Autour unibande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Autour unibande

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Kaupifalco monogrammicus, delta du Saloum.

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Accipitriformes
Famille Accipitridae

Genre

Kaupifalco
Bonaparte, 1854

Nom binominal

Kaupifalco monogrammicus
(Temminck, 1824)

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 28/06/79

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

L'Autour unibande ou Buse unibande (Kaupifalco monogrammicus) est une espèce de rapace de la famille des Accipitridae. Commun sur le continent africain, il se nourrit de petits vertébrés.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Mensurations[modifier | modifier le code]

Bien que la femelle soit légèrement plus grosse que le mâle, il n'y a pas de dimorphisme sexuel chez cette espèce. Long de 35 à 38 cm, la masse moyenne est de 250 g pour les mâles et 280 g pour les femelles.

Aspect général[modifier | modifier le code]

Ce rapace est globalement gris légèrement bleuté, avec la queue noire barrée d'une bande blanche. Le bout des ailes est noir et le dessous des ailes est blanc avec de fines barres gris sombre. Il présente sur sa gorge blanche une ligne noire verticale. Le ventre blanc présente de nombreuses et fines barres gris sombre à noir lui donnant un aspect moucheté. Le bec crochu est noir, avec la base rougeâtre. Les yeux bruns sont cerclés de rouge. Les pattes courtes sont rougeâtres.

Aspect des juvéniles[modifier | modifier le code]

Le juvénile ressemble à l'adulte, mais les plumes qui sont noires chez l'adulte sont plutôt brunes chez le juvénile. De même, la base du bec est moins colorée.

Comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Carnivore et prédateur, il se nourrit de petits vertébrés, comme des lézards, geckos, serpents, petits mammifères (lapins, souris et autres rongeurs) et jeunes oiseaux, mais aussi d'insectes (papillons, guêpes, abeilles, sauterelles, fourmis...).

Il traque ses proies depuis un perchoir (une branche d'arbre isolée, le sommet d'un palmier, un fil électrique...) ou en vol, planant lors de sa recherche de nourriture. La proie est repérée à vue. L'Autour unibande plonge alors vers le sol où les proies sont capturées et tuées à l'aide de ses serres, ou d'un coup de bec sur la tête (c'est le cas pour les serpents). Il est aussi capable de capturer sa proie sur une branche, voire sur un mur. Les proies sont parfois consommées au sol, mais il peut aussi les rapporter sur son perchoir pour les consommer tranquillement[1].

Vocalisations[modifier | modifier le code]

Ce rapace peut émettre des cris à la fois aigus et un peu assourdis.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Cette espèce est monogame. Le mâle devient agressif et territorial pendant la saison de nidification.

La reproduction a lieu pendant la saison sèche. L'Autour unibande bâtit un nid de brindilles sur la fourche d'un arbre ou dans la couronne d'un palmier. Il est construit par les deux parents, l'un apportant les matériaux et l'autre s'occupant de la construction. L'intérieur est tapissé de débris végétaux, de mousse et de feuilles. La femelle pond de 1 à 3 œufs blancs. L'incubation est assurée par la femelle; le mâle apporte la nourriture et la dépose soit au nid soit à côté. La femelle quitte parfois le nid pour chasser elle-même. Les partenaires gardent le contact par des cris fréquents.

Cet oiseau vit en moyenne 9 ans[1],[2].

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

Habitat[modifier | modifier le code]

On le rencontre surtout dans la savane arborée de l'Afrique tropicale sub-saharienne, jusqu'à 2 000 m d'altitude maximum.

Répartition et populations[modifier | modifier le code]

un autour unibande, posé au sommet d'un arbre mort, surveille les alentours
Autour unibande (Etoscha National Park, Namibie)

Cet oiseau, présent exclusivement sur le continent africain, a une population mondiale estimée à 100,000-1,000,000 individus[3].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des sous-espèces suivantes :

  • Kaupifalco monogrammicus merid (Hartlaub) 1860
    • aussi dite K. m. meridionalis ; présente de l'Angola jusqu'à la Tanzanie
  • Kaupifalco monogrammicus monogrammicus (Temminck) 1824

L'Autour unibande et l'Homme[modifier | modifier le code]

Statut et préservation[modifier | modifier le code]

Cet oiseau, du fait de sa large répartition et de la stabilité apparente de sa population, est classé par l'UICN dans la catégorie LC (préoccupation mineure)[4].

Il est cependant protégé depuis 1979 par le CITES, qui l'a placé en annexe II[5].

Philatélie[modifier | modifier le code]

Plusieurs états ont émis des timbres à l'effigie de cet oiseau (voir quelques exemples ici): la République centrafricaine en 1988, la Gambie en 1978, la Guinée-Bissau en 1991, la Côte d'Ivoire en 1965, le Liberia et l'Ouganda en 1999 et le Zaire en 1982 (voir "Liens externes" pour plus de détails).

Liens et références[modifier | modifier le code]

Photos et vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Autour unibande sur Oiseaux.net
  2. Newton I. et Olsen P. 1990 Birds of Prey Facts on File Inc, New York
  3. Ferguson-Lees (2001), BirdLife International (2007)
  4. BirdLife International 2004. Kaupifalco monogrammicus. In: UICN 2007
  5. Cites 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :