Autoroute 19 (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Autoroute 19)
Aller à : navigation, rechercher
B19
Autoroute 19
Autoroute Papineau

Carte de l'autoroute 19.
Carte de l'autoroute 19.
Informations
Gérée par le MTQ
Longueur : 10,0 kilomètres (6,2 mi)[1]
Direction : nord / sud
En service : 1970 [2] -
Localisation
Villes : Montréal, Laval
Intersections
Extrémité sud : B40 Brtc A-40 à Montréal
Intersections : B440 A-440 à Laval
Extrémité nord : B335 R-335 à Laval
Réseaux
Autoroutes du Québec
Précédent B15 A-15 A-20 B20 Suivant

L'autoroute 19 (A-19) est une autoroute interurbaine québécoise desservant la région métropolitaine de Montréal. L'A-19 est également appelée autoroute Papineau. Elle est un des principaux accès à l'Île de Montréal en provenance de la rive nord. La portion autoroute de l'Avenue Papineau s'étend sur 7 km entre le Boulevard Henri-Bourassa à Montréal et le Boulevard Dagenais à Laval et elle traverse la Rivière des Prairies (km 3,7) via le Pont Papineau-Leblanc. Elle est accompagnée tout au long de son trajet par la route 335 qui la suit parallèlement quelques kilomètres à l'ouest avant de la rejoindre pour en devenir sa continuité.

Autoroute Papineau[modifier | modifier le code]

La 19 commence officiellement à l'autoroute 40 (Métropolitaine) (kilomètre 0 de la route). Jusqu'au kilomètre 3 (Boulevard Henri-Bourassa), c'est en partie une route à accès limités et en partie un boulevard urbain. Ainsi, la 19 est une autoroute entre les kilomètres 3 et 10. Au nord du km 10, l'autoroute devient la route 335. Celle-ci utilise le corridor prévu de la 19 jusqu'à l'autoroute 640 à Bois-des-Filion.

Dans les années 70, il était prévu que la 19 relirait le Boulevard Taschereau (route 134) de Longueuil à l'autoroute 50 (section Mirabel-Joliette (projet abandonné) à Sainte-Sophie et ce, en passant par le Pont Jacques-Cartier. C'est l'explication de l'existence des viaducs inutilisés sur l'autoroute 640 au kilomètre 28.

Ce projet a depuis été abandonné. Par contre, une partie de sa section nord entre les autoroutes 440 et 640 pourrait bien voir le jour prochainement. Le Ministère des transports a en effet annoncé le 21 juin 2010 le prolongement de l'autoroute 19, entre sa fin actuelle à la hauteur du boulevard Dagenais, et l'autoroute 640 sur la rive nord. Ceci inclut la mise à jour de la route 335 à Laval aux normes autoroutières. Le prolongement de l'autoroute Papineau au nord coutera de 310 à 320 millions de dollars comprenant la construction de voies réservées au transport collectif, des stationnements incitatifs et de 4 échangeurs de 30 million chacun.

Le projet de prolongement sera soumis au BAPE (Bureau d'Audiences Publiques sur l'Environnement), et la construction devrait commencer aux environs de 2014 pour une mise en service prévue en 2020.

Historique[modifier | modifier le code]

La construction de l'autoroute Papineau (A-19) débuta à la fin des années 1960. L'autoroute 19 a été construite là où se trouvait le boulevard Leblanc. C'était un petit boulevard avec un terre-plein au milieu avec des maisons. En 1968, les gens qui habitaient sur une voie du boulevard Leblanc ont été expropriés et ces maisons ont été déménagées dans le quartier de Fabreville à Laval pour construire l'autoroute 19 avec le pont Papineau-Leblanc. Une voie du boulevard Leblanc existe toujours mais il n'y a plus de terre-plein car l'autoroute est construite sur cette voie. Le premier tronçon ouvrit à la circulation en 1970. Le dernier prolongement fut terminé en 1990. L'achèvement de l'autoroute 19 jusqu'à l'autoroute 640 est prévu en 2020[3].

Historique de la construction[4]
Kilomètre Année Notes
3 à 4 1970 Pont Papineau: Boulevard Henri-Bourassa au Boulevard Lévesque
4 à 7 1972 Du Boulevard Lévesque au Boulevard Saint-Martin
7 à 8 1976 Du Boulevard Saint-Martin à l'B440 A-440
8 à 10 1990 De l'B440 A-440 au Boulevard Dagenais

Liste des sorties[modifier | modifier le code]

Borne (km)[5] Nom de la voie à intersection Niveau de l'intersection Type d'intersection Nb de voies Type de route Municipalité Niveau de la chaussée
0,0 Boulevard Crémazie Est,
Quebec Autoroute 40.svg Trans-Canada Highway shield.svg Autoroute Métropolitaine
À niveau Carrefour giratoire avec feux 8 divisées À accès limité Montréal Sol
0,1 Rue Jacques-Casault À niveau Intersection avec feux
0,7 Rue François-H.-Prévost À niveau Intersection avec feux
1,1 Rue Émile-Journault À niveau Intersection avec feux
1,9 Rue de Louvain Est À niveau Intersection avec feux
Fin de la route à accès limité
2,1 Avenue Charland À niveau Intersection avec feux 6 divisées Boulevard urbain
2,1 Canadien National Étagée Viaduc ferroviaire
2,4 Rue Sauvé Est À niveau Intersection avec feux
2,7 Rue Sauriol Est À niveau Intersection avec feux
2,9 Rue Fleury Est À niveau Intersection avec feux
3,1 Rue Prieur Est À niveau Intersection avec feux
3,4 Boulevard Henri-Bourassa Est À niveau Intersection avec feux
Début de l'autoroute
3,6 Boulevard Gouin Est Étagée Viaduc 6 divisées Autoroute En tranchée
3,7 Rivière des Prairies Étagée Pont Papineau-Leblanc Laval Pont
4,5 Boulevard Lévesque Étagée Viaduc En tranchée
Sortie 4 Boulevard Lévesque Direction Nord seulement 2 bretelles intérieures de trèfle
4,9 Passerelle Champfleury Étagée Viaduc piétonnier
Sortie 5 Boulevard de la Concorde Échangeur diamant
5,1 Boulevard de la Concorde Étagée Viaduc
5,4 Passerelle Rochefort Étagée Viaduc piétonnier
6,0 Boulevard De Blois Étagée Viaduc
Sortie 7 Boulevard Saint-Martin Échangeur trèfle partiel
6,9 Boulevard Saint-Martin Étagée Viaduc Sol
Sortie 8 B440 A-440 Autoroute Laval
B335 R-335 Sud
Bretelles collectrices vers échangeur trèfle
8,5 B440 A-440 Autoroute Laval Étagée Viaduc Surélevée
9,3 Rétrécissement des voies 4 divisées Sol
10,0 Boulevard Dagenais Est (direction Ouest),
Boulevard des Grands-Maîtres (direction Est)
À niveau Intersection avec feux
10,0 B335 R-335 Nord, Avenue Papineau Fin des voies rapides 2 à contresens Route rurale à accès limité

Viaduc de la Concorde[modifier | modifier le code]

Le 30 septembre 2006, les trois voies de la section sud du viaduc de la Concorde (sortie 5) se sont effondrées sur l'autoroute. L'affaissement a causé la mort de cinq personnes et en a blessé grièvement six autres. Une enquête publique, présidée par l'ancien premier ministre Pierre-Marc Johnson fut chargée d'établir les causes de l'accident.

Suite à cet effondrement, le viaduc jumeau du viaduc de la Concorde, le viaduc Deblois situé quelques kilomètres plus au nord a été démoli. Les deux viaducs ont été reconstruits au cours de l'hiver 2007 et ouverts à la circulation en juin 2007.

Le viaduc de la Concorde original avait été construit entre 1968 et 1970 par la firme Corival, sous la supervision de la firme d'ingénieurs Desjardins-Sauriol, maintenant Dessau.

Notes et références[modifier | modifier le code]