Avec ou sans hommes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Avec ou sans hommes ou Pas besoin des hommes au Québec (Boys on the Side) est un film américain réalisé par Herbert Ross, sorti en 1995.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jane, chanteuse noire excentrique en perpétuelles années de vaches maigres et Robin, agent immobilier sophistiquée et maladive, se sont rencontrées par une petite annonce à New York pour faire la route ensemble jusqu'à San Diego et partager les frais. De passage à Pittsburgh, elles assistent à une violente scène de ménage entre Holly, une amie de Jane, et Nick, son brutal compagnon. Holly s'enfuit avec les deux femmes à l'issue de la dispute, ignorant que Nick succombera à ses blessures, à la suite d'une mauvaise chute. Les trois femmes deviennent alors complices, alors que leurs personnalités semblaient plutôt incompatibles.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

La bande originale du film est entièrement composée de morceaux interprétés par des femmes. Notamment Melissa Etheridge, icône lesbienne (I Take You With Me) ou encore Indigo Girls (Power of Two). On trouve aussi les titres d'Annie Lennox (Why), The Cranberries (Dreams) et des inédits de Sheryl Crow, Sarah McLachlan, Stevie Nicks et The Pretenders... La chanson single est {{You Got It}}, une reprise rock de Roy Orbison assurée par Bonnie Raitt.

Critique[modifier | modifier le code]

  • Avec ou sans hommes est l'histoire d'une belle rencontre. D'amitiés fortes; entre Jane, chanteuse has been, noire, et homo, Holly, lolita légère et enceinte, et Robin, atteinte du Sida et hantée par ses souvenirs. Un voyage à travers les États-Unis, quelques valises posées au détour du Texas, feront de cette aventure improvisée, un moment fort de vie. Perpetuellement mis en haleine durant 1h40, appuyé par une excellente bande originale (Cranberries, Carpenters, Rait...), Avec ou sans hommes, fait quelque fois penser à Thelma et Louise. C'est un film lumineux et fort[1].
  • A perfect entertainment. Fresh, lively and funny. (Un divertissement parfait. Frais, vivant et drôle)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loïc Torino-Gilles, "La Provence", 2004
  2. Jami Bernard "New York Daily News", 1995

Lien externe[modifier | modifier le code]