Aux champs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aux champs
Publication
Auteur Guy de Maupassant
Langue français
Parution Drapeau : France 31 octobre 1882
dans Le Gaulois
Recueil Contes de la bécasse
Nouvelle précédente/suivante
Précédent Le Testament Un coq chanta Suivant

Aux champs est une nouvelle de Guy de Maupassant, parue en 1882.

Historique[modifier | modifier le code]

Aux champs est initialement publiée dans la revue Le Gaulois du 31 octobre 1882, puis dans le recueil Contes de la bécasse en 1883[1].

La nouvelle est dédiée à Octave Mirbeau. Cette nouvelle est, selon certains[2], une des plus réussies et des plus cruelles de Maupassant.

Résumé[modifier | modifier le code]

Deux familles pauvres, les Tuvache et les Vallin, vivent misérablement dans deux chaumières.

Un jour, M. et Mme d’Hubières, qui ne peuvent pas avoir d’enfant, veulent adopter moyennant finances, le plus jeune des Tuvache, Charlot. La mère refuse violemment cette proposition inhumaine à ses yeux. Le couple propose alors le contrat aux Vallin qui acceptent la rente en augmentant le tarif proposé au début par les Hubières. Du coup, les deux familles ne se parlent plus. La mère Tuvache dénigre ses voisins et se présente comme une mère exemplaire, ce qui amène Charlot, son fils, à se sentir supérieur, car il n'a pas été vendu.

Vingt ans plus tard, le fils Vallin, devenu un jeune homme riche, refait son apparition. Il entre dans la chaumière des Vallin et embrasse ses parents qui fêtent son retour. Le fils des Tuvache, jaloux, en veut tant à ses parents de ne l’avoir pas vendu qu’il les insulte avant de partir pour toujours.

Adaptations[modifier | modifier le code]

À la télévision
En bande dessinée

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maupassant, Contes et Nouvelles, tome I, page 1476, Bibliothèque de la Pléiade
  2. Emmanuèle Grandadam, Contes et nouvelles de Maupassant – Pour une poétique du recueil (Publication des Universités de Rouen et du Havre, 2007), pages 213-214

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :