Avenue du 24-Avril-1915 (Marseille)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Avenue du 24 avril 1915)
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : Vingt-Quatre-Avril (odonyme).
Avenue du 24-avril-1915
{{#if:
Image illustrative de l'article Avenue du 24-Avril-1915 (Marseille)
Le bureau municipal de proximité de Saint-Julien, avenue du 24-avril-1915.
Situation
Coordonnées 43° 18′ 29″ N 5° 25′ 58″ E / 43.308036, 5.432693 ()43° 18′ 29″ Nord 5° 25′ 58″ Est / 43.308036, 5.432693 ()  
Arrondissement 12e
Quartier Saint-Barnabé, Beaumont, Saint-Julien
Tenant Avenue de Saint-Julien
Aboutissant Rue Pierre-Béranger
Morphologie
Type Avenue
Longueur 1 480 m
Transport
Bus  7  7B  7T 
Histoire
Anciens noms Route de Saint-Julien

Géolocalisation sur la carte : Marseille

(Voir situation sur carte : Marseille)
Avenue du 24-avril-1915

L'Avenue du 24-Avril-1915 à Marseille est une voie d'environ 1,48 km, située dans le 12e arrondissement de cette ville. Son nom vient de la date de la rafle des intellectuels arméniens du 24 avril 1915 à Constantinople marquant le début du génocide arménien.

Dénomination[modifier | modifier le code]

L'ancienne « Avenue Saint-Julien » est devenue « Avenue du 24-Avril-1915 » suite à une délibération du conseil municipal du 30 juin 1980[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

L'avenue traverse le quartier de Beaumont, considéré comme le principal quartier arménien de Marseille et dont elle est la rue principale. Elle relie le quartier de Saint-Barnabé à celui de Saint-Julien. À l'ouest, elle croise le chantier de la future rocade périphérique de Marseille. À cet endroit a été construit un monument en souvenir du génocide arménien.

En 2006, un mémorial quelque peu semblable à celui de Tsitsernakaberd[1] est installé au début de l'avenue[2],[3].

Accès[modifier | modifier le code]

L'Avenue du 24-avril-1915 est empruntée par les lignes de bus  7  7B  7T .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Corinne Bonnet, Cabanel P, Michel Bruneau, Dominique Jarrassé et Sarah Mekdjian, Dieux-valises, Presses universitaire du Mirail,‎ 2008, 267 p. (ISBN 9782858169795, lire en ligne), p. 114.
  2. « Mémorial du Génocide », sur acam-france.org
  3. « Marseille : pose de la première pierre du Mémorial du génocide arménien », sur cdca.asso.fr, Comité de Défense de la Cause Arménienne,‎ 22 avril 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles principaux[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]