Autoroute 55 (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Autoroute 55)
Aller à : navigation, rechercher
B55
Autoroute 55
Autoroute Joseph-Armand-Bombardier
Autoroute de l'Énergie

Carte de l'autoroute 55.
Carte de l'autoroute 55.
Informations
Gérée par le MTQ
Longueur : 248,9 kilomètres (154,7 mi)[1]
Direction : nord / sud
En service : 1964 [réf. nécessaire] -
Localisation
Villes : Magog, Sherbrooke, Drummondville, Trois-Rivières, Shawinigan
Intersections
Extrémité sud : I-91.svg I-91 à Stanstead
Intersections : B10 A-10 à Magog et Sherbrooke

B410 A-410 à Sherbrooke
B610 A-610 à Sherbrooke
B20 Brtc A-20 à Drummondville et Sainte-Eulalie
B955 A-955 à Sainte-Eulalie
B30 A-30 à Bécancour
B40 A-40 à Trois-Rivières

Extrémité nord : B155 R-155 à Shawinigan
Image
Pont Laviolette à Trois-Rivières
Pont Laviolette à Trois-Rivières
Réseaux
Autoroutes du Québec
Précédent B50 A-50 A-70 B70 Suivant

L’autoroute 55 (A-55) est une autoroute du Québec desservant les régions de l'Estrie, du Centre-du-Québec et de la Mauricie. Il s'agit de la plus longue autoroute Nord-Sud de la province, prolongeant l'Interstate 91 au nord de la frontière des États-Unis à partir de Stanstead jusqu'à Shawinigan, où elle devient la route 155. Sa longueur totale est de 248 kilomètres, en incluant le multiplex avec la 20 et de 210 kilomètres en excluant celui-ci. Elle est la colonne vertébrale du réseau routier du centre du Québec, reliant les villes de Sherbrooke, Drummondville, Trois-Rivières et Shawinigan. Elle est accompagnée entre la frontière américaine et Drummondville par la route 143 et de Trois-Rivières et Shawinigan par la route 157, de desserte locale qui peuvent aussi lui servir d'alternative lors de fermeture importante.

Description[modifier | modifier le code]

L'autoroute 55 est divisée en deux sections séparées de 38 kilomètres; l'autoroute Joseph-Armand-Bombardier au sud de l'autoroute 20 et plus à l'est, l'autoroute de l'Énergie au nord de l'autoroute 20. Entre ces deux tronçons, l'autoroute 55 forme un multiplex avec la 20, entre les kilomètres 173 et 210 de la 20. Par contre, les bornes kilométriques et les numéros de sorties ne tiennent pas compte de ce chevauchement.

Autoroute Joseph-Armand-Bombardier[modifier | modifier le code]

Autoroute 55 à Stanstead

La section entre la frontière américaine et Drummondville (kilomètres 0 à 128) est nommée depuis 2004 l'Autoroute Joseph-Armand-Bombardier en l'honneur de Joseph-Armand Bombardier, l'inventeur de la motoneige, le fondateur de la multinationale Bombardier et un natif de l'Estrie[2]. Elle portait autrefois le nom d'Autoroute Transquébécoise.

L'autoroute Joseph-Armand-Bombardier débute au poste frontalier de Stanstead comme le prolongement de l'Interstate 91 du Vermont. De là, elle s'étire vers le nord sur 34 kilomètres jusqu'à Magog en longeant la rive est du Lac Memphremagog. Au kilomètre 34, au pied du Mont Orford, elle se joint à l'autoroute 10 pour former une multiplex avec celle-ci sur 23 kilomètres, jusqu'au kilomètre 57. Elle bifurque du même coup vers le nord-est en direction de Sherbrooke. Depuis 1988, les bornes kilométriques et les numéros de sorties de cette section sont ceux de l'autoroute 10 (km 128 à 143). Entre l'ouverture de l'autoroute, en 1980, et 1988, elle était signée avec sa propre numérotation (km 34 à 57). Entre les kilomètres 36 (123) et 42 (128), la route 112 agit comme une voie de service de l'autoroute dans les deux directions. Au kilomètre 54 (140), elle croise l'autoroute 410 et au kilomètre 57 (143), où la 10 se termine, elle croise l'autoroute 610. Du kilomètre 57 à son extrémité nord, au kilomètre 128, elle prend une orientation nord-ouest en longeant la rivière Saint-François. Au kilomètre 97, il y a une halte routière un direction sud, la halte du Moulin. Avant l'ajout de la seconde chaussée, la halte desservait les 2 directions via une intersection à niveau. Cette halte routière fut remplacée par une aire de service, situé 12 kilomètres au sud, à la sortie 85[3]. L'autoroute Joseph-Armand-Bombardier se termine à Drummondville à la jonction avec l'autoroute 20. L'autoroute 55, pour sa part, se poursuit vers le nord-est sur l'autoroute 20. L'autoroute Joseph-Armand-Bombardier est parallèle à route 143 sur toute sa longueur.

