plus ou moins souples. À Shanghai par exemple, depuis juin 2007, tout usage du Klaxon est strictement interdit.

Dans tous les cas non urgents, il faut préférer l'appel de phares.

Les avertisseurs polyphoniques ont la particularité d'émettre plusieurs tonalités, créant ainsi une mélodie. Leur usage est interdit sur la voie publique, car réservé aux véhicules d'intérêt général. En revanche ce genre d'avertisseur est parfois utilisé lors de manifestations sportives par le public.

Avertisseurs sonores dans les transports en commun[modifier | modifier le code]

  • Pour prévenir de l'imminence de la fermeture des portes des trains, métros, RER ou tramway, à chaque station ou gare, voire ascenseurs, une tonalité de fréquence autour de 500 Hz durant quelques secondes.
  • Une brève tonalité ou sonnerie peut signaler par exemple l'arrivée d'un ascenseur à l'étage, ou le passage du numéro de la personne suivante pour une file d'attente avec ticket.
  • Au départ d'une ligne d'un métro, une longue tonalité de 800 Hz environ signale son départ au conducteur de la rame.
  • Autrefois, une sonnerie brève de clochette mue par un cordon actionné par le poinçonneur signalait le départ des bus ou tramways.

Tram-train et tramway[modifier | modifier le code]

L'avertisseur sonore peut-être source de gêne de par les nuisances sonores ressenties. En particulier lorsque les conducteurs du tram-train font usage intempestif de l'avertisseur à l'arrivée et au départ des stations, en cas de croisement avec une autre rame ainsi qu'aux carrefours en l'absence de tout danger.

L'établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) est responsable de la réglementation spécifique au tram-train. Pour limiter le snuisances, la SNCF a proposé à l'EPSF de réduire de 110 à 95 décibels le niveau sonore de l'avertissuer/gong. certains souhaitent que l'usage de l'avertisseur sonore soit limité au seuls cas de danger immédiat comme la présence d'une personne aux abords d'une rame [1].

Avertisseurs piétons[modifier | modifier le code]

Le silence de fonctionnement de certains véhicules peut représenter un danger pour les piétons habitués à détecter la présence de véhicules grâce à leur bruit de fonctionnement.

Des véhicules de transports en commun électriques ont été équipés d'avertisseur sonores moins bruyants que les avertisseur d'urgence à l'intention des piétons.

Certains véhicules électriques ou hybrides sont également équipés d’un avertisseur piéton[2].

Sports[modifier | modifier le code]

Le sport où l'utilisation du klaxon est le plus courant est le hockey. Tous les arénas et patinoires de partout dans le monde emploient la signalisation sonore pour indiquer un but marqué par une équipe locale durant un match.

Trompette Klaxon[modifier | modifier le code]

En Allemagne vers 1920, a été inventé un instrument de musique de fanfare dérivé du klaxon : le Schalmei, appelé également Trompette Martin, Trompette Klaxon ou Martinophone.

Références[modifier | modifier le code]

  1. collectif-riverains-t4.over-blog.com/article-6035534.html
  2. « L'Infiniti M Hybrid prévient les piétons », sur autoplus.fr (consulté le 8 novembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]