Avant 1895 au cinéma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Décennies :
1870 1880 - Années 1890 - 1900 1910
Siècles :
XVIIIe siècle - XIXe siècle - XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire - IIe millénaire - IIIe millénaire
Années du cinéma :
                        - Avant 1895 - 1895 1896 1897
Décennies du cinéma :
                        - Avant 1895 - 1900 1910 1920

Évènements[modifier | modifier le code]

  • 1830 : Le Britannique Michael Faraday invente la roue de Faraday qui met en évidence la persistance rétinienne.
  • 1831 : Sur ses traces, le Belge Joseph Antoine Ferdinand Plateau invente le phénakistiscope pour démontrer l'importance de la persistance rétinienne dans la perception du mouvement.
  • 1834 : Le Britannique William George Horner invente le zootrope (ou tambour magique), un jouet optique qui utilise des dessins pour recomposer un mouvement d'une seconde.
  • 1876 : Le Français Émile Reynaud invente le praxinoscope, autre jouet optique utilisant des dessins.
  • 1878 : Le Britannique Eadweard Muybridge met au point un dispositif de 24 appareils photographiques à plaques pour analyser le galop qui, jusqu'à présent, était faussement interprété et représenté en dessin et peinture.
  • 1880 : Eadweard Muybridge invente le zoopraxiscope, un appareil de projection qui permet de projeter sur grand écran 12 ou 24 photographies sur verre disposées sur un disque de verre en rotation, qui reproduit le mouvement enregistré pendant une à deux secondes. Parallèlement, Émile Reynaud lance son praxinoscope de projection.
  • 1882 : Le Français Étienne-Jules Marey invente le fusil photographique permettant de prendre en une seconde, en rafale 12 instantanés photographiques sur plaques de verre en rotation avec autant d'arrêts (comme un barillet de révolver). Il met au point le chronophotographe à plaques fixes.
  • 1888 : Le Français Louis Aimée Augustin Le Prince enregistre une vingtaine de chronophotographies en une seconde avec son appareil, le Mk2, mais ne peut pas les montrer en mouvement, Une scène au jardin de Roundhay.
  • 1888 : l'Américain John Carbutt invente un support souple et transparent, en nitrate de cellulose, le celluloïd, commercialisé en 1889 par l'industriel américain George Eastman sous la forme de bandes de 70 mm de large.
  • 1889 : Le Britannique William Friese-Greene aurait enregistré une dizaine de chronophotographies en une seconde, Leisurely Pedestrians, Open Topped Buses and Hansom Cabs with Trotting Horses, dont il ne reste aucune trace permettant d'en attester la réalité.
  • 1889 : L'Américain Thomas Edison et ses collaborateurs, William Kennedy Laurie Dickson et Charles A. Brown inventent la première version de la caméra Edison, avec le film souple Eastman découpé en bandes de 19 mm de large, au déroulement horizontal, doté d'une rangée de six perforations rectangulaires arrondies en bas des photogrammes.
  • 1890 : Étienne-Jules Marey adapte le support souple en celluloïd à son chronophotographe.
  • 1891 : Thomas Edison et ses collaborateurs, W.K.L. Dickson et William Heise, non satisfaits des résultats obtenus en 19 mm, mettent au point un nouveau format de pellicule, qui deviendra le support standard du cinéma : le 35 mm, doté d'un double jeu de quatre perforations rectangulaires Edison (modèle déposé) de part et d'autre de chaque photogramme. Sur la base de croquis d'Edison, Dickson et Heise fabriquent le Kinétographe, la première caméra efficiente de l'histoire du cinéma, et le Kinétoscope, appareil à visionnement individuel par jeu de loupes et œilleton. Présentation officielle du film (le mot anglais film est adopté par Edison pour désigner les bobineaux de pellicule impressionnés) le 20 mai 1891 devant une assemblée de cent-cinquante militantes de la Federation of Women’s Clubs .
  • 1892 : Émile Reynaud présente ses pantomimes lumineuses à l'aide de son Théâtre optique au musée Grévin. Premiers dessins animés du cinéma et premières projections en mouvement sur grand écran.
  • 1893-1895 : Edison produit soixante-dix films de moins d'une minute chacun. William Kennedy Laurie Dickson en prend la direction, devenant ainsi le premier réalisateur de l'histoire du cinéma. Edison fait fabriquer à cet effet le premier studio de cinéma, la Black Maria, et installe ou fait installer sous licence des Kinestoscope Parlors, des salles où sont présentés plusieurs films sur autant de kinétoscopes, avec un droit d'entrée forfaitaire. En fait, ce sont les premières salles de cinéma, et les premières recettes du cinéma, auxquelles il faut ajouter le Cabinet fantastique du musée Grévin, où se déroulent les séances payantes du théâtre optique de Reynaud.
  • 1894 : Antoine Lumière, en visite à Paris, assiste à une démonstration du Kinétoscope et à une séance du Théâtre optique. Revenu à Lyon, il oriente les recherches de ses fils sur l'image animée. Louis Lumière adapte le système d'entraînement par griffes et came (couramment utilisé dans l'industrie du textile dont Lyon est un centre important) à un premier modèle de caméra, utilisant un film en papier non projetable de 35 mm de large à un jeu de deux perforations rondes de part et d'autre des photogrammes (évitant ainsi la contrefaçon du film Edison).

Principales naissances[modifier | modifier le code]

années 1860
années 1870
années 1880
années 1890