La section la plus achalandée de l'autoroute est le tronçon situé entre les autoroutes 410 et 610 à Sherbrooke (km 54 à 57) avec un débit journalier moyen annuel (DJMA) de 38 000 véhicules. D'un autre part, le tronçon entre la frontière et la sortie 2 est le moins achalandé avec un DJMA de 3100 véhicules[4].

Autoroute de l'Énergie[modifier | modifier le code]

Autoroute 55 sud à Trois-Rivières, sortie 181

La section entre l'autoroute 20 à Sainte-Eulalie et Shawinigan (kilomètres 145 à 227) se nomme depuis le 22 juin 2009 l'Autoroute de l'Énergie[5],[6]. L'autoroute de l'Énergie longe un corridor industriel qui inclut sept sites de production ou d'expérimentation d'énergie. Elle est également nommée en l'honneur de Shawinigan, une ville historiquement liée à la production d'électricité. Elle portait également anciennement le nom d'Autoroute Transquébécoise.

L'extrémité sud de l'autoroute de l'Énergie est au kilomètre 145 à Sainte-Eulalie. Elle débute à une jonction avec l'autoroute 20 comme la continuité de l'autoroute 955 qui permet d'accéder à Victoriaville­. Par contre, l'autoroute 55 formait un multiplex avec la 20 au sud-ouest de cette jonction. De là, elle s'oriente vers le nord-ouest en direction de Trois-Rivières. Jusqu'au kilomètre 173 à Saint-Grégoire, elle comporte une seule chaussée (deux voies) en plus de quelques intersections à niveau. Au kilomètre 176, elle croise une section isolée de l'autoroute 30 avant de traverser le fleuve Saint-Laurent aux kilomètres 178-180 via le pont Laviolette. De là, elle suit un parcours parallèle à la rive ouest de la rivière Saint-Maurice jusqu'à son extrémité nord. Du kilomètre 182 au kilomètre 186, l'autoroute 40 se joint à la 55 pour former un court multiplex. La 55 se termine au kilomètre 227 à Shawinigan tout juste après la traversée de la rivière Saint-Maurice via le Pont des Piles. Au nord, elle devient la route 155 en direction de La Tuque et du Lac-St-Jean. Sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, l'autoroute de l'Énergie partage le même corridor routier, l'axe Trois-Rivières-Shawinigan, que la route 157. Sur la rive sud du fleuve, elle est parallèle à deux anciens tracés de routes numérotés, à savoir la route 155 et la route 161 de son extrémité sud (jonction avec l'autoroute 20 et l'autoroute 955), jusqu'à Saint-Célestin.

La section la plus achalandée de l'autoroute de l'Énergie est le tronçon formant un multiplex avec l'autoroute 40 à Trois-Rivières (km 182 à 186) avec un débit journalier moyen annuel (DJMA) de 44 000 véhicules. D'un autre part, le tronçon entre l'autoroute 20 et Saint-Célestin est le moins achalandé avec un DJMA de 6700 véhicules[4].

L'échangeur 55/40-ouest au kilomètre 186 était souvent le théâtre de congestions majeures, particulièrement les fins de semaine et les jours fériés. L'échangeur ne permettait pas de faire circuler adéquatement l'importante circulation empruntant la 40 ouest en provenance de Québec et se dirigeant vers Montréal. Pour pallier ce problème, des travaux ont eu lieu en 2009 pour reconfigurer l'échangeur [7]. Cette situation est due au fait que l'échangeur a été conçu en prévision d'un éventuel parachèvement de l'autoroute 40, qui éviterait le centre-ville de Trois-Rivières et le chevauchement avec la 55.

Futur[modifier | modifier le code]

Il n'y a présentement aucune annonce officielle concernant l'amélioration ou le prolongement de l'autoroute. Par contre, une entente a été conclue entre le Ministère des Transport du Québec et la ville de Bécancour pour le réaménagement de l'intersection de l'autoroute 55 avec le Boulevard des Acadiens (km 173). Cette sortie était jusqu'en 2013 une intersection à niveau avec des feux de circulation et à cet endroit l'autoroute n'avait qu'une seule chaussée. La seconde chaussée débutait à environ 1 kilomètre au nord. Le projet consistait à déplacer la sortie vers le nord, sur la rue Arsenault et construire un viaduc pour faire passer l'autoroute au-dessus du Boulevard des Acadiens. Ce projet a inclus la construction de la seconde chaussée de l'autoroute dans ce secteur[8]. En 2011, le MTQ a commandé une étude concernant le doublement des 27 kilomètres de l'autoroute qui sont présentement à une seule chaussée[9].

Historique[modifier | modifier le code]

Multiplex 20-55, section de la Transcanadienne
Autoroute 55 sud entre Trois-Rivières et Saint-Eulalie (section à une chaussée)

Le premier tronçon de l'autoroute 55 ouvrit en 1965. Le dernier tronçon fut inauguré plus de 40 ans plus tard, en 2006. La majorité de l'autoroute, 140 des 210 kilomètres, fut construite avec une seule chaussée. Avec les années, la 55 fut doublée à plusieurs endroits. À ce jour, il ne reste que 30 kilomètres à une seule chaussée. L'ouverture de la seconde chaussée entre Sherbrooke et Drummondville s'échelonna entre 2001 et 2006, soit environ 25 ans après la mise en service de l'autoroute. Ce doublement était devenu nécessaire, le volume de trafic étant trop important, il y avait fréquemment des accidents. L'autoroute était d'ailleurs surnommée l'autoroute de la mort[10].

Initialement, il n'était pas prévu que l'autoroute 55 passe à Drummondville. Selon les plan originaux, l'autoroute 55 devait se diviser en deux autoroutes aux environs du kilomètre 83, la 51 vers Drummondville et la 55 vers Trois-Rivières. La 55 aurait quitté son corridor actuel, bifurqué vers l'est, traversé la rivière Saint-François, et probablement passé dans les environs d'Asbestos et de Warwick avant de rejoindre l'actuelle autoroute 955. Ainsi, l'autoroute 55 n'aurait pas été divisée en deux sections, le multiplex avec l'autoroute 20 aurait été évité et l'autoroute serait plus courte d'environ 20 kilomètres. Le corridor actuel de la 55 entre Richmond et Drummondville était réservé pour l'autoroute 51, cette portion a d'ailleurs déjà été numérotée ainsi. Ce projet a été abandonné par manque de budget et parce qu'il n'était pas nécessaire, l'autoroute 55 actuelle suffisant amplement à accommoder le trafic actuel.

