Avatar (hindouisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Avatar.

Dans l'hindouisme, un avatar (अवतार, avatâra, en sanskrit "descente", au sens de "descente du ciel") est l'incarnation d'une divinité sur terre, en réponse à un besoin de l'humanité.

« Pour la sauvegarde du bien, déclare Krishna dans la Bhagavad-Gîtâ, pour la destruction du mal et pour le rétablissement de la loi éternelle, je m'incarne d'âge en âge. » (IV, 8).

Les enseignements d'un avatar, correctement appréhendés et graduellement mis en pratique par l'humanité, élargissent sa compréhension du sens de la vie et contribuent à son avancement sur le chemin de l'évolution.

La notion d'avatar n'a été pleinement développée que dans la mythologie tardive, mais elle se trouve déjà contenue dans les Upaniṣad. Sous forme personnifiée, le principe ultime, qui a manifesté le monde, s'y incarne à nouveau : « L'ayant façonné, il y entra. » (Taittirîya Upanishad, II, 6).

Le vaïshnavisme distingue plusieurs types d'avatars, Krishna y étant seul considéré comme un avatar complet de Vishnu (Purnavatara) en tant que principe ultime. Les autres avatars sont alors décrits comme des incarnations partielles ou des manifestations de certains aspects du divin. La fonction première de l'avatar est cependant chaque fois la même : rétablir le dharma ou la loi éternelle en instaurant les principes de connaissance appropriés à l'époque à laquelle il se manifeste. À cette fin, l'avatar est parfois assisté de vibhûti ou pouvoirs spéciaux, alors personnifiés sous forme de compagnons qui le soutiennent dans sa tâche.

Les avatars de Brahma[modifier | modifier le code]

Les avatars de Brahma sont Hiranyagarbha, Prajapati, Vidhi, Lokesha, Dhatri et Vishvakarma.

La Shakti ou Parèdre de Brahma est Sarasvati, ses avatars sont Brahmi, Sarada, Vagishwari.

Les avatars de Vishnu[modifier | modifier le code]

Selon la tradition récente la plus répandue, les avatars de Vishnu sont au nombre de dix ; ils sont connus collectivement sous le nom de dashâvatâras (dix avatars) :

Statue de Narasimha à Bhaktapur, au Népal.

Le Bouddha, dont l'origine en tant qu'avatâr est assez tardive se retrouve remplacé aussi sous le nom de Balarâma, frère de Krishna. Kalki est encore à venir et s'incarne pour mettre fin au Kali Youga.

Les Rois de Thaïlande sont parfois considérés comme des avatars de Vishnou.

Le nombre des avatars varie selon les textes : 10 dans le Varâha Purâna, 12 dans le Matsya Purâna, 22 dans le Garuda Purâna, 39 dans l'Ahirbudhnya Samhita. Tout en déclarant que « les incarnations de Vishnu sont innombrables comme des rivières jaillies d'un lac inépuisable » (I, 3), le Bhâgavata Purâna en donne la liste suivante :

La Shakti ou Parèdre de Vishnou est Lakshmi, ses avatars sont Sita, Rukmini, Padma.

Les avatars de Shiva[modifier | modifier le code]

Les avatars de Shiva sont Mahesh, Nataraja, Rudra, Bhairava, Dakshinamurti, Kameshvara.

La Shakti ou Parèdre de Shiva est Parvati, ses avatars sont Annapûrnâ, Lalita, Kâlî, Durga, Santosh

Autres avatars[modifier | modifier le code]

Dans la mythologie, d'autres divinités ou personnalités semi-divines sont parfois considérées comme des avatars, comme par exemple Hanumân (incarnation de Shiva). La plupart des hindous considère les grandes figures religieuses de l'humanité, tels que Zoroastre, Jésus ou Mahomet, comme autant d'avatars ou de manifestations du principe divin. Certaines personnalités saintes de l'hindouisme, tel que Chaitanya (incarnation de Vishnu), sont également vénérées par leurs disciples comme des avatars partiels, voire complets.

Voir aussi[modifier | modifier le code]