Ave Maria de Caccini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ave Maria et Caccini.

Ave Maria de Caccini est un pastiche composé par Vladimir Vavilov en 1970 et publié par ses soins. Le compositeur l’a enregistré sous le label Melodiya en 1972.

Historique[modifier | modifier le code]

On ne sait pas d’où vient l’attribution à Giulio Caccini, car Vavilov a édité et enregistré sa composition comme une œuvre anonyme. L’attribution à Caccini (1551-1618) est d’autant plus étonnante que cet Ave Maria est totalement étranger au style du compositeur italien et à celui de son époque. Un compositeur de la Renaissance aurait en effet composé sa musique sur l'intégralité de la prière à la Vierge et non sur les deux seuls mots « Ave Maria ». En toute logique et dans un souci d'exactitude, cette pièce musicale célèbre devrait donc être intitulée Ave Maria (dit de Caccini) par Vladimir Vavilov (1925-1973).

En 1987, l'Ave Maria de Caccini est enregistré par Irina Arkhipova. Quelques années plus tard, en 1995, la soprano lettone Inessa Galante l'enregistre à son tour. L'ayant entendu en tournée (probablement en Russie), la chanteuse l’aurait transcrite afin de pouvoir l’interpréter lors de ses propres concerts. Le succès obtenu est immédiat et immense, d’abord dans les pays baltes et en Russie, puis dans le reste du monde. L’œuvre est par la suite également popularisée par Andrea Bocelli, Sumi Jo, Charlotte Church, les Petits chanteurs de Saint-Marc, Vyatcheslaf Kagan-Paley et Lesley Garrett.

Influences[modifier | modifier le code]

  • En 2002, Sasha Lazard, une artiste américaine, dans son album The Myth of Red, s'inspire de l'aria pour créer Ode of Innocence, qui est repris en 2004 dans la bande originale du film Modigliani.
  • En mars 2008 est sorti le quatrième album studio de Era, intitulé Reborn, dont la chanson Sinfoni Deo s'inspire de l'Ave Maria de Caccini.