Historique de la construction[11]
Autoroute Joseph-Armand-Bombardier
Kilomètre Année Notes
0 à 33 1968 Frontière à Qc112.svg Route 112
33 à 34 1965 Qc112.svg Route 112 à Quebec Autoroute 10.svg Autoroute 10
34 à 57 1980 Quebec Autoroute 10.svg Autoroute 10 à Quebec Autoroute 610.svg Autoroute 610
57 à 60 1979 Quebec Autoroute 610.svg Autoroute 610 à Qc222.svg Route 222
60 à 71 Chaussée sud 1973 Qc222.svg Route 222 à Qc249.svg Route 249
Chaussée nord[12] 2001
71 à 85 Chaussée sud 1974 Qc249.svg Route 249 à Qc243.svg Route 243
Chaussée nord 2003
85 à 88 Chaussée sud 1980 Qc243.svg Route 243 à Qc116.svg Route 116
Chaussée nord 2003
88 à 103 Chaussée sud 1980 Qc116.svg Route 116 à Route Ployart
Chaussée nord 2006
103 à 105 Chaussée sud 1977 Route Ployart à kilomètre 105
Chaussée nord 2006
105 à 116 Chaussée sud 1977 Kilomètre 105 à Qc139.svg Route 139
Chaussée nord 2004
116 à 128 Chaussée sud 1974 Qc139.svg Route 139 à Quebec Autoroute 20.svg Autoroute 20
Notes: La chaussée nord n'a pas été construite entre les kilomètres 127 et 128 pour ne pas devoir modifier l'échangeur avec l'autoroute 20 et construire un viaduc supplémentaire. Il y a un seul viaduc enjambant la 20 au lieu de 2 comme c'est généralement le cas pour ce type d'échangeur.
Chaussée nord 2001
Autoroute 55 sud entre Trois-Rivières et Sainte-Eulalie (section à une chaussée)
Autoroute de l'Énergie
Kilomètre Année Notes
145 à 153 Une chaussée (nord) 2006-10-30[13] Quebec Autoroute 20.svg Autoroute 20 à 9e Rang
153 à 164 Une chaussée (nord) 2004 9e Rang à Qc226.svg Route 226
164 à 176 Une chaussée 1972 Qc226.svg Route 226 à Quebec Autoroute 30.svg Autoroute 30
176 à 182 1967 Quebec Autoroute 30.svg Autoroute 30 à Quebec Autoroute 40.svg Autoroute 40 (Pont Laviolette)
182 à 217 Une chaussée 1972 Quebec Autoroute 40.svg Autoroute 40 à Qc351.svg Route 351
Seconde chaussée 1979
217 à 223 Une chaussée 1964 Qc351.svg Route 351 à Qc153.svg Route 153
Seconde chaussée 1968
223 à 227 1978 Qc153.svg Route 153 à 90e Avenue

Liste des sorties[modifier | modifier le code]

