Avec pas d'casque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Avec pas d'casque

Description de l'image  Defaut.svg.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Québec Québec
Genre musical folk, lo-fi, country
Labels Dare To Care
Grosse Boîte
Site officiel www.avecpasdcasque.com
Composition du groupe
Membres Stéphane Lafleur
Joël Vaudreuil
Nicolas Moussette

Avec pas d'casque est un groupe folk de Montréal, Québec. Il est composé de Stéphane Lafleur (voix et guitare), Joël Vaudreuil (batterie) et Nicolas Moussette (lapsteel et basse).

Biographie[modifier | modifier le code]

Originalement un duo, Avec pas d'casque écoule 500 exemplaires de son premier album auto-produit, enregistré chez eux en 2004 et vendu lors de leurs concerts. Leur premier disque officiel, Trois chaudières de sang, parait sur étiquette locale Dare to Care le 9 mai 2006. En 2008, avec leur nouveau membre Nicolas Moussette, Avec pas d'casque lance son second album, intitulé Dans la nature jusqu'au cou. Cet opus est paru sur le label Grosse Boîte, la division francophone de Dare To Care. Ils sortent ensuite en 2012 leur nouvelle création intitulé Astronomie.

Le nom du groupe vient d'une tournure de phrase de Jean Dion[1], journaliste sportif au quotidien Le Devoir, qui utilisa l'expression « avec pas d'casque » pour parler d'un joueur de hockey évoluant sans casque protecteur.

Le groupe a notamment participé aux Francofolies de Montréal et à l'édition 2006 du Festival de musique émergente de Rouyn.

Un des deux membres originaux de la formation, Stéphane Lafleur, est aussi cinéaste[2]. Il a assuré la réalisation et la scénarisation en 2007 de son premier long métrage intitulé Continental, un film sans fusil, pour lequel il reçut deux prix Jutra pour le meilleur scénario, la meilleure réalisation et le meilleur film.

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Avec pas d'casque, les champions des premières parties, Philippe Papineau, Le Devoir, 28-29 juillet 2008.
  2. Langueur et bonheur en cinémascope, Philippe Papineau, Le Devoir, 31 octobre 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]