Ave Regina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ave Regina est une prière catholique dédiée à la Vierge Marie, de Ave, « Salut », et Regina, « reine ». L'Ave Maria est beaucoup plus courant. C'est une des quatre antiennes mariales chantées dans l'office divin pendant toute l'année. Clément VI, pape de 1342 à 1352, l'y a ajoutée, en pensant à saint Éphrem et à Saint Jérôme. Elle est surtout priée de la fête de la présentation de Jésus le 2 février, jusqu'au jeudi saint. On lui donne une importance spéciale pendant le septuagésime, le carême et le temps de la passion. Son titre s'écrit parfois Ave Regina Cœlorum ou Ave Regina Cælorum en latin, ce qui signifie Salut, Reine des Cieux en français.

Ses origines sont mystérieuses et son auteur est inconnu. On pense qu'elle remonte probablement au XIIe siècle et certains disent que Bernard de Clairvaux ou Herman de Reichenau auraient pu la composer. Plus anciennement, c'était ce que l'on appelait une antienne de procession. Elle est mentionnée dans le Psautier de Saint-Alban. Le vers Dignare me laudare est particulièrement ancien. On l'a comparée à l'Akathistos, un hymne oriental.

Leonel Power, Jacob Obrecht, Guillaume Dufay, Tomás Luis de Victoria, Giovanni Pierluigi da Palestrina, Francesco Soriano, Josef Haydn, Jean-Nicolas Geoffroy, Jean-Baptiste de Boësset et Marc-Antoine Charpentier l'ont interprétée musicalement. La prière est ordinairement divisée en deux strophes et elle peut se terminer par un Oremus.

Ce qui est dit de Marie dans l'Ave Regina est toujours en lien avec le Christ, qui est le Roi du monde dans la croyance catholique. Théologiquement, l'expression «tige féconde» rappelle que Marie est la racine de Jessé, lui qui fut le père du roi David.

Il est aussi dit que Marie est la "Porte du ciel" parce que dans la théologie chrétienne, le Sacré-Cœur de Jésus et le Cœur immaculé de Marie sont comme les portes du paradis. La phrase «Par toi la lumière s’est levée sur le monde» fait référence à la naissance de Jésus, qui est d'après la doctrine Catholique "Lumière du monde" non seulement pour ceux qui croient en lui mais pour tous les Hommes.

La prière fait référence aux qualités médiatrices de la Vierge Marie, qui est religieusement appelée "Mediatrix", car - à l'instar de chaque croyant - elle peut implorer pour l'humanité auprès de Dieu. Enfin, le vers « Réjouis-toi, Vierge glorieuse » n'est pas sans rappeler le «Gaude et laetare, Virgo Maria» du Regina Cœli.

Le texte de la prière[modifier | modifier le code]

Français[modifier | modifier le code]

Salut, Reine des cieux !
Salut, Reine des Anges !
Salut, tige féconde !
Salut, porte du Ciel !
Par toi la lumière s’est levée sur le monde.

Réjouis-toi, Vierge glorieuse,
Belle entre toutes les femmes !
Salut, splendeur radieuse,
Implore le Christ pour nous.

V. Rendez-moi digne de vous louer, Vierge sainte.
R. Donnez-moi la force contre vos ennemis.

Prions.
Dieu de miséricorde, portez secours à
notre faiblesse ; faites qu'en évoquant la
mémoire de la sainte Mère de Dieu, nous
puissions compter sur l'efficacité de son
intercession pour nous relever de nos péchés.
Par le même Christ notre Seigneur.

R. Ainsi soit-il.

Latin[modifier | modifier le code]

Ave Regina Coelorum.png

Ave, Regína cœlórum
Ave, Dómina angelórum,
Salve, radix, salve, porta
Ex qua mundo lux est orta.

Gaude, Virgo gloriósa,
Super omnes speciósa ;
Vale, o valde decóra
Et pro nobis Christum exóra.

V.Dignáre me laudáre te, Virgo sacráta
. R. Da mihi virtútem contra hostes tuos.

Oremus.
Concéde, miséricors
Deus, fragilitáti nostræ
præsídium : ut, qui sanctæ Dei
Genitrícis memóriam ágimus ;
intercessiónis ejus auxílio, a
nostris iniquitátibus
resurgámus.
Per eúndem Christum Dóminum nostrum.

R. Amen.

Liens externes[modifier | modifier le code]