MRC Municipalité km #[14] Intersections / Destinations Notes
Memphrémagog Stanstead 0,0 Frontière Québec-Vermont, l'A-55 sud continue comme I-91.svg Interstate 91 vers Boston
Poste frontalier de Stanstead (Rock Island) [15] Direction nord seulement
(1) B247 R-247, Stanstead, Boulevard Notre-Dame Intersection à niveau
Rivière Tomifobia, Pont Louis-É.-Roberge
2 B143 R-143, Stanstead, Rue Dufferin (direction sud)
Coaticook Stanstead-Est (5) Chemin Curtis Intersection à niveau
Halte routière Curtis[16] Direction nord seulement
Memphrémagog Ayer's Cliff 21 B141 R-141, Coaticook / Ayer's Cliff
Sainte-Catherine-de-Hatley 29 B108 R-108, Sainte-Catherine-de-Hatley / North Hatley / Lennoxville
Magog 32 Boulevard Industriel / Rue Saint-Patrice
33 B112 R-112, Magog, Omerville
34-E B10 A-10 Est, B55 A-55 Nord, Sherbrooke / Drummondville / Québec Direction nord seulement
34-O B10 A-10 Ouest, Montréal Direction nord seulement
Extrémité sud du chevauchement avec Quebec Autoroute 10.svg l'autoroute 10
121(34) B55 A-55 Sud, Stanstead, Vermont I-91.svg I-91 Direction sud seulement
123(36) B112 R-112, B249 R-249, Omerville, Magog (direction sud), Saint-Denis-de-Brompton
Sherbrooke Sherbrooke Poste de contrôle des véhicules lourds[17] Direction nord seulement
128(42) B112 R-112, Boulevard Bourque
133(47) Chemin Saint-Roch Nord
Aire de repos Alfred-DesRochers[16] Direction nord
137(51) B220 R-220, boulevard Industriel, Chemin de Saint-Élie
Aire de repos Catherine-Day[16] Direction sud
140(54) B410 A-410, Rue King Ouest
141(55) Boulevard Monseigneur-Fortier
143(57) B610 A-610, vers B112 R-112 Est, Sherbrooke centre-ville, East Angus, Lac-Mégantic
Extrémité nord du chevauchement avec Quebec Autoroute 10.svg l'autoroute 10
58 B222 R-222, Chemin des Écossais, Saint-Denis-de-Brompton, Valcourt
60 Rue Laval
Le Val-Saint-François Windsor 71 B249 R-249,Windsor, Saint-François-Xavier Sortie 71 en direction sud, sorties 71-N et 71-S en direction nord
Melbourne 85 B243 R-243, Racine / Valcourt/ Melbourne Anciennement numérotée sortie 83, Aire de service de Melbourne
88 B116 R-116, Acton Vale, Richmond, Asbestos, Victoriaville
Ulverton ancienne halte routière du Moulin[16] (Musée à Laine d'Ulverton) Direction sud seulement (La halte routière est maintenant fermée et remplacé par l'aire de service de Melbourne, mais la sortie reste ouverte car elle donne accès au Chemin Porter).
98 Chemin Mooney Direction nord seulement
Drummond L'Avenir 103 Lefebvre (direction nord), L'Avenir, Ulverton (direction sud), Dunham-Sud (direction sud)
Drummondville 111 Route Caya
116 B139 R-139, Wickham / Acton Vale / Granby
122 Boulevard Jean-De Brébeuf
125 B122 R-122, Saint-Germain-de-Grantham / Drummondville Centre-Ville
Aire de contrôle des véhicules lourds[17] Direction sud seulement
128-E B20 Brtc A-20 Est, B55 A-55 Nord, Québec Direction nord seulement
128-O B20 Brtc A-20 Ouest, Montréal Direction nord seulement
Chevauchement avec l'autoroute 20 sur 37 kilomètres. Voir Quebec Autoroute 20.svg Autoroute 20
Nicolet-Yamaska Sainte-Eulalie L'A-55 sud continue comme Quebec Autoroute 955.svg l'autoroute 955 sud vers Victoriaville
145-E B20 Brtc A-20 Est, Québec Affiché 15-E sur l'A-55/A-955 nord, connection avec la Qc161.svg Route 161
145-O B20 Brtc A-20 Ouest, B55 A-55 Sud, Montréal, Drummondville Affiché 15-O sur l'A-55/A-955 nord
Saint-Wenceslas 153 Saint-Léonard-D'Aston, Saint-Wenceslas (direction nord), Sainte-Eulalie (direction sud) 9e Rang
Aire de contrôle des véhicules lourds[17] Direction sud seulement
Saint-Célestin ~164 B226 R-226 Rang du Pays-Brulé Intersection à niveau
Poste de contrôle des véhicules lourds[17] Direction nord seulement
Bécancour Bécancour ~167 Rang Prince Intersection à niveau
~169 Chemin Forest Intersection à niveau
~171 Chemin Thibodeau Intersection à niveau
173 Boulevard des Acadiens, Nicolet
176 B30 A-30 / B132 R-132, Bécancour, Sainte-Angèle-de-Laval
Fleuve Saint-Laurent, Pont Laviolette
Trois-Rivières Trois-Rivières 181 B138 R-138, Rue Notre-Dame Ouest / Boulevard Gene-H.-Kruger
Extrémité sud du chevauchement avec Quebec Autoroute 40.svg l'autoroute 40
182 B40 A-40 Est / Trois-Rivières Centre-Ville, Québec
183 Boulevard Jean-XXII
186 B40 A-40 Ouest / Boulevard des Forges, Montréal
Extrémité nord du chevauchement avec Quebec Autoroute 40.svg l'autoroute 40
191 Boulevard Saint-Michel, Boulevard Industriel
196 Saint-Thomas-de-Caxton, Boulevard des Forges
Maskinongé Saint-Étienne-des-Grès 202 Saint-Étienne-des-Grès, Saint-Barnabé
Halte routière des Grès (saisonnière)[16] Direction nord seulement
Poste de contrôle des véhicules lourds[17] Direction sud seulement
206 Saint-Boniface
Saint-Boniface 211 B153 R-153, Saint-Boniface, Shawinigan CENTRE-VILLE (direction nord)
Shawinigan Shawinigan 216 Rue Burrill
217 B351 R-351, Shawinigan (CENTRE-VILLE, direction sud)) (RUE GARNIER (direction nord)), Saint-Mathieu-du-Parc
220 Boulevard Vallée-du-Parc, Boulevard Biermans
223 Grand-Mère centre-ville (bretelle nord) //
5e Avenue, 25e Rue (bretelle sud)
226 Saint-Jean des Piles, Grand-Mère (8e Rue) (bretelle nord) //
Grand-Mère centre-ville, Saint-Jean des Piles (bretelle sud)
Rivière Saint-Maurice, Pont des Piles
Continue comme Qc155.svg Route 155 vers Saint-Tite, La Tuque et le Lac-Saint-Jean

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère des Transports du Québec, « Transports Québec : Répertoire des autoroutes du Québec »,‎ 2007 (consulté le 9 mars 2010)
  2. L'autoroute 55 devient l’autoroute Joseph-Armand-Bombardier, consulté le 20 septembre 2009 L'autoroute 55 devient l'autoroute Joseph-Armand Bombardier
  3. MTQ: Nouveau réseau d'aires de service, consulté le 26 septembre 2009 Nouveau réseau d'aires de services
  4. a et b MTQ: Altas des transports: Débit de circulation 2006, consulté le 27 septembre 2009 Atlas des transports
  5. MTQ: Cette nouvelle dénomination de l'autoroute 55 en autoroute de l'Énergie est l'initiative de monsieur Donald Angers (28 JANVIER 1960), promoteur de projets dans le secteur de l'énergie et de l'efficacité énergétique, consulté le 20 septembre 2009 La ministre Julie Boulet annonce la nouvelle dénomination de l'autoroute 55 en autoroute de l'Énergie : Portail Québec : site officiel du gouvernement du Québec
  6. L’autoroute 55 devient autoroute de l’Énergie, consulté le 19 juin 2009 [1]
  7. MTQ: Réaménagement de l'échangeur 40/55, consulté le 25 septembre 2009 Réaménagement de la bretelle de l’autoroute 55 nord en direction de l’autoroute 40 ouest à Trois-Rivières
  8. Réaménagement de l'échangeur 55/226 à Saint-Grégoire, consulté le 25 septembre 2009 Autoroute 55: la sortie St-Grégoire devrait être déplacée - Transport en commun - Société - Le Courrier Sud
  9. Lancement d’une étude visant le dédoublement de l’autoroute 55, consulté le 28 août 2011 (www.lanouvelle.net)
  10. Cyberpresse: L'autoroute de la mort fait enfin place à la 55, consulté le 22 septembre 2009 René-Charles Quirion : L'autoroute de la mort fait enfin place à la 55 | Estrie
  11. MTQ: Répertoire des autoroutes du Québec Transports Québec : Répertoire des autoroutes du Québec
  12. BAPE: Autoroute 55: doublement de la chaussée entre Bromptonville et l’intersection avec le chemin de la Rivière, consulté le 20 septembre 2009 Doublement de la chaussée
  13. LCN: L'autoroute 55 rejoint enfin la 20, consulté le 22 septembre 2009 L'autoroute 55 rejoint enfin la 20 - LCN - Régional
  14. Liste des sorties sur Exitlists.com Exitlists.com - Autoroute 55 (AUT-55)
  15. MTQ: Poste frontalier de Stanstead, consulté le 25 septembre 2009 Transports Québec : Québec 511 - Caméras de circulation
  16. a, b, c, d et e MTQ: Halte routière de l'autoroute 55, consulté le 25 septembre 2009 Transports Québec : Québec 511 - Haltes routières
  17. a, b, c, d et e SAAQ:Les postes de contrôle routier et leur localisation, consulté le 26 septembre 2009 Postes de contrôle routier et leur localisation | Véhicules lourds | SAAQ