Auzouville-Auberbosc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Auzouville-Auberbosc
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Le Havre
Canton Fauville-en-Caux
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Caux
Maire
Mandat
Ghislaine Prunier
2014-2020
Code postal 76640
Code commune 76044
Démographie
Population
municipale
272 hab. (2011)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 37′ 38″ N 0° 34′ 14″ E / 49.6272222222, 0.57055555555649° 37′ 38″ Nord 0° 34′ 14″ Est / 49.6272222222, 0.570555555556  
Altitude Min. 121 m – Max. 149 m
Superficie 6,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Auzouville-Auberbosc

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Auzouville-Auberbosc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Auzouville-Auberbosc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Auzouville-Auberbosc

Auzouville-Auberbosc est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Haute-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Auzouville-Auberbosc est une commune du pays de Caux située dans le canton de Fauville-en-Caux.

Carte de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune est issue de la fusion entre Auzouville-sur-Fauville et Auberbosc en 1828.

Auzouville[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Osouvilla en 1220[1].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -ville : vile signifiait en ancien français « domaine rural, village » (d'où vilain, paysan au Moyen Âge), terme issu du gallo-roman VILLA « grand domaine rural ». En Normandie, ce type de formation toponymique date principalement du Xe siècle.
Le premier élément Auzou- représente un anthroponyme comme c'est généralement le cas dans les formations en -ville. Il s'agit du nom de personne anglo-scandinave Osulf, variante des anthroponymes norrois Ásulfr[2] / ÁsulfR et vieux danois Asulf[3]. Il se perpétue dans les noms de familles normands Osouf et Auzou(x)[4]. La signification globale du toponyme est donc celle de « domaine rural d'Osulf ».

Homonymie en Seine-Maritime avec Auzouville-l'Esneval (Yerville, Osulfi villae 1074); Auzouville-sur-Ry (Darnétal, Osulvilla 1015); Auzouville-sur-Saâne (Bacqueville, Osulvilla 1083 - 1087)[2]

Auberbosc[modifier | modifier le code]

Prononciation traditionnelle « auberboc » ou « auberbô »[5].

Le nom de la localité est attesté sous la forme latinisée Ober boscus à la fin du XIIe siècle[2].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -bosc, terminaison qui représente l'appellatif bosc, forme archaïque de bois, très fréquent sous cette forme dans la toponymie du pays de Caux.
Le premier élément Auber- représente l'anthroponyme anglo-scandinave Osbern[2], variante du vieux norrois Ásbiǫrn / Ásbjǫrn, d'où le sens global de « bois d'Osbern ».

Remarque : le groupe Os devenu Ô a généralement été orthographié Au-, digramme qui se prononce de la même manière en français, et ce, sous l'influence d’Au- issu de Al- dans Albert > Aubert. On retrouve cette erreur dans le nom de famille normand Auber issu d'Osbern, souvent confondu avec Aubert.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Marcel Thery    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 272 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
135 148 135 135 243 383 401 357 360
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
367 385 360 372 366 362 355 329 332
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
309 298 290 224 210 233 219 254 216
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
230 187 179 202 258 258 268 262 267
2011 - - - - - - - -
272 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Léger d'Auzouville des XVIe et XVIIIe siècles conservant des tableaux de Bredel.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Geoffroy d'Auzouville et Hennequin d'Auberbosc participèrent à la conquête des îles Canaries en 1402 sous les ordres de Jean de Béthencourt

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard,‎ 1979, 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150), p. 35
  2. a, b, c et d ibidem
  3. Site de Nordic Names : étymologie d’ÁsulfR
  4. François de Beaurepaire, op. cit.
  5. François de Beaurepaire, op. cit., p. 32.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :