SupAutonome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Autonomesup)
Aller à : navigation, rechercher

SupAutonome-FO

Logo de l’association
Cadre
But Défense de la fonction publique universitaire
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 1948
Identité
Siège 6-8 rue Gaston Lauriau, 93513 Montreuil cedex
Président Jean-Louis Charlet
Secrétaire général Michel Gay
Affiliation internationale IAUPL
Représentativité France

SupAutonome-FO est une fédération de syndicats de l'Enseignement supérieur.

Historique[modifier | modifier le code]

C’est en 1948, à la suite du vote de la loi du 19 octobre 1946 sur le statut de la fonction publique, que la Fédération nationale des syndicats autonomes de l’enseignement supérieur et de la recherche (FNSAESR), jusqu’alors simple association prend la forme d’un syndicat.

En 1984, elle est à l'origine avec le SNALC de la création de la Confédération syndicale de l'Éducation nationale. En mai 2012, la Fédération prend le nom de SupAutonome.

Le 25 février 2013, SupAutonome se prononce comme Force Ouvrière contre projet de loi Fioraso au CNESER alors que le SNALC avait appprouvé le même texte au Conseil Supérieur de l’Education du 21 février 2013. En septembre 2013, Jean-Louis Charlet président de SupAutonome déplore de nouvelles divergences avec ses partenaires de la CSEN au sujet des ESPE[1]

Le 20 mars 2014, SupAutonome rejoint la Fédération Nationale de l'Education, de la Culture et de la Formation professionnelle de la confédération de Force Ouvrière[2].

SUPAUTONOME est la section française de l’Association Internationale des Professeurs et Maîtres de Conférences des Universités (IAUPL), partenaire de l'UNESCO.

Composition[modifier | modifier le code]

SupAutonome regroupe plusieurs syndicats :

  • SupAutonome-FO Lettres et Sciences Humaines
  • SupAutonome-FO Sciences et Techniques
  • SupAutonome-FO Droit, Economie, Gestion et Sciences Politiques
  • SupAutonome-FO Santé
  • SupAutonome-FO BIATSS
  • SupAutonome-FO École des Chartes

Organisation[modifier | modifier le code]

Les organes de la Fédération sont : le Congrès National, le Conseil National, le Comité Directeur et le Bureau du Comité Directeur.

  • Le Congrès National est l’organe représentatif de la Fédération. Il se prononce sur les orientations générales de celle-ci.
  • Le Conseil National est l’organe délibérant de la Fédération. Il traduit dans les faits les orientations définies par le Congrès et assure entre ses sessions la direction de la Fédération.
  • Le Comité Directeur est l’organe exécutif de la Fédération. À ce titre, il met en œuvre les délibérations du Conseil National.
  • Le Bureau assure la gestion des affaires.

Présidents de la FNSAESR puis de SupAutonome-FO[modifier | modifier le code]

Objectif[modifier | modifier le code]

SupAutonome-FO rassemble en toute indépendance toutes celles et ceux qui entendent défendre un enseignement supérieur de qualité et un vrai statut pour son personnel.Son action repose sur les principes suivants : la défense du statut national des personnels de l’enseignement supérieur le respect de la spécificité des disciplines ; la qualité d’un enseignement supérieur lié à une recherche suffisamment dotée; des conditions de travail et de rémunération décentes ; la défense de l’indépendance et de la liberté d’enseignement et de recherche.  

SupAutonome-FO garantit le suivi des préoccupations professionnelles, hors de toute considération politique, axé sur la défense des intérêts du personnel; votre défense par une organisation proche du personnel qu’elle représente, écoute et informe ;le maintien d’un syndicalisme pragmatique et efficace, respectueux de la dignité du personnel et des usagers ;l’assurance d’une organisation attachée à l’exercice réel des libertés dans la responsabilité de chacun. 

SupAutonome-FO a ainsi choisi un syndicalisme pragmatique fondé sur une conception de l’université qui soit indissociable du concept de liberté et de la liberté de ses membres. L’action de SupAutonome-FO s’inscrit, en toute indépendance et face aux pressions de toutes sortes, dans la seule défense des universitaires et de l’université. Elle a été décisive pour conserver les éléments fondamentaux de notre statut, en s’opposant à des dérives qui auraient porté atteinte à l’indépendance constitutionnelle des universitaires et en confortant la mission du Conseil National des Universités.

SupAutonome-FO a obtenu des garanties :

parfois avec d’autres organisations :

 l’arrêté national définissant un référentiel des équivalences horaires,

 l’impossibilité d’alourdir le service d’enseignement sans l’accord explicite de l’intéressé,

 l’évaluation des universitaires par le seul CNU conforté dans son rôle de garant de notre statut national,

 l’amélioration des débuts de carrière ;

parfois seul :

 le maintien de la moitié des promotions et d’une partie des CRCT par le CNU,

 la définition de l’universitaire comme enseignant-chercheur ou la réaffirmation de la liberté de recherche et de choix de son centre de recherche par l’enseignant-chercheur,

 nous menons depuis 2007 une action en profondeur pour la réforme de la retraite additionnelle de la Fonction publique et pour la protection des personnels 

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • IAUPL

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://static.blog4ever.com/2012/10/715979/BULLETIN-SUPAUTONOME-144-diffusion_3338151.pdf
  2. http://fo-fnecfp.fr/spip.php